Une plateforme collaborative CGEM-institutions internationales en faveur des entreprises

La nouvelle plateforme digitale collaborative de consultation, d'appui et d'accompagnement permettra de formaliser des projets concrets en faveur du développement des entreprises et de la création d'emplois.

Une plateforme collaborative CGEM-institutions internationales en faveur des entreprises

Le 22 mai 2019 à 11:43

Modifié le 22 mai 2019 à 13:12

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, mardi 21 mai à Casablanca, une rencontre avec les partenaires techniques et financiers du Royaume.

Cette rencontre a été axée sur les moyens de consolider et de structurer un partenariat responsable, engagé et durable autour d'une plateforme commune.

Ont pris part à cette rencontre les représentants de plusieurs institutions internationales, notamment des Nations-unies, de la Banque mondiale, de l'Union européenne, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, de la Banque islamique de développement, de l'Agence française de développement, de l'Agence allemande de développement (GiZ), ainsi que des administrateurs de la CGEM, a permis également de discuter des moyens de créer de nouvelles synergies en faveur du renforcement du secteur privé marocain.

Dans une déclaration à la presse, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a qualifié cette rencontre d'une "première en son genre", du fait qu'elle a réuni l'ensemble des institutions internationales, des agences et banques de développement ainsi que les représentations diplomatiques au Maroc.

"L'habitude voulait qu'on travaille toujours en bilatéral", a indiqué Mezouar, relevant que cette réunion constitue un passage vers une nouvelle étape "celle de réunir l'ensemble des intervenants et des acteurs, de manière à ce qu'on puisse discuter des priorités et de l'agenda de la CGEM".

"L'objectif est de faire en sorte que les uns et les autres puissent adapter leurs outils, trouver les synergies, et, in fine, construire une plateforme qui va nous permettre de travailler en commun et de consolider le travail entre le secteur privé et les différentes institutions", a t-il précisé.

Le président de la CGEM a, par ailleurs, souligné l'importance d'un secteur privé solide et ouvert capable de stimuler la relance de l'investissement privé générateur de croissance et d'emplois.

A l'issue de cette séance de travail, il a été convenu de mettre en place une plateforme digitale collaborative de consultation, d'appui et d'accompagnement afin de formaliser des projets concrets en faveur du développement des entreprises et de la création d'emplois, notamment ceux destinés aux jeunes.

Tags : cgem

Une plateforme collaborative CGEM-institutions internationales en faveur des entreprises

Le 22 mai 2019 à13:12

Modifié le 22 mai 2019 à 13:12

La nouvelle plateforme digitale collaborative de consultation, d'appui et d'accompagnement permettra de formaliser des projets concrets en faveur du développement des entreprises et de la création d'emplois.

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, mardi 21 mai à Casablanca, une rencontre avec les partenaires techniques et financiers du Royaume.

Cette rencontre a été axée sur les moyens de consolider et de structurer un partenariat responsable, engagé et durable autour d'une plateforme commune.

Ont pris part à cette rencontre les représentants de plusieurs institutions internationales, notamment des Nations-unies, de la Banque mondiale, de l'Union européenne, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, de la Banque islamique de développement, de l'Agence française de développement, de l'Agence allemande de développement (GiZ), ainsi que des administrateurs de la CGEM, a permis également de discuter des moyens de créer de nouvelles synergies en faveur du renforcement du secteur privé marocain.

Dans une déclaration à la presse, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a qualifié cette rencontre d'une "première en son genre", du fait qu'elle a réuni l'ensemble des institutions internationales, des agences et banques de développement ainsi que les représentations diplomatiques au Maroc.

"L'habitude voulait qu'on travaille toujours en bilatéral", a indiqué Mezouar, relevant que cette réunion constitue un passage vers une nouvelle étape "celle de réunir l'ensemble des intervenants et des acteurs, de manière à ce qu'on puisse discuter des priorités et de l'agenda de la CGEM".

"L'objectif est de faire en sorte que les uns et les autres puissent adapter leurs outils, trouver les synergies, et, in fine, construire une plateforme qui va nous permettre de travailler en commun et de consolider le travail entre le secteur privé et les différentes institutions", a t-il précisé.

Le président de la CGEM a, par ailleurs, souligné l'importance d'un secteur privé solide et ouvert capable de stimuler la relance de l'investissement privé générateur de croissance et d'emplois.

A l'issue de cette séance de travail, il a été convenu de mettre en place une plateforme digitale collaborative de consultation, d'appui et d'accompagnement afin de formaliser des projets concrets en faveur du développement des entreprises et de la création d'emplois, notamment ceux destinés aux jeunes.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.