Vers 1 milliard de dollars de nouveaux contrats de munitions pour les FAR

Le département d'Etat américain approuve des ventes de missiles et de lanceurs Tow pour 776 millions de dollars ainsi que de munitions pour F-16 (notamment des bombes) pour 209 millions de dollars.

Vers 1 milliard de dollars de nouveaux contrats de munitions pour les FAR Licence creative commons

Le 12 septembre 2019 à 17:58

Modifié le 19 octobre 2019 à 16:44

Avec ces futurs contrats, les frontières marocaines seront encore plus sécurisées, dans les airs et sur terre. Les contrats ne sont pas conclus mais cette annonce prévue par la loi américaine signifie qu'ils sont en bonne voie.

>Missiles TOW.

Les brigades mécanisées et les forces de défense des frontières pourront utiliser ces missiles antichar dans la défense du territoire national.

Le département d’Etat a décidé d’approuver une éventuelle vente au Maroc de divers missiles TOW-2A pour un coût estimé à 776 millions de dollars. Le 11 septembre 2019, l'Agence de coopération en matière de sécurité pour la défense (DSCA) a annoncé avoir remis la certification requise en avisant le Congrès de cette vente éventuelle.

Le gouvernement marocain a demandé la vente 2.401 missiles TOW 2A, missiles à radiofréquence (RF) (BGM-71-4B-RF); et 28 missiles TOW 2A, missiles à radiofréquence (RF) (BGM-71-4B-RF), Fly-to-Buy pour essais d'acceptation de lots; et 400 lanceurs M220A2 TOW et / ou 400 lanceurs M41 de systèmes d’acquisition d’objectifs améliorés (ITAS). Sont également inclus le matériel de soutien pour missiles; Équipement fourni par le gouvernement; manuels techniques / publications; pièces de rechange; outils et équipement de test; entraînement; Soutien technique et logistique du gouvernement des États-Unis, soutien technique des entrepreneurs et autres équipements et services associés. Le coût estimé est de 776 millions de dollars.

"Cette vente proposée soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d'un important allié non membre de l'OTAN qui continue d'être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord", souligne la DSCA.

"La vente proposée des missiles TOW 2A et des lanceurs TOW renforcera les efforts du Maroc pour développer une capacité de défense au sol intégrée. Une force de défense nationale forte et une force militaire dédiée aideront le Maroc à maintenir ses efforts pour maintenir la stabilité", ajoute l'agence.

Les principaux contractants participant à ce programme sont Raytheon Missile Systems, à Tucson, en Arizona, et McKinney, au Texas.

>Bombes pour F-16.

La DSCA annonce également la vente pour 209 millions de dollars environ de différentes munitions de F-16.

"Le gouvernement marocain a demandé la vente éventuelle de 5.810 bombes MK82-1 (tritonales); 300 bombes MK84-4 (tritonales); 105 trousses de protection anti-sous-munitions KMU-572F / B (JDAM); 180 groupes de feuille à air MXU-651B / B (AFG), GBU-10; 4.125 AFG MXU-650C / B, GBU-12; 4.305 groupes de commande d'ordinateur MAU-169L / B (GCC), GBU-10, -12, -16; et 5.178 FMU-152 Fuzes. Sont également inclus les fusées éclairantes M-206, les fusées éclairantes MJU-7A / B, les cartouches d'impulsion BBU-36, les cartouches d'impulsion BBU-35 / B, le capteur de bombe DSU-33C / B, les éléments de bombe, les pièces de rechange, les pièces de rechange, le matériel de soutien, publications et documentation technique, services techniques et d’assistance technique, et d'autres éléments connexes liés à la logistique, au transport et au soutien du programme. Le coût estimé est de 209 millions de dollar.

"Cette vente proposée soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d'un important allié non membre de l'OTAN qui continue d'être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique", écrit la DSCA dans l'avis qu'elle a publié.

"La vente proposée améliorera la capacité du Maroc à faire face aux menaces actuelles et futures de terreur émanant d'organisations extrémistes violentes répandues dans toute la région. En outre, les munitions supplémentaires fournies par cette vente amélioreront l'interopérabilité avec les États-Unis et d'autres alliés régionaux et renforceront la capacité du Maroc à mener des opérations de coalition, comme il l'a fait par le passé lors de sorties en vol contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak. Le Maroc n'aura aucune difficulté à absorber ces munitions et services supplémentaires dans ses forces armées", conclut l'avis.

Les principaux contractants seront Raytheon USA, Orbital ATK (États-Unis), General Dynamics, Kilgore Cheming Groupe (États-Unis), Cheming Groupe (États-Unis) et Kaman Precision Products (États-Unis).

Photo licence Creative commons

LIRE EGALEMENT

25 nouveaux F16 ultra-sophistiqués pour le Maroc

Licence creative commons

Vers 1 milliard de dollars de nouveaux contrats de munitions pour les FAR

Le 12 septembre 2019 à18:35

Modifié le 19 octobre 2019 à 16:44

Le département d'Etat américain approuve des ventes de missiles et de lanceurs Tow pour 776 millions de dollars ainsi que de munitions pour F-16 (notamment des bombes) pour 209 millions de dollars.

Avec ces futurs contrats, les frontières marocaines seront encore plus sécurisées, dans les airs et sur terre. Les contrats ne sont pas conclus mais cette annonce prévue par la loi américaine signifie qu'ils sont en bonne voie.

>Missiles TOW.

Les brigades mécanisées et les forces de défense des frontières pourront utiliser ces missiles antichar dans la défense du territoire national.

Le département d’Etat a décidé d’approuver une éventuelle vente au Maroc de divers missiles TOW-2A pour un coût estimé à 776 millions de dollars. Le 11 septembre 2019, l'Agence de coopération en matière de sécurité pour la défense (DSCA) a annoncé avoir remis la certification requise en avisant le Congrès de cette vente éventuelle.

Le gouvernement marocain a demandé la vente 2.401 missiles TOW 2A, missiles à radiofréquence (RF) (BGM-71-4B-RF); et 28 missiles TOW 2A, missiles à radiofréquence (RF) (BGM-71-4B-RF), Fly-to-Buy pour essais d'acceptation de lots; et 400 lanceurs M220A2 TOW et / ou 400 lanceurs M41 de systèmes d’acquisition d’objectifs améliorés (ITAS). Sont également inclus le matériel de soutien pour missiles; Équipement fourni par le gouvernement; manuels techniques / publications; pièces de rechange; outils et équipement de test; entraînement; Soutien technique et logistique du gouvernement des États-Unis, soutien technique des entrepreneurs et autres équipements et services associés. Le coût estimé est de 776 millions de dollars.

"Cette vente proposée soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d'un important allié non membre de l'OTAN qui continue d'être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord", souligne la DSCA.

"La vente proposée des missiles TOW 2A et des lanceurs TOW renforcera les efforts du Maroc pour développer une capacité de défense au sol intégrée. Une force de défense nationale forte et une force militaire dédiée aideront le Maroc à maintenir ses efforts pour maintenir la stabilité", ajoute l'agence.

Les principaux contractants participant à ce programme sont Raytheon Missile Systems, à Tucson, en Arizona, et McKinney, au Texas.

>Bombes pour F-16.

La DSCA annonce également la vente pour 209 millions de dollars environ de différentes munitions de F-16.

"Le gouvernement marocain a demandé la vente éventuelle de 5.810 bombes MK82-1 (tritonales); 300 bombes MK84-4 (tritonales); 105 trousses de protection anti-sous-munitions KMU-572F / B (JDAM); 180 groupes de feuille à air MXU-651B / B (AFG), GBU-10; 4.125 AFG MXU-650C / B, GBU-12; 4.305 groupes de commande d'ordinateur MAU-169L / B (GCC), GBU-10, -12, -16; et 5.178 FMU-152 Fuzes. Sont également inclus les fusées éclairantes M-206, les fusées éclairantes MJU-7A / B, les cartouches d'impulsion BBU-36, les cartouches d'impulsion BBU-35 / B, le capteur de bombe DSU-33C / B, les éléments de bombe, les pièces de rechange, les pièces de rechange, le matériel de soutien, publications et documentation technique, services techniques et d’assistance technique, et d'autres éléments connexes liés à la logistique, au transport et au soutien du programme. Le coût estimé est de 209 millions de dollar.

"Cette vente proposée soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d'un important allié non membre de l'OTAN qui continue d'être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique", écrit la DSCA dans l'avis qu'elle a publié.

"La vente proposée améliorera la capacité du Maroc à faire face aux menaces actuelles et futures de terreur émanant d'organisations extrémistes violentes répandues dans toute la région. En outre, les munitions supplémentaires fournies par cette vente amélioreront l'interopérabilité avec les États-Unis et d'autres alliés régionaux et renforceront la capacité du Maroc à mener des opérations de coalition, comme il l'a fait par le passé lors de sorties en vol contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak. Le Maroc n'aura aucune difficulté à absorber ces munitions et services supplémentaires dans ses forces armées", conclut l'avis.

Les principaux contractants seront Raytheon USA, Orbital ATK (États-Unis), General Dynamics, Kilgore Cheming Groupe (États-Unis), Cheming Groupe (États-Unis) et Kaman Precision Products (États-Unis).

Photo licence Creative commons

LIRE EGALEMENT

25 nouveaux F16 ultra-sophistiqués pour le Maroc

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.