Tout ce qu'il faut savoir sur la 12e édition des Jeux africains

Le Maroc organise la 12e édition des Jeux Africains. Un événement à dimension politique et d'envergure mondiale. Plus de 6.000 athlètes, issus de 54 pays africains, dont le Maroc, y participeront du 19 au 31 août 2019. 

Le 15 juillet 2019 à 16:00

Modifié le 16 juillet 2019 à 17:41

Le Maroc organisera la 12e édition des Jeux africains considérés comme la plus grande manifestation sportive en Afrique, après le désistement de la Guinée équatoriale.

L’édition 2019 verra le déroulement d’épreuves dans 29 disciplines, dont 17 seront qualificatives pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Il ne s’agira donc pas d’une simple compétition continentale qui rappellerait les anciens Jeux de l’amitié.

Parmi les compétitions qualificatives, figurent l’athlétisme, l’aviron, le canoë-kayak, le volley-ball de plage, le cyclisme (VTT), le cyclisme de route, le tir à l’arc, le tir sportif, le badminton, le tennis, le taekwondo, le judo, la lutte, l’escrime, l’haltérophilie, la natation et le tennis de table.

Des tournois de sports collectifs (football, handball, basket-ball, volley-ball) seront également organisés sans qu’ils ne soient qualificatifs.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, a souligné lors de la cérémonie de lancement de cet événement, que l’organisation de cette compétition s’inscrit, entre autres, dans une dimension politique, avec le retour du Maroc à l’Union africaine et son adhésion à la CEDEAO.

Plus de 6.000 athlètes participeront au Jeux africains Rabat 2019. Les jeux mobiliseront également 6.200 officiels techniques, 2.000 volontaires (en cours de formation) et 400 journalistes. Cette édition connaîtra la participation de 54 pays africains, dont le Maroc.

"Les travaux d'organisation sont à 95% d'avancement"

Selon le vice-président de l’ACNOA (Association des comités nationaux olympiques d’Afrique), qui est également président du comité d’organisation des Jeux africains 2019, "les travaux d’organisation sont à 95% d’avancement; les 5% restants concernent la finalisation de petits détails, tels que le protocole d’accueil, l’arrivée des délégations…"

"Presque toutes les installations sont prêtes. Egalement, la nourriture, le transport… sont conformes aux exigences internationales".

D’après Abdellatif Obad, directeur général du comité d’organisation, "il s’agit d’un méga-événement continental de calibre mondial, qui nécessite des impératifs techniques et organisationnels très pointus".

"Le protocole d’accord pour l'organisation des Jeux africains Rabat 2019 a été signé le 10 novembre 2018 entre le Maroc et l’Union africaine. Ensuite, le ministre de la Jeunesse et des Sports a mis en place un comité d’organisation, qui a, depuis, commencé à mettre les premiers jalons de l’organisation".

Rappelons que les Jeux africains ont été organisés pour la première fois en 1965 au Congo Brazzaville, puis en 1973 au Nigeria, en 1978 en Algérie, en 1987 au Kenya, en 1991 en Egypte, en 1995 au Zimbabwe, en 1999 en Afrique du Sud, en 2003 au Nigeria (encore une fois), en 2007 en Algérie (pour la 2e fois), en 2011 au Mozambique, puis en 2015 de nouveau au Congo Brazzaville.

Quatre instances constituent le comité d'organisation de l'événement, dont L'UCSA (Union des confédérations sportives africaines), l'ACNOA, l'Union Africaine et la COJAR (Comité d'organisation des Jeux africains de Rabat).  

Le programme définitif de la compétition

Les sites de compétition sélectionnés

Les Jeux africains Rabat 2019 seront organisés sur l'axe: Rabat, Salé, Casablanca, Bensliman et El Jadida.

A Rabat, le comité a élaboré un master plan désignant l’ensemble des sites de compétition avec un rayon de 10 km entre le site d’hébergement et l’ensemble des sites de compétition et d'entrainement. 

Ainsi:

- Le complexe sportif Moulay Abdellah va abriter les compétitions d'athlétisme;

- Le site des Cheminots va abriter les matchs de tennis;

- La salle Moulay El Hassan va abriter les compétitions de tennis de table;

- La salle Amal abritera les épreuves de boxe;

- Le stade municipal de Témara abritera des matchs de football;

- Le centre Ibn Rochd sera dédié à la gymnastique;

- La Vallée du Bouregreg abritera les compétitions de triathlon;

- Le Parc OLM Souissi abritera les matchs de basket-ball;

- La salle Nahda abritera les épreuves d'haltérophilie;

- Le palais des sports du complexe sportif Moulay Abdellah abritera pour sa part les compétitions de karaté, taekwondo, et de judo;

- Le barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah sera dédié au canoë-kayak et à l'aviron;

- et Royal Complexe des sports équestres Dar Es Salam abritera les compétitions du sport d’équestre.

(Plan des sites de compétition et d'entrainement des Jeux Africains à Rabat)

(Plan des sites d'hébergement à Rabat)

A Salé:

- La salle Bouazzaoui abritera les matchs de volley-ball indoor;

- Le club de tir d’Al Arjat abritera les compétitions de tir;

- Le stade Boubker Ammar sera dédié aux matchs de football;

- et le centre national des sports Moulay Rachid abritera les compétitions d’escrime et de tir à l’arc.

A Casablanca, un rayon de 15 km a été identifié entre les sites d’hébergement et les sites de compétitions et d’entrainement:

- La salle de Ain Chock sera dédiée au badminton;

- Le complexe sportif Mohammed V abritera des matchs de handball;

- et le complexe olympique Mohammed VI abritera les compétitions de natation.

(Plan des sites de compétition et d'entrainement des Jeux africains à Casablanca)

(Plan des sites d'hébergement à Casablanca)

El jadida, la nouvelle salle omnisport sera dédiée aux sports de lutte gréco-romaine, lutte libre. 

Enfin, les épreuves de VTT et de cyclisme sur route auront lieu à Bensliman.

Un village africain pour abriter les délégations

Le comité d'organisation a mis en place un village africain de normes internationales à la résidence de l'UIR de Rabat. Il va abriter les délégations sportives africaines. Il s'agit d'une composante importante dans le déroulement de cet événement. 

Egalement, quatre autres villages seront mis en place, dont un à Casablanca à la résidence Bayt Al Maarifa, qui va abriter 1.000 membres de délégations sportives de trois disciplines: le badminton, le handball et la natation. 

Ce village dispose de chambres doubles, chambres singles, des terrains d’entrainement, une salle omnisport, une salle de conférences, une piscine couverte, un centre médical, une salle pour les réunions techniques des délégations ainsi qu'une zone d’animation...

Egalement, deux guides ont été élaborés pour accompagner les différentes délégations: un guide antidopage et un guide médical.

En outre, deux fan zones seront mis à la disposition des supporters, dont un à l'OLM Souissi.

Un dispositif médical sur quatre axes

Quatre éléments ont été arrêtés pour contourner ce volet, à savoir:

- la couverture sanitaire: une convention a été signée entre la COJAR et le ministère de la Santé, mettant en place un programme de couverture sanitaire globale avec un schéma de déploiement général spécifique à chaque type de compétition et d’hébergement. 

- un programme de contrôle: un plan de contrôle antidopage sera mis en place.

- un programme de sensibilisation: qui sera mis en place par l’AMA (Agence mondiale antidopage).

- police d’assurance: la COJAR va couvrir l’ensemble des risques qui peuvent survenir.

Par ailleurs, et conformément aux règlements des Jeux africains, un programme culturel, scientifique et d'animations périphérique, axé sur quatre éléments sera mis en place: des conférences sur les valeurs des Jeux africains, le patrimoine héritage africain, des activités culturelles et artistiques et des spectacles et animations.

Et une campagne digitale pour accompagner l'événement

Cette compétition sera accompagnée par une campagne digitale: chaîne YouTube, page Facebook, et un site web.

C'est l'agence Klem qui va réaliser l’identité visuelle de ces Jeux panafricains. L’agence vient de remporter le marché de la communication de l’événement, aux plans national et international, apprend Médias24 de source proche des organisateurs. L’enveloppe allouée à ce marché est d’environ 2 millions de dollars, précise notre source.

Par ailleurs, un clip vidéo dédié à l'événement sera filmé dans les pays africains, sur la demande du Roi Mohammed VI, et sera bientôt dévoilé au grand public, d'après Talbi Alami.

Tout ce qu'il faut savoir sur la 12e édition des Jeux africains

Le 15 juillet 2019 à16:32

Modifié le 16 juillet 2019 à 17:41

Le Maroc organise la 12e édition des Jeux Africains. Un événement à dimension politique et d'envergure mondiale. Plus de 6.000 athlètes, issus de 54 pays africains, dont le Maroc, y participeront du 19 au 31 août 2019. 

Le Maroc organisera la 12e édition des Jeux africains considérés comme la plus grande manifestation sportive en Afrique, après le désistement de la Guinée équatoriale.

L’édition 2019 verra le déroulement d’épreuves dans 29 disciplines, dont 17 seront qualificatives pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Il ne s’agira donc pas d’une simple compétition continentale qui rappellerait les anciens Jeux de l’amitié.

Parmi les compétitions qualificatives, figurent l’athlétisme, l’aviron, le canoë-kayak, le volley-ball de plage, le cyclisme (VTT), le cyclisme de route, le tir à l’arc, le tir sportif, le badminton, le tennis, le taekwondo, le judo, la lutte, l’escrime, l’haltérophilie, la natation et le tennis de table.

Des tournois de sports collectifs (football, handball, basket-ball, volley-ball) seront également organisés sans qu’ils ne soient qualificatifs.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, a souligné lors de la cérémonie de lancement de cet événement, que l’organisation de cette compétition s’inscrit, entre autres, dans une dimension politique, avec le retour du Maroc à l’Union africaine et son adhésion à la CEDEAO.

Plus de 6.000 athlètes participeront au Jeux africains Rabat 2019. Les jeux mobiliseront également 6.200 officiels techniques, 2.000 volontaires (en cours de formation) et 400 journalistes. Cette édition connaîtra la participation de 54 pays africains, dont le Maroc.

"Les travaux d'organisation sont à 95% d'avancement"

Selon le vice-président de l’ACNOA (Association des comités nationaux olympiques d’Afrique), qui est également président du comité d’organisation des Jeux africains 2019, "les travaux d’organisation sont à 95% d’avancement; les 5% restants concernent la finalisation de petits détails, tels que le protocole d’accueil, l’arrivée des délégations…"

"Presque toutes les installations sont prêtes. Egalement, la nourriture, le transport… sont conformes aux exigences internationales".

D’après Abdellatif Obad, directeur général du comité d’organisation, "il s’agit d’un méga-événement continental de calibre mondial, qui nécessite des impératifs techniques et organisationnels très pointus".

"Le protocole d’accord pour l'organisation des Jeux africains Rabat 2019 a été signé le 10 novembre 2018 entre le Maroc et l’Union africaine. Ensuite, le ministre de la Jeunesse et des Sports a mis en place un comité d’organisation, qui a, depuis, commencé à mettre les premiers jalons de l’organisation".

Rappelons que les Jeux africains ont été organisés pour la première fois en 1965 au Congo Brazzaville, puis en 1973 au Nigeria, en 1978 en Algérie, en 1987 au Kenya, en 1991 en Egypte, en 1995 au Zimbabwe, en 1999 en Afrique du Sud, en 2003 au Nigeria (encore une fois), en 2007 en Algérie (pour la 2e fois), en 2011 au Mozambique, puis en 2015 de nouveau au Congo Brazzaville.

Quatre instances constituent le comité d'organisation de l'événement, dont L'UCSA (Union des confédérations sportives africaines), l'ACNOA, l'Union Africaine et la COJAR (Comité d'organisation des Jeux africains de Rabat).  

Le programme définitif de la compétition

Les sites de compétition sélectionnés

Les Jeux africains Rabat 2019 seront organisés sur l'axe: Rabat, Salé, Casablanca, Bensliman et El Jadida.

A Rabat, le comité a élaboré un master plan désignant l’ensemble des sites de compétition avec un rayon de 10 km entre le site d’hébergement et l’ensemble des sites de compétition et d'entrainement. 

Ainsi:

- Le complexe sportif Moulay Abdellah va abriter les compétitions d'athlétisme;

- Le site des Cheminots va abriter les matchs de tennis;

- La salle Moulay El Hassan va abriter les compétitions de tennis de table;

- La salle Amal abritera les épreuves de boxe;

- Le stade municipal de Témara abritera des matchs de football;

- Le centre Ibn Rochd sera dédié à la gymnastique;

- La Vallée du Bouregreg abritera les compétitions de triathlon;

- Le Parc OLM Souissi abritera les matchs de basket-ball;

- La salle Nahda abritera les épreuves d'haltérophilie;

- Le palais des sports du complexe sportif Moulay Abdellah abritera pour sa part les compétitions de karaté, taekwondo, et de judo;

- Le barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah sera dédié au canoë-kayak et à l'aviron;

- et Royal Complexe des sports équestres Dar Es Salam abritera les compétitions du sport d’équestre.

(Plan des sites de compétition et d'entrainement des Jeux Africains à Rabat)

(Plan des sites d'hébergement à Rabat)

A Salé:

- La salle Bouazzaoui abritera les matchs de volley-ball indoor;

- Le club de tir d’Al Arjat abritera les compétitions de tir;

- Le stade Boubker Ammar sera dédié aux matchs de football;

- et le centre national des sports Moulay Rachid abritera les compétitions d’escrime et de tir à l’arc.

A Casablanca, un rayon de 15 km a été identifié entre les sites d’hébergement et les sites de compétitions et d’entrainement:

- La salle de Ain Chock sera dédiée au badminton;

- Le complexe sportif Mohammed V abritera des matchs de handball;

- et le complexe olympique Mohammed VI abritera les compétitions de natation.

(Plan des sites de compétition et d'entrainement des Jeux africains à Casablanca)

(Plan des sites d'hébergement à Casablanca)

El jadida, la nouvelle salle omnisport sera dédiée aux sports de lutte gréco-romaine, lutte libre. 

Enfin, les épreuves de VTT et de cyclisme sur route auront lieu à Bensliman.

Un village africain pour abriter les délégations

Le comité d'organisation a mis en place un village africain de normes internationales à la résidence de l'UIR de Rabat. Il va abriter les délégations sportives africaines. Il s'agit d'une composante importante dans le déroulement de cet événement. 

Egalement, quatre autres villages seront mis en place, dont un à Casablanca à la résidence Bayt Al Maarifa, qui va abriter 1.000 membres de délégations sportives de trois disciplines: le badminton, le handball et la natation. 

Ce village dispose de chambres doubles, chambres singles, des terrains d’entrainement, une salle omnisport, une salle de conférences, une piscine couverte, un centre médical, une salle pour les réunions techniques des délégations ainsi qu'une zone d’animation...

Egalement, deux guides ont été élaborés pour accompagner les différentes délégations: un guide antidopage et un guide médical.

En outre, deux fan zones seront mis à la disposition des supporters, dont un à l'OLM Souissi.

Un dispositif médical sur quatre axes

Quatre éléments ont été arrêtés pour contourner ce volet, à savoir:

- la couverture sanitaire: une convention a été signée entre la COJAR et le ministère de la Santé, mettant en place un programme de couverture sanitaire globale avec un schéma de déploiement général spécifique à chaque type de compétition et d’hébergement. 

- un programme de contrôle: un plan de contrôle antidopage sera mis en place.

- un programme de sensibilisation: qui sera mis en place par l’AMA (Agence mondiale antidopage).

- police d’assurance: la COJAR va couvrir l’ensemble des risques qui peuvent survenir.

Par ailleurs, et conformément aux règlements des Jeux africains, un programme culturel, scientifique et d'animations périphérique, axé sur quatre éléments sera mis en place: des conférences sur les valeurs des Jeux africains, le patrimoine héritage africain, des activités culturelles et artistiques et des spectacles et animations.

Et une campagne digitale pour accompagner l'événement

Cette compétition sera accompagnée par une campagne digitale: chaîne YouTube, page Facebook, et un site web.

C'est l'agence Klem qui va réaliser l’identité visuelle de ces Jeux panafricains. L’agence vient de remporter le marché de la communication de l’événement, aux plans national et international, apprend Médias24 de source proche des organisateurs. L’enveloppe allouée à ce marché est d’environ 2 millions de dollars, précise notre source.

Par ailleurs, un clip vidéo dédié à l'événement sera filmé dans les pays africains, sur la demande du Roi Mohammed VI, et sera bientôt dévoilé au grand public, d'après Talbi Alami.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.