Les Bourses européennes en baisse craignant que Chypre ne serve d’exemple

Les Bourses européennes ont terminé en baisse, lundi, soulagées à l'ouverture par l'accord sur le plan de sauvetage décidé pour Chypre, mais inquiètes ensuite de la suggestion de voir les modalités du sauvetage de Chypre appliquées à d'autres pays.  

Les Bourses européennes en baisse craignant que Chypre ne serve d’exemple

Le 25 mars 2013 à 18h34

Modifié 25 mars 2013 à 18h34

Les Bourses européennes ont terminé en baisse, lundi, soulagées à l'ouverture par l'accord sur le plan de sauvetage décidé pour Chypre, mais inquiètes ensuite de la suggestion de voir les modalités du sauvetage de Chypre appliquées à d'autres pays.  

Le marché a souffert dans l'après-midi après "une déclaration du dirigeant de l'Eurogroupe (Jeroen Dijsselbloem, ndlr) qui a dit que le modèle utilisé par Chypre pourrait être appliqué à l'avenir dans d'autres cas", explique Andréa Tuéni, analyste de Saxo Banque.

Chypre n'est pas un cas particulier

"Contrairement à ce qui était dit la semaine dernière, Chypre n'est pas un cas particulier, ce qui suscite de l'anxiété. On vient de créer un précédent", ajoute-t-il.

L'Eurostoxx 50 a perdu 1,20%. La Bourse de Francfort a fini en baisse de 0,51% à 7.870,9 points. Le MDax des valeurs moyennes a clos en recul de 0,14% à 13.339,63 points. Les valeurs financières ont fini en recul: Deutsche Bank de 3,18% à 31,36 euros, Commerzbank de 1,69% à 1,16 euro, l'assureur Allianz de 1,19% à 107,7 euros et le réassureur Munich Re 1% à 147,4 euros.

Lufthansa a en revanche gagné 0,54% à 15,75 euros. Bayer a aussi progressé avec +0,97% à 79,1 euros. Sur le MDax, le voyagiste TUI AG a terminé en recul de 1,16% à 8,09 euros. Dimanche soir, l'armateur Hapag-Lloyd, dont TUI détient encore 22%, a annoncé l'échec des discussions en vue d'une fusion avec Hamburg Süd.

La Bourse de Londres a clôturé en baisse, l'indice FTSE-100 des principales valeurs, qui avait ouvert en hausse, a reculé de 0,22%, à 6.378,38 points. Les minières ont accusé le coup à l'image d'Eurasian Natural Resources (-6,03% à 268,1 pence), de Vedanta Resources (-4,77% à 1.039 pence) ou d'Antofagasta (-2,42% à 1.008 pence).

Le gestionnaire de fonds Schroders a légèrement reculé de 0,14% à 2.090 pence après avoir annoncé un accord pour racheter son concurrent Cazenove Capital.

Le groupe énergétique Centrica a en revanche pris 1,26% à 362,1 pence, porté par l'accord signé avec l'américain Cheniere Energy pour importer du gaz naturel liquéfié (GNL) au Royaume-Uni.

Le CAC perd 42,31 points

La Bourse de Paris a terminé en baisse (-1,12%). L'indice CAC 40 a perdu 42,31 points à 3.727,98 points, dans un volume d'échanges assez nourri de 3,447 milliards d'euros.

Les valeurs bancaires ont tiré le marché parisien vers le bas, à l'image de BNP Paribas (-3,04% à 39,93 euros), Crédit Agricole (-5,84% à 6,18 euros) et Société Générale (-6,02% à 25,78 euros).

Hors CAC 40, Natixis a perdu 1,86% à 3,11 euros.

Déprime à Milan

La Bourse de Milan a clôturé en forte baisse de 2,50% à 15.644 points, déprimée par la persistance de l'impasse politique en Italie et par des rumeurs d'abaissement de sa note souveraine par l'agence Moody's. Une nouvelle fois, les banques ont payé un lourd tribut au climat d'incertitude qui entoure l'avenir de la Péninsule, alors que le leader démocrate Pierluigi Bersani s'efforce de mettre sur pied un gouvernement: Unicredit a chuté de 5,81% à 3,374 euros et Intesa Sanpaolo de 6,21% à 1,147 euro. Mediaset, qui selon les analystes devrait dévoiler mardi une perte sur son exercice 2012, a reculé de 4,73% à 1,55 euro.

Seule une poignée de titres a terminé en hausse, dont Parmalat, avec +1,69% à 1,985 euro et Diasorin (+0,85% à 27,22 euros).

La Bourse suisse a clôturé en légère hausse de 0,18%, après l'issue des négociations sur le plan de sauvetage de Chypre.A 17h30, l'indice SMI s'est inscrit à 7.758,22 points, en hausse de 13,89 pts (+0,18%). Aux financières, UBS a progressé de 0,34% à 14,69 CHF, et Julius Baer de 0,05% à 37,47 CHF.La cyclique Adecco a en revanche légèrement baissé de -0,86% à 52,05 CHF.

Forte baisse à Madrid et Amsterdam

La Bourse de Madrid a terminé en forte baisse. L'indice Ibex-35 des valeurs vedettes espagnoles a perdu 2,27%, à 8.140,6 points.Les grandes banques espagnoles ont particulièrement souffert: Santander, premier groupe bancaire de la zone euro par la capitalisation, a plongé de 3,24%, à 5,414 euros, BBVA a reculé de 3,60%, à 7,034 euros et CaixaBank, troisième banque espagnole par la capitalisation, a perdu 1,53%, à 2,7 euros.

Le groupe de BTP Sacyr Vallehermoso a accusé la plus forte perte, plongeant de 4,90%, à 1,436 euro.

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,58% à 348,72 points, la plupart des titres terminant la séance dans le rouge. La baisse la plus importante a été enregistrée par le groupe Air France-KLM, qui a cédé 5,61% à 7,53 euros.

La Bourse de Bruxelles a chuté de 0,93%, repassant sous le seuil technique des 2.600 points sur des craintes que le sauvetage de Chypre n'affecte négativement le secteur bancaire en Europe et sur des rumeurs de dégradation de la note de l'Italie. L'indice Bel-20 a terminé à 2.595,18 points. C'est GDF Suez qui a enregistré le plus important recul, perdant 3,06% à 15,22 euros, suivi par les valeurs financières: le bancassureur KBC a reculé de 2,53% à 27,92 euros, et l'assureur Ageas de 2,31% à 25,78 euros. C'est le câblo-opérateur Telenet qui a le mieux résisté au cours de la séance, progressant de 2,61% à 38,79 euros.

L'indice PSI-20 de la Bourse de Lisbonne a fini en net recul de 1,19%, à 6.023,27 points, plombé surtout par ses valeurs financières. La banque BES a ainsi dévissé de 4,43%, la BCP de 3,77% et la BPI de 2,40%.Parmi les poids-lourds de la place portugaise, l'électricien EDP a cédé 0,53%, le groupe pétrolier Galp a reculé de 0,37% et Portugal Telecom de 0,34%. Le groupe de distribution Jeronimo Martins a en revanche enregistré la meilleur performance de la séance en s'appréciant de 0,42%. (AFP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultat Mutandis au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.