WAC-EST: le Wydad désavoué par la CAF

La décision de la commission de discipline de la Confédération africaine de football concernant la finale de la Ligue des champions de la CAF 2018-2019 est tombée ce mercredi 7 août.

WAC-EST: le Wydad désavoué par la CAF

Le 07 août 2019 à 16:52

Modifié le 07 août 2019 à 17:24

La commission de discipline de la CAF s'est réunie ce mercredi avec la Fédération tunisienne de football, des responsables de l'Espérance de Tunis et ceux du Wydad de Casablanca pour examiner le dossier de la Ligue des champions de la CAF 2018-2019.

Dans un communiqué, la commission annonce que le Wydad Athletic Club est déclaré perdant. Elle a également infligé au club marocain une amende de 20.000 dollars pour abandon de match, et une amende de 15.000 dollars pour l'utilisation de fumigènes. 

Quant à l'EST, un rappel à l'ordre a été envoyé à Mohamed Meddeb, président du Club EST. Une amende de 20.000 dollars lui a également été infligée pour son comportement antisportif contre le président de la CAF.

"L’EST jouera ses deux prochains matchs interclubs à domicile à huit clos pour l’usage excessif de fumigènes et de pétards. Toutefois, la commission a décidé de suspendre cette sanction à condition que le club tunisien ne soit pas coupable d’une telle infraction pour les 12 prochains mois, et d'imposer au club une amende de 50.000 dollars pour l’utilisation de fumigènes et le comportement antisportif de ses supporters", indique le document.

Rappelons que les deux équipes avaient fait match nul 1-1 lors de la finale aller à Rabat le 24 mai 2019. Lors du match retour à Radès le 31 mai 2019, l’Espérance de Tunis menait 1-0 lorsque le WAC a égalisé à la 59e minute. Toutefois, l’arbitre de la rencontre n’a pas accordé le but en raisons d'un hors-jeu. Suite à des protestations des joueurs du WAC, qui estimaient que le but était valable, l’arbitre a indiqué qu’il n’était pas possible de recourir à la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) car celle-ci ne fonctionnait pas. Le match fut stoppé pendant environ une heure. Il fut ensuite définitivement interrompu suite à la décision du WAC de ne pas reprendre la partie et l’EST fut déclarée vainqueur de la Ligue des champions de la CAF 2018/2019.

Le 5 juin 2019, le comité exécutif de la CAF a ordonné aux deux clubs de rejouer le match retour de cette finale sur terrain neutre. La décision du comité exécutif de la CAF a été contestée par le WAC et l’EST qui ont chacun déposé un appel au Tribunal arbitral du sport, respectivement le 14 et le 17 juin 2019. 

Le 31 juillet, le TAS a annulé cette décision et renvoyé l’affaire devant les organes compétents de la CAF.

WAC-EST: le Wydad désavoué par la CAF

Le 07 août 2019 à17:09

Modifié le 07 août 2019 à 17:24

La décision de la commission de discipline de la Confédération africaine de football concernant la finale de la Ligue des champions de la CAF 2018-2019 est tombée ce mercredi 7 août.

La commission de discipline de la CAF s'est réunie ce mercredi avec la Fédération tunisienne de football, des responsables de l'Espérance de Tunis et ceux du Wydad de Casablanca pour examiner le dossier de la Ligue des champions de la CAF 2018-2019.

Dans un communiqué, la commission annonce que le Wydad Athletic Club est déclaré perdant. Elle a également infligé au club marocain une amende de 20.000 dollars pour abandon de match, et une amende de 15.000 dollars pour l'utilisation de fumigènes. 

Quant à l'EST, un rappel à l'ordre a été envoyé à Mohamed Meddeb, président du Club EST. Une amende de 20.000 dollars lui a également été infligée pour son comportement antisportif contre le président de la CAF.

"L’EST jouera ses deux prochains matchs interclubs à domicile à huit clos pour l’usage excessif de fumigènes et de pétards. Toutefois, la commission a décidé de suspendre cette sanction à condition que le club tunisien ne soit pas coupable d’une telle infraction pour les 12 prochains mois, et d'imposer au club une amende de 50.000 dollars pour l’utilisation de fumigènes et le comportement antisportif de ses supporters", indique le document.

Rappelons que les deux équipes avaient fait match nul 1-1 lors de la finale aller à Rabat le 24 mai 2019. Lors du match retour à Radès le 31 mai 2019, l’Espérance de Tunis menait 1-0 lorsque le WAC a égalisé à la 59e minute. Toutefois, l’arbitre de la rencontre n’a pas accordé le but en raisons d'un hors-jeu. Suite à des protestations des joueurs du WAC, qui estimaient que le but était valable, l’arbitre a indiqué qu’il n’était pas possible de recourir à la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) car celle-ci ne fonctionnait pas. Le match fut stoppé pendant environ une heure. Il fut ensuite définitivement interrompu suite à la décision du WAC de ne pas reprendre la partie et l’EST fut déclarée vainqueur de la Ligue des champions de la CAF 2018/2019.

Le 5 juin 2019, le comité exécutif de la CAF a ordonné aux deux clubs de rejouer le match retour de cette finale sur terrain neutre. La décision du comité exécutif de la CAF a été contestée par le WAC et l’EST qui ont chacun déposé un appel au Tribunal arbitral du sport, respectivement le 14 et le 17 juin 2019. 

Le 31 juillet, le TAS a annulé cette décision et renvoyé l’affaire devant les organes compétents de la CAF.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.