Nizar Baraka

Membre du Conseil National de l’Istiqlal

Pour un nouveau pacte d’unité, de responsabilité et d’espoir

C'est en tant qu'Istiqlalien, membre du conseil national du parti, que Nizar Baraka prend sa plume pour appeler l'Istiqlal à une sortie par le haut. Un appel à l'unité exprimé dans un texte qui n'est pas anodin. Nizar Baraka fait partie des quelques noms qui sont cités au sein du parti comme étant capables d'aider à trouver une issue, voire à jouer les premiers rôles au cours du prochain congrès, prévu dans quelques semaines. Voici le texte de la Tribune qu'il nous a adressée.

Les liens forts qui m’unissent aux militantes et militants du parti de l’Istiqlal, ainsi qu’il fût le cas entre les générations d’Istiqlaliennes et d’Istiqlaliens qui nous ont précédés, me poussent aujourd’hui à partager avec eux ma grande préoccupation et ma profonde inquiétude quant à la situation dans laquelle se trouve notre parti.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’après avoir assumé de nombreuses responsabilités partisanes depuis plus de 35 ans, et après avoir exprimé avec force ma position au lendemain du 16ème Congrès du parti de l’Istiqlal en 2012, je suis resté loyal au parti, attaché à ses valeurs et à ses principes, attaché à son unité, et respectueux des décisions du Conseil National.

Mais ce que nous observons aujourd’hui au sein du parti tant sur le plan organisationnel que sur le plan des positions politiques n’est guère rassurant. Le sens de la responsabilité nous intime, même si cela est douloureux, de nous regarder en face et d’opérer une réelle autocritique: le parti de l’Istiqlal est fragilisé, affaibli depuis les dernières élections et apparaît plus controversé, plus divisé et plus isolé que jamais.

L’objet de mon intervention n’est pas de désigner des responsables à cette situation préoccupante, dans la mesure où il revient aux militantes et aux militants d’évaluer cette étape de la vie du parti lors du prochain Congrès, durant lequel il s’agira d’ouvrir, à toutes les voix sans exclusion, la possibilité d’expression et d’appréciation.

En fait, j’ai grandement confiance en la sagesse et la clairvoyance des Istiqlaliennes et des Istiqlaliens afin de nous engager ensemble dans une voie de sortie courageuse et honorable pour notre formation politique, qui puisse nous fédérer et nous réunir autour d’un parti de l’Istiqlal fort d’un projet commun qui a toujours su placer l’intérêt de la nation au-dessus de toutes les considérations.

En choisissant de faire partie ensemble de la solution, nous ne faisons pas le choix de la facilité, mais celui de la responsabilité, de la raison et de la loyauté non seulement à notre référentiel commun, à nos principes, à nos valeurs, à nos combats mais aussi aux positions de nos anciens qui nous ont toujours inspirés au sein de l’Istiqlal. Nous faisons finalement un choix dicté par notre conscience.

Car aujourd’hui, plus que jamais, le Maroc a besoin d’un parti de l’Istiqlal fort, et engagé, politiquement et moralement; un parti responsable qui contribue au renforcement du front intérieur, à la mobilisation autour de la cause nationale, à la consécration des acquis démocratiques, qui contribue à l’action collective, impliquant toutes les forces vives, en faveur de la dignité comme fondement de la citoyenneté, au sein d’une société égalitaire qui mobilise toutes les énergies et concrétise les attentes et les espérances.

Un parti en mesure, grâce à sa crédibilité et à ses compétences, de relever les défis importants auxquels fait face notre pays pour la création d'emplois, la réduction des inégalités et une meilleure intégration des femmes et de la jeunesse dans le processus de développement.

Un parti à la pensée rénovée, porteur d'initiatives créatrices, et acteur majeur dans les différentes étapes électorales et réformes menées par notre pays.
Face aux attaques dont fait l’objet notre parti dans le champ politique, je suis convaincu que l’escalade n’est pas une réponse politique convaincante ou acceptable, c’est une fuite en avant, incertaine et sans issue.

Il est donc temps que l’Istiqlal retrouve sa force et son unité.

Il est temps de faire passer l’intérêt national devant les petits calculs.

Il est temps de démentir les théories qui prédisent la mort des partis nationalistes.

Il est temps de faire une autocritique objective et courageuse sans attendre de leçons de personne, de réparer les erreurs du passé et de contribuer à réhabiliter l’action politique dans notre pays.

C’est ce qui permettra au parti de continuer à être un acteur d’équilibre essentiel de la vie politique marocaine, un parti enraciné dans la culture marocaine, celle de “l’esprit de la terre“, ouvert sur le monde et capable de contribuer positivement au changement et au progrès.

Aujourd'hui, nous sommes face à deux choix uniquement: soit nous opérons une véritable autocritique pour être au niveau de cette période critique et des défis qui attendent notre pays, soit nous continuons à subir les conséquences de vains conflits et d’escalades stériles.

Il est donc temps de prendre en main, en toute indépendance, notre destin et de décider du sort que nous souhaitons pour notre parti. La situation actuelle ne tolère pas davantage d’hésitation ou d’attentisme.

Personne ne peut prétendre, à titre individuel, posséder une solution magique à la crise que traverse notre parti. La solution ne pourra être que collective, et ne pourra émaner que de la maison Istiqlalienne.

C’est pourquoi nous sommes appelés à faire du prochain Congrès un moment de réconciliation, de consolidation de la confiance et un moment d'unité comme cela a toujours été le cas au sein du parti. Ce Congrès devra également être un moment tourné vers l’avenir pour concrétiser les espoirs et les aspirations de notre pays et de nos concitoyens.

Je vous invite à faire du prochain Congrès la première étape d’un nouveau pacte entre Istiqlaliens pour raviver la force, la cohésion et le rayonnement de notre parti et nous mobiliser, sous l’égide de Sa Majesté le Roi, pour la défense de notre cause nationale, et l’accélération des réformes structurelles, politiques, économiques, sociales, culturelles et environnementales, nécessaires à notre pays.

Nizar Baraka
Membre du Conseil National de l’Istiqlal

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.