Vaccin Pfizer: des documents piratés révèlent les coulisses de l'approbation en Europe

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a subi des pressions pour donner son approbation rapide du vaccin Pfizer-BioNtech en Europe. 

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/19-01-2021/pfizer5.jpg-oui
Vaccin Pfizer : des documents piratés révèlent les coulisses de l'approbation en Europ

Le 19 janvier 2021 à 11:51

Modifié le 19 janvier 2021 à 17:06

"Le Monde" a eu accès à des documents confidentiels dérobés à l’Agence européenne des médicaments (EMA) le 9 décembre.

Dévoilés dans le Dark Web, il s'agit d'une vingtaine d’éléments, essentiellement autour du dossier d’évaluation du vaccin de Pfizer-BioNTech, dont certains courriels échangés par des responsables de l’agence auraient été "manipulés" par les hackeurs, a averti l’EMA.

Dans un échange avec "Le Monde", l’EMA reconnaît que "les courriels divulgués reflètent les problèmes et les discussions qui ont eu lieu".

Selon le quotidien français, "en novembre, l’agence européenne formulait trois 'objections majeures' vis-à-vis de ce vaccin: certains sites de fabrication n’avaient pas encore été inspectés; il manquait encore des données sur les lots de vaccins commerciaux; mais, surtout, les données disponibles révélaient des différences qualitatives entre les lots commerciaux et ceux qui avaient servi durant les essais cliniques. Les évaluateurs étaient le plus préoccupés par rapport à ce dernier point.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech finira par être approuvé le 21 décembre 2020 par l’EMA, soit trois semaines après le Royaume-Uni et deux semaines après les Etats-Unis. Un délai qui était jugé "difficilement acceptable par la Commission européenne", d’après un échange de courriels entre collègues de l’EMA daté du 19 novembre, rapporte "Le Monde", qui s'interroge, par ailleurs, sur l'origine de cette cyberattaque, évoquant la "piste russe".

Vaccin Pfizer: des documents piratés révèlent les coulisses de l'approbation en Europe

Le 19 janvier 2021 à12:55

Modifié le 19 janvier 2021 à 17:06

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a subi des pressions pour donner son approbation rapide du vaccin Pfizer-BioNtech en Europe. 

com_redaction-20

"Le Monde" a eu accès à des documents confidentiels dérobés à l’Agence européenne des médicaments (EMA) le 9 décembre.

Dévoilés dans le Dark Web, il s'agit d'une vingtaine d’éléments, essentiellement autour du dossier d’évaluation du vaccin de Pfizer-BioNTech, dont certains courriels échangés par des responsables de l’agence auraient été "manipulés" par les hackeurs, a averti l’EMA.

Dans un échange avec "Le Monde", l’EMA reconnaît que "les courriels divulgués reflètent les problèmes et les discussions qui ont eu lieu".

Selon le quotidien français, "en novembre, l’agence européenne formulait trois 'objections majeures' vis-à-vis de ce vaccin: certains sites de fabrication n’avaient pas encore été inspectés; il manquait encore des données sur les lots de vaccins commerciaux; mais, surtout, les données disponibles révélaient des différences qualitatives entre les lots commerciaux et ceux qui avaient servi durant les essais cliniques. Les évaluateurs étaient le plus préoccupés par rapport à ce dernier point.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech finira par être approuvé le 21 décembre 2020 par l’EMA, soit trois semaines après le Royaume-Uni et deux semaines après les Etats-Unis. Un délai qui était jugé "difficilement acceptable par la Commission européenne", d’après un échange de courriels entre collègues de l’EMA daté du 19 novembre, rapporte "Le Monde", qui s'interroge, par ailleurs, sur l'origine de cette cyberattaque, évoquant la "piste russe".

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Indicateurs du 4ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.