Violences lors du match FAR-Raja: 215.000 DH d'amendes pour les deux clubs

Les sanctions de la FRMF, suite aux événements déplorables qui se sont produits au complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat au cours et après le match AS FAR-Raja Club Athletic sont tombées.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/01-03-2019/rajafaraicpress4.jpg-oui
Violences lors du match FAR-Raja: 215.000 DH d'amendes pour les clubs (Photo AIC press)

Le 01 mars 2019 à 11:27

Modifié le 01 mars 2019 à 11:00

Le match qui a opposé le 27 février l'AS FAR au Raja de Casablanca, comptant pour la 19e journée de la Botola Pro, a encore connu des scènes de violence. Des chaises ont été arrachés, et des fumigènes allumées. Des supporters et des membres des forces de l'ordre ont été blessés. 

La Commission centrale de discipline et du fair play de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s'est réunie jeudi 28 février et, après l'examen des différents éléments de la rencontre, a décidé ce qui suit:

- Infilger à l'AS FAR deux matchs fermes à huis clos et une amende de 110.000 DH après l'usage répétés de fumigènes et leurs jets en direction de la pelouse (cas de récidive). Le public de l'AS FAR a également soulevé des banderoles portant des insultes (arts 105 et 94 du code disciplinaire);

- Infilger au Raja Club Athletic (RCA) quatre matchs fermes à huis clos avec une amende de 105.000 DH en plus de sa prise en charge des frais des dégâts causés après évaluation par l'administration du complexe sportif Prince Moulay Abdellah. Le public du RCA a également jeté les fumigènes et les sièges arrachés en direction des forces de l'ordre (art. 105 du code disciplinaire); 

 - Suspension du joueur de l'AS FAR, Morad Kaouach, pour un match ferme pour cumul d'avertissements;

 - Amende de 2.000 DH à l'encontre du RCA après que ses joueurs aient écopé de quatre avertissements.

Le coût des dégâts n'a pas été dévoilé.
 

(Photo AIC press)

Violences lors du match FAR-Raja: 215.000 DH d'amendes pour les deux clubs

Le 01 mars 2019 à11:00

Modifié le 01 mars 2019 à 11:00

Les sanctions de la FRMF, suite aux événements déplorables qui se sont produits au complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat au cours et après le match AS FAR-Raja Club Athletic sont tombées.

Le match qui a opposé le 27 février l'AS FAR au Raja de Casablanca, comptant pour la 19e journée de la Botola Pro, a encore connu des scènes de violence. Des chaises ont été arrachés, et des fumigènes allumées. Des supporters et des membres des forces de l'ordre ont été blessés. 

La Commission centrale de discipline et du fair play de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s'est réunie jeudi 28 février et, après l'examen des différents éléments de la rencontre, a décidé ce qui suit:

- Infilger à l'AS FAR deux matchs fermes à huis clos et une amende de 110.000 DH après l'usage répétés de fumigènes et leurs jets en direction de la pelouse (cas de récidive). Le public de l'AS FAR a également soulevé des banderoles portant des insultes (arts 105 et 94 du code disciplinaire);

- Infilger au Raja Club Athletic (RCA) quatre matchs fermes à huis clos avec une amende de 105.000 DH en plus de sa prise en charge des frais des dégâts causés après évaluation par l'administration du complexe sportif Prince Moulay Abdellah. Le public du RCA a également jeté les fumigènes et les sièges arrachés en direction des forces de l'ordre (art. 105 du code disciplinaire); 

 - Suspension du joueur de l'AS FAR, Morad Kaouach, pour un match ferme pour cumul d'avertissements;

 - Amende de 2.000 DH à l'encontre du RCA après que ses joueurs aient écopé de quatre avertissements.

Le coût des dégâts n'a pas été dévoilé.
 

A lire aussi


Communication financière

INVOLYS: Tableau des Comptes Au 30-06-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.