Un déficit budgétaire de 3 MMDH à fin avril 2020 (TGR)

Les dernières statistiques des finances publiques à fin avril 2020 fait ressortir un déficit du Trésor de 3 MMDH contre un déficit de 15,5 MMDH à fin avril 2019. C'est l'effet du fond spécial Covid-19 sur les comptes du Trésor. Voici l'essentiel du bulletin mensuel de la TGR.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/15-05-2020/TGR00.jpg-oui
Un déficit budgétaire de 3 MMDH à fin avril 2020 (TGR)

Le 15 mai 2020 à 10:45

Modifié le 15 mai 2020 à 13:26

Selon le bulletin des statistiques de la TGR à fin avril 2020, les recettes fiscales brutes se sont élevées à 72,7 MMDH contre 75,8 à fin avril 2019, soit une baisse de 4%. 

Dans le détail, les recettes douanières nettes (droits de douane +4,9%, TVA à l’importation -0,2% et TIC sur les produits énergétiques -11,6% ) ont atteint 19,388 MMDH à fin avril 2020 contre 19,860 MMDH un an auparavant, en repli de 2,4% par rapport à leur niveau à fin avril 2019, compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 40 MDH à fin avril 2020 contre 14 MDH un an auparavant. 

Pour ce qui est de la fiscalité domestique, ses recettes nettes des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux se sont établies à 45,7 MMDH à fin avril 2020 contre 48,2 MMDH à fin avril 2019, en diminution de 5,2%. L'IS a enregistré une baisse de 3,5% à 15,1 MMDH. L'IR a baissé de 10,2% par rapport à 2019. Les droits d'enregistrements et de timbre ont reculé de 7,8%.

Seule la TVA à l'intérieur a enregistré une hausse de 3,7% à 6,95 MMDH. Les recettes brutes de TVA se sont établies à 10,3 MMDH contre 9,7 MMDH en 2019. Les remboursements de TVA ont été de 4,862 MMDH à fin 2020.

La baisse des recettes fiscales reste limitée au regard du contexte car ces recettes reflètent la période précédente où l'impact de la crise n'était pas aussi prononcé. L'effet Covid sur les impôts sera plus visible les prochains mois notamment à la fin du deuxième trimestre. 

Les recettes non fiscales ont enregistré quant à elle une hausse de 339,9% pour s'établir à 19,7 MMDH contre 4,5 MMDH un an auparavant. Cela s'explique par l’augmentation des versements des CST au profit du budget général (15.574 MDH contre 1.071 MDH) et des fonds de concours (1.800 MDH contre 158 MDH), conjuguée à la diminution des recettes en atténuation des dépenses de la dette (387 MDH contre 1.222 MDH) et de la redevance gazoduc (196 MDH contre 480 MDH).

Pour ce qui est des dépenses, celles émises au titre du budget général ont été de 135,6 MMDH à fin avril 2020, en hausse de 3% par rapport à leur niveau à fin avril 2019, en raison de l’augmentation de 8,2% des dépenses de fonctionnement, de 23,5% des dépenses d’investissement et de la baisse de 21,7% des charges de la dette budgétisée.

Sur le bulletin, il est expliqué que les dépenses de fonctionnement émises se sont établies à 76,7 MMDH, dont 45 MMDH ont concerné les traitements et salaires qui enregistrent une hausse de 11,5%.

Les dépenses de matériel ont augmenté de 13,6% (19,1 MMDH contre 16,8 MMDH) et les dépenses des charges communes ont diminué de 16,1% (8,8 MMDH contre 10,5 MMDH) en raison notamment de la baisse des émissions de la compensation de 55,8%. Celles-ci ont été de 2,986 MMDH à fin avril 2020 contre 6.751 MDH à fin avril 2019. 

S'agissant des dépenses d'investissement, elles se sont établies à 30,7 MMDH à fin avril 2020 contre 24,9 MMDH un an auparavant, en hausse de 23,5% suite à l’augmentation des dépenses des charges communes de 39,6% et des dépenses des ministères de 4,1%.
Les dépenses d’investissement tiennent compte du versement aux comptes spéciaux du Trésor d’un montant de 17,3 MMDH contre 12 MMDH à fin avril 2019.

La lecture du tableau des Comptes spéciaux du Trésor (CST) fait ressortir que le recettes au titre du CAS Covid-19 ont atteint 32,2 MMDH à fin avril 2020 contre 18,3 MMDH à fin mars 2020. Sur les 32,2 MMDH, 6,7 MMDH ont été dépensés. Le solde du compte est actuellement de 25,4 MMDH. 

Et contrairement au bulletin de mars 2020, la TGR s'est abstenu cette fois-ci de publier le détail des versements au compte Covid. Un détail qui a été supprimé après une première publication. 

Sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 3 MMDH à fin avril 2020 contre un déficit budgétaire de 15,5 MMDH un an auparavant, conclut la TGR. 

Un déficit budgétaire de 3 MMDH à fin avril 2020 (TGR)

Le 15 mai 2020 à13:26

Modifié le 15 mai 2020 à 13:26

Les dernières statistiques des finances publiques à fin avril 2020 fait ressortir un déficit du Trésor de 3 MMDH contre un déficit de 15,5 MMDH à fin avril 2019. C'est l'effet du fond spécial Covid-19 sur les comptes du Trésor. Voici l'essentiel du bulletin mensuel de la TGR.

com_redaction-29

Selon le bulletin des statistiques de la TGR à fin avril 2020, les recettes fiscales brutes se sont élevées à 72,7 MMDH contre 75,8 à fin avril 2019, soit une baisse de 4%. 

Dans le détail, les recettes douanières nettes (droits de douane +4,9%, TVA à l’importation -0,2% et TIC sur les produits énergétiques -11,6% ) ont atteint 19,388 MMDH à fin avril 2020 contre 19,860 MMDH un an auparavant, en repli de 2,4% par rapport à leur niveau à fin avril 2019, compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 40 MDH à fin avril 2020 contre 14 MDH un an auparavant. 

Pour ce qui est de la fiscalité domestique, ses recettes nettes des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux se sont établies à 45,7 MMDH à fin avril 2020 contre 48,2 MMDH à fin avril 2019, en diminution de 5,2%. L'IS a enregistré une baisse de 3,5% à 15,1 MMDH. L'IR a baissé de 10,2% par rapport à 2019. Les droits d'enregistrements et de timbre ont reculé de 7,8%.

Seule la TVA à l'intérieur a enregistré une hausse de 3,7% à 6,95 MMDH. Les recettes brutes de TVA se sont établies à 10,3 MMDH contre 9,7 MMDH en 2019. Les remboursements de TVA ont été de 4,862 MMDH à fin 2020.

La baisse des recettes fiscales reste limitée au regard du contexte car ces recettes reflètent la période précédente où l'impact de la crise n'était pas aussi prononcé. L'effet Covid sur les impôts sera plus visible les prochains mois notamment à la fin du deuxième trimestre. 

Les recettes non fiscales ont enregistré quant à elle une hausse de 339,9% pour s'établir à 19,7 MMDH contre 4,5 MMDH un an auparavant. Cela s'explique par l’augmentation des versements des CST au profit du budget général (15.574 MDH contre 1.071 MDH) et des fonds de concours (1.800 MDH contre 158 MDH), conjuguée à la diminution des recettes en atténuation des dépenses de la dette (387 MDH contre 1.222 MDH) et de la redevance gazoduc (196 MDH contre 480 MDH).

Pour ce qui est des dépenses, celles émises au titre du budget général ont été de 135,6 MMDH à fin avril 2020, en hausse de 3% par rapport à leur niveau à fin avril 2019, en raison de l’augmentation de 8,2% des dépenses de fonctionnement, de 23,5% des dépenses d’investissement et de la baisse de 21,7% des charges de la dette budgétisée.

Sur le bulletin, il est expliqué que les dépenses de fonctionnement émises se sont établies à 76,7 MMDH, dont 45 MMDH ont concerné les traitements et salaires qui enregistrent une hausse de 11,5%.

Les dépenses de matériel ont augmenté de 13,6% (19,1 MMDH contre 16,8 MMDH) et les dépenses des charges communes ont diminué de 16,1% (8,8 MMDH contre 10,5 MMDH) en raison notamment de la baisse des émissions de la compensation de 55,8%. Celles-ci ont été de 2,986 MMDH à fin avril 2020 contre 6.751 MDH à fin avril 2019. 

S'agissant des dépenses d'investissement, elles se sont établies à 30,7 MMDH à fin avril 2020 contre 24,9 MMDH un an auparavant, en hausse de 23,5% suite à l’augmentation des dépenses des charges communes de 39,6% et des dépenses des ministères de 4,1%.
Les dépenses d’investissement tiennent compte du versement aux comptes spéciaux du Trésor d’un montant de 17,3 MMDH contre 12 MMDH à fin avril 2019.

La lecture du tableau des Comptes spéciaux du Trésor (CST) fait ressortir que le recettes au titre du CAS Covid-19 ont atteint 32,2 MMDH à fin avril 2020 contre 18,3 MMDH à fin mars 2020. Sur les 32,2 MMDH, 6,7 MMDH ont été dépensés. Le solde du compte est actuellement de 25,4 MMDH. 

Et contrairement au bulletin de mars 2020, la TGR s'est abstenu cette fois-ci de publier le détail des versements au compte Covid. Un détail qui a été supprimé après une première publication. 

Sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 3 MMDH à fin avril 2020 contre un déficit budgétaire de 15,5 MMDH un an auparavant, conclut la TGR. 

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.