Usine PSA de Kénitra: inauguration imminente, voici ce que l'on sait

L’inauguration de l’usine PSA de Kénitra, qui a déjà démarré son activité, est prévue ce jeudi 20 juin dans l’après-midi. Le site a une capacité de production de 100.000 véhicules par an qui sera doublée dès 2020. L’investissement global est d’environ 550 millions d’euros.

Usine PSA de Kénitra: inauguration imminente, voici ce que l'on sait

Le 20 juin 2019 à 10:51

Modifié le 20 juin 2019 à 19:16

En 2018 déjà, l’usine PSA, située dans la commune d’Ameur Seflia, a produit son premier moteur et son premier prototype de véhicule, un an et demi après le lancement des travaux par le Roi Mohammed VI.

Peu après, les premières voitures ont été produites. Une sorte de soft opening en attendant l’inauguration officielle, prévue ce jeudi 20 juin. Une réussite qui a d’ailleurs poussé le management du constructeur français et le ministère marocain de l’industrie à accélérer le démarrage de la deuxième phase du projet.

La construction de l’extension de l’usine sur une superficie de 500 hectares a démarré en septembre 2018. Elle sera achevée dès 2020, au lieu de 2023, et portera la capacité de production à 200.000 véhicules par an. Cette capacité est de 100.000 véhicules aujourd’hui, sur un site de 400 ha. Elle ne sera pas entièrement exploitée cette année. L’investissement global prévu est de 550 millions d’euros.

Les emplois créés passeront de 1.600 cette année à 2.500 l’année prochaine.

Cette accélération s’explique par la qualité du partenariat entre PSA et le Maroc et par les perspectives de ventes des véhicules du groupe français.

Sourcing local, centre de pilotage, R&D...

Les premières voitures ont été produites avec un taux d’intégration locale supérieur à 60%. A terme, ce taux atteindra 80%.

A ce titre, PSA ne fait pas que fabriquer des voitures au Maroc avec un taux d’intégration élevé, mais fait également du sourcing local (achat de pièces fabriquées au Maroc) pour ses usines dans la région Mena et en Europe.

En 2018 déjà, PSA a dépassé 700 millions d’euros de sourcing local sur un objectif d’un milliard d’euros en 2022. Cet objectif sera revu à la hausse. Le groupe s’approvisionne auprès de 62 fournisseurs installés au Maroc.

PSA au Maroc, c’est aussi un centre de pilotage régional ouvert en 2017 à Casablanca couvrant 81 pays et les activités commerciales et support pour 100 importateurs et pour les 4 marques du groupe à savoir: Peugeot, Citroën, Opel et DS.

C’est aussi un centre de recherche et développement, lancé également en 2017 et totalement inscrit dans le dispositif R&D mondial du groupe. Le Morocco Technical Center dispose de 500 techniciens et ingénieurs en complément du réseau de sous-traitance local déjà existant.

Usine PSA de Kénitra: inauguration imminente, voici ce que l'on sait

Le 20 juin 2019 à10:51

Modifié le 20 juin 2019 à 19:16

L’inauguration de l’usine PSA de Kénitra, qui a déjà démarré son activité, est prévue ce jeudi 20 juin dans l’après-midi. Le site a une capacité de production de 100.000 véhicules par an qui sera doublée dès 2020. L’investissement global est d’environ 550 millions d’euros.

En 2018 déjà, l’usine PSA, située dans la commune d’Ameur Seflia, a produit son premier moteur et son premier prototype de véhicule, un an et demi après le lancement des travaux par le Roi Mohammed VI.

Peu après, les premières voitures ont été produites. Une sorte de soft opening en attendant l’inauguration officielle, prévue ce jeudi 20 juin. Une réussite qui a d’ailleurs poussé le management du constructeur français et le ministère marocain de l’industrie à accélérer le démarrage de la deuxième phase du projet.

La construction de l’extension de l’usine sur une superficie de 500 hectares a démarré en septembre 2018. Elle sera achevée dès 2020, au lieu de 2023, et portera la capacité de production à 200.000 véhicules par an. Cette capacité est de 100.000 véhicules aujourd’hui, sur un site de 400 ha. Elle ne sera pas entièrement exploitée cette année. L’investissement global prévu est de 550 millions d’euros.

Les emplois créés passeront de 1.600 cette année à 2.500 l’année prochaine.

Cette accélération s’explique par la qualité du partenariat entre PSA et le Maroc et par les perspectives de ventes des véhicules du groupe français.

Sourcing local, centre de pilotage, R&D...

Les premières voitures ont été produites avec un taux d’intégration locale supérieur à 60%. A terme, ce taux atteindra 80%.

A ce titre, PSA ne fait pas que fabriquer des voitures au Maroc avec un taux d’intégration élevé, mais fait également du sourcing local (achat de pièces fabriquées au Maroc) pour ses usines dans la région Mena et en Europe.

En 2018 déjà, PSA a dépassé 700 millions d’euros de sourcing local sur un objectif d’un milliard d’euros en 2022. Cet objectif sera revu à la hausse. Le groupe s’approvisionne auprès de 62 fournisseurs installés au Maroc.

PSA au Maroc, c’est aussi un centre de pilotage régional ouvert en 2017 à Casablanca couvrant 81 pays et les activités commerciales et support pour 100 importateurs et pour les 4 marques du groupe à savoir: Peugeot, Citroën, Opel et DS.

C’est aussi un centre de recherche et développement, lancé également en 2017 et totalement inscrit dans le dispositif R&D mondial du groupe. Le Morocco Technical Center dispose de 500 techniciens et ingénieurs en complément du réseau de sous-traitance local déjà existant.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.