Une avocate engagée suspendue du barreau pour trois mois à Tanger

Une certaine émotion s’est emparée de la société civile à Tanger, particulièrement dans les milieux de défense des droits de la femme. Me Najat Chentouf, avocate connue pour son engagement en faveur de la cause féminine, a été suspendue du barreau par le conseil de discipline de l’Ordre des avocats, pour trois mois.

Une avocate engagée suspendue du barreau pour trois mois à Tanger Me Najat Chentouf

Le 06 août 2019 à 18:14

Modifié le 08 août 2019 à 10:45

Règlement de compte ou sanction légitime? Le premier réflexe sur les réseaux sociaux est d’exprimer la solidarité des ONG avec Me Chentouf. L’avocate est connue pour son implication dans les combats féminins et la défense des droits des mères célibataires. Féministe depuis l’âge de 15 ans selon les termes d’une dirigeante associative, elle est membre du CNDH région de Tanger et prépare un doctorat sur les droits des femmes sur les deux rives de la Méditerranée.

Contactée par Médias24, Najat Chentouf a refusé de s’exprimer, invoquant l’obligation de réserve au sein de la profession et nous renvoyant vers le bâtonnier.

Selon nos sources, le conseil de discipline de l’Ordre des avocats, statuant le 26 juillet dernier, l’a suspendue pour une durée de trois mois.

Contacté par nos soins, Me Brahim Semlali, bâtonnier de Tanger, confirme l’information. Selon lui, “il s’agit d’une décision disciplinaire sanctionnant une faute professionnelle“. L’avocate a été sanctionnée pour avoir “déposé plainte contre un magistrat du parquet général de Tanger et ce, sans avoir consulté ni informé le bâtonnier, ce qui est contraire aux textes régissant la profession“.

Me Najat Chentouf

Une avocate engagée suspendue du barreau pour trois mois à Tanger

Le 06 août 2019 à18:17

Modifié le 08 août 2019 à 10:45

Une certaine émotion s’est emparée de la société civile à Tanger, particulièrement dans les milieux de défense des droits de la femme. Me Najat Chentouf, avocate connue pour son engagement en faveur de la cause féminine, a été suspendue du barreau par le conseil de discipline de l’Ordre des avocats, pour trois mois.

Règlement de compte ou sanction légitime? Le premier réflexe sur les réseaux sociaux est d’exprimer la solidarité des ONG avec Me Chentouf. L’avocate est connue pour son implication dans les combats féminins et la défense des droits des mères célibataires. Féministe depuis l’âge de 15 ans selon les termes d’une dirigeante associative, elle est membre du CNDH région de Tanger et prépare un doctorat sur les droits des femmes sur les deux rives de la Méditerranée.

Contactée par Médias24, Najat Chentouf a refusé de s’exprimer, invoquant l’obligation de réserve au sein de la profession et nous renvoyant vers le bâtonnier.

Selon nos sources, le conseil de discipline de l’Ordre des avocats, statuant le 26 juillet dernier, l’a suspendue pour une durée de trois mois.

Contacté par nos soins, Me Brahim Semlali, bâtonnier de Tanger, confirme l’information. Selon lui, “il s’agit d’une décision disciplinaire sanctionnant une faute professionnelle“. L’avocate a été sanctionnée pour avoir “déposé plainte contre un magistrat du parquet général de Tanger et ce, sans avoir consulté ni informé le bâtonnier, ce qui est contraire aux textes régissant la profession“.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.