Le tourisme, un secteur en stagnation en 2012

L'activité touristique nationale a marqué une hausse de 2,5% de sa valeur ajoutée en 2012 après une baisse de 2% en 2011 et ce, en dépit d'une conjoncture difficile dans les principaux pays émetteurs, selon Bank Al-Maghrib.  

Le tourisme, un secteur en stagnation en 2012

Le 18 juillet 2013 à 12h29

Modifié 18 juillet 2013 à 12h29

L'activité touristique nationale a marqué une hausse de 2,5% de sa valeur ajoutée en 2012 après une baisse de 2% en 2011 et ce, en dépit d'une conjoncture difficile dans les principaux pays émetteurs, selon Bank Al-Maghrib.  

Le rythme de progression des arrivées touristiques a de nouveau ralenti, revenant de 11,4% en 2010 à 0,6% en 2011 puis à 0,4% en 2012, taux largement inférieur aux moyennes mondiale et de l'Afrique du Nord, a relevé le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, dans un rapport sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'année 2012, présenté, mercredi, devant le Roi Mohammed VI.

Le nombre d'arrivées s'est ainsi élevé à près de 9,37 millions de visiteurs en 2012 contre 9,34 millions en 2011, a précisé le rapport.

Pour leur part, les nuitées recensées par les établissements classés se sont accrues de 3,7% contre une diminution de 6,4% un an auparavant.

Pour ce qui est des arrivées de touristes étrangers, elles se sont chiffrées à près de 5 millions, en hausse de 1,6% après 0,5% en 2011. Par nationalité, cette évolution a concerné principalement les touristes espagnols et anglais avec des augmentations respectives de 5,4% et 1,5%, a relevé la même source.

En revanche, les effectifs de touristes français, belges et allemands ont reculé de 0,4%, 1,3% et 9,2% respectivement, a précisé le rapport, soulignant que le nombre de visiteurs des autres pays européens s'est également replié de 5,3%, alors que les arrivées de ressortissants des pays arabes se sont inscrites en accroissement de 20,6% et celles d'Amérique de 7,6%.

Pour leur part, les arrivées des Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont reculé de 1% à 4,4 millions après une progression de 0,7% en 2011 et de 8,5% en moyenne annuelle entre 2001 et 2010, a ajouté la même source.

S'agissant des nuitées recensées par les établissements classés, elles se sont établies à 17,5 millions, en accroissement de 3,7% après une diminution de 6,4% en 2011. Elles se sont accrues de 11%, après 9% un an auparavant, pour les résidents et de 1% à 12,5 millions, au lieu d'une baisse de 11%, pour les non résidents.

Selon la même source, ce redressement a concerné particulièrement les destinations de Marrakech, Casablanca et Tanger qui ont marqué des augmentations respectives de 2,8%, 9,8% et 5,7%. En revanche, les nuitées réalisées au niveau d'Agadir et Fès ont connu une quasi stagnation en 2012.

Concernant la capacité hôtelière, elle s'est établie à 193.987 lits en 2012, soit une offre additionnelle de 9.862 lits par rapport à 2011, a affirmé le rapport, précisant que cette offre demeure concentrée essentiellement à Marrakech, Agadir, Casablanca et Tanger.

Dans ces conditions, a ajouté la même source, le taux d'occupation s'est stabilisé à 40%, reflétant une stagnation au niveau de l'ensemble des destinations, à l'exception d'Agadir où le taux s'est replié de 2 points de pourcentage à 53%.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Afric Industries: convocation de l’assemblée générale ordinaire annuelle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.