Vers la fin de la crise des enseignants classés à l'échelle 9

Un nouveau décret, adopté jeudi 13 juin, vise à clore définitivement les dossiers des personnels évoluant dans les échelons 7, 8 et 9, au profit de 26.600 personnes, dont 4.600 de l'échelle 9.

Vers la fin de la crise des enseignants classés à l'échelle 9

Le 14 juin 2019 à 11:04

Modifié le 15 juin 2019 à 10:31

Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi 13 juin, a approuvé le projet de décret n°2.19.504 modifiant et complétant le décret n° 2.02.854 du 10 février 2003 relatif au statut particulier des personnels du ministère de l'Education nationale.

Le projet porte sur la mise en œuvre des procédures visant à améliorer les conditions de promotion des professeurs de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire-qualifiant, ainsi que des attachés économiques, administratifs et pédagogiques.

Le texte vise à clore définitivement les dossiers des personnels évoluant dans les échelons 7, 8 et 9 pour une enveloppe budgétaire de 190 millions de DH, au profit de 26.600 personnes, dont 4.600 de l'échelle 9.

Le projet a pour objectif d'éliminer la troisième classe du cadre de professeurs de l'enseignement primaire et secondaire et du cadre de soutien administratif, pédagogique et social, tout en faisant bénéficier cette classe, à compter du 1er janvier 2019, d'une ancienneté de 4 ans qui sera prise en compte pour la promotion au choix du 3e grade au 2e grade au sein du même cadre.

Et d'ajouter que les avancements résultant de l'attribution des années d'ancienneté pour les personnes remplissant les conditions requises pour l'avancement au choix sont effectués en deux tranches égales au cours des années 2019 et 2020 pour environ 4.600 bénéficiaires et en cas de nécessité pour des cas très limités au cours de l'année 2021 indépendamment du quota. Ils maintiennent l'ancienneté acquise dans leur ancien échelon dans la limite de quatre ans.

Le texte prévoit aussi l'attribution d'années d'ancienneté qui sont prises en compte pour l'avancement au choix pour le premier grade aux professeurs de l'enseignement primaire, aux attachés pédagogiques et aux attachés économiques et administratifs, recrutés dans les échelles 7 ou 8 de deuxième classe à partir du 1er janvier 2016.

En vertu de ce décret, les professeurs de l'enseignement primaire et les attachés pédagogiques et administratifs, recrutés dans les échelles 7 et 8 et qui ont été mis à la retraite entre 2012 et 2015, bénéficient d'une ancienneté qui est prise en compte pour l'avancement au choix au premier grade. Ces avancements sur la base de l'ancienneté sont effectifs à compter du dernier jours avant leur mise à la retraite.

Vers la fin de la crise des enseignants classés à l'échelle 9

Le 14 juin 2019 à12:14

Modifié le 15 juin 2019 à 10:31

Un nouveau décret, adopté jeudi 13 juin, vise à clore définitivement les dossiers des personnels évoluant dans les échelons 7, 8 et 9, au profit de 26.600 personnes, dont 4.600 de l'échelle 9.

Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi 13 juin, a approuvé le projet de décret n°2.19.504 modifiant et complétant le décret n° 2.02.854 du 10 février 2003 relatif au statut particulier des personnels du ministère de l'Education nationale.

Le projet porte sur la mise en œuvre des procédures visant à améliorer les conditions de promotion des professeurs de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire-qualifiant, ainsi que des attachés économiques, administratifs et pédagogiques.

Le texte vise à clore définitivement les dossiers des personnels évoluant dans les échelons 7, 8 et 9 pour une enveloppe budgétaire de 190 millions de DH, au profit de 26.600 personnes, dont 4.600 de l'échelle 9.

Le projet a pour objectif d'éliminer la troisième classe du cadre de professeurs de l'enseignement primaire et secondaire et du cadre de soutien administratif, pédagogique et social, tout en faisant bénéficier cette classe, à compter du 1er janvier 2019, d'une ancienneté de 4 ans qui sera prise en compte pour la promotion au choix du 3e grade au 2e grade au sein du même cadre.

Et d'ajouter que les avancements résultant de l'attribution des années d'ancienneté pour les personnes remplissant les conditions requises pour l'avancement au choix sont effectués en deux tranches égales au cours des années 2019 et 2020 pour environ 4.600 bénéficiaires et en cas de nécessité pour des cas très limités au cours de l'année 2021 indépendamment du quota. Ils maintiennent l'ancienneté acquise dans leur ancien échelon dans la limite de quatre ans.

Le texte prévoit aussi l'attribution d'années d'ancienneté qui sont prises en compte pour l'avancement au choix pour le premier grade aux professeurs de l'enseignement primaire, aux attachés pédagogiques et aux attachés économiques et administratifs, recrutés dans les échelles 7 ou 8 de deuxième classe à partir du 1er janvier 2016.

En vertu de ce décret, les professeurs de l'enseignement primaire et les attachés pédagogiques et administratifs, recrutés dans les échelles 7 et 8 et qui ont été mis à la retraite entre 2012 et 2015, bénéficient d'une ancienneté qui est prise en compte pour l'avancement au choix au premier grade. Ces avancements sur la base de l'ancienneté sont effectifs à compter du dernier jours avant leur mise à la retraite.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.