Hausse du taux de chômage à 8,8% au 2ème trimestre 2013

Le taux de chômage s'est établi à 8,8% au deuxième trimestre 2013, soit une hausse de 0,7 points, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Le taux d'emploi a atteint 44,9% contre 45% à la même période de 2012.  

Hausse du taux de chômage à 8,8% au 2ème trimestre 2013

Le 5 août 2013 à 11h55

Modifié 5 août 2013 à 11h55

Le taux de chômage s'est établi à 8,8% au deuxième trimestre 2013, soit une hausse de 0,7 points, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Le taux d'emploi a atteint 44,9% contre 45% à la même période de 2012.  

Le volume du chômage a augmenté au niveau national de 100.000 personnes passant de 949.000 au deuxième trimestre de l'année 2012 à 1.049.000 chômeurs au même trimestre de l'année 2013, indique le HCP dans sa note trimestrielle sur la situation du marché du travail.

Le taux de chômage est passé de 12,3% à 13,8% en milieu urbain et de 3,5% à 3,2% en milieu rural, note le HCP, ajoutant que les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans (18,4%) et chez les diplômés (15,8%).

La note précise que les hausses les plus importantes de ce taux ont été relevées en milieu urbain notamment parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+2,4 points), les hommes (+1,9 point) et les sans diplôme (+1,8 point).

L'analyse des principales caractéristiques de la population active en chômage révèle que, quatre chômeurs sur cinq (83,2%) sont des citadins, deux sur trois (67,9%) des jeunes âgés de 15 à 29 ans, un sur quatre est diplômé de niveau supérieur (24,6%), un sur deux (51,3%) est primo-demandeur d'emploi et près de deux sur trois (66,2%) chôment depuis plus d'une année.

Par ailleurs, les principales circonstances suite auxquelles les chômeurs se sont retrouvés en situation de chômage sont «arrêt de l'activité de l'établissement employeur ou licenciement» (26,7%), «arrêt d'étude suite à l'obtention d'un diplôme» (20,9%) et «arrêt d'étude sans l'obtention de diplôme» (16,5 %).

Concernant le sous-emploi des actifs occupés âgés de 15 ans et plus, son volume a régressé, entre les deux périodes, de 1.027.000 à 965.000 personnes au niveau national, de 475.000 à 431.000 personnes dans les villes et de 552.000 à 534.000 dans les campagnes, tandis que le taux de sous-emploi est passé de 9,6% à 8,9% au niveau national, de 8,8% à 7,9% dans les villes et de 10,4% à 9,9% dans les campagnes.

Le taux d'emploi en net recul

Toujours selon le HCP, le taux d'emploi a atteint 44,9% au deuxième trimestre 2013, contre 45% à la même période de 2012, soit un recul de 0,1.

Ce taux est passé de 37,7% à 37,3% en milieu urbain et de 56% à 56,4% en milieu rural, HCP dans sa note trimestrielle sur la situation du marché du travail.

Le volume global de l'emploi est passé, entre les deux périodes, de 10.707.000 à 10.851.000, ce qui correspond à une création nette de 144.000 postes d'emploi, 63.000 en zones urbaines et 81.000 en zones rurales, précise le HCP.

Selon le genre, plus de la moitié des emplois créés ont profité aux hommes, souligne la note, ajoutant que par milieu de résidence, ces créations ont profité exclusivement aux hommes en milieu urbain et principalement aux femmes en milieu rural.

Au cours de la période, 165.000 postes d'emploi rémunérés ont été créés, 49.000 en milieu urbain et 116.000 en milieu rural. En revanche, l'emploi non rémunéré, avec un recul de 35.000 postes en zones rurales et une hausse de 14.000 postes en zones urbaines, a enregistré une baisse de 21.000 postes au niveau national.
Au niveau sectoriel, 136.000 postes ont été créés dans le secteur de l'«agriculture, forêt et pèche» et 37.000 dans l'«industrie».

En revanche, le secteur du BTP en a perdu 38.000 et celui des «services» n'en a créé que 5.000 postes, en raison de la baisse de l'emploi dans certaines branches notamment le «transport entrepôts et communication» et les «banques, assurances et activités immobilières». Ces branches ont ainsi perdu respectivement 20.000 et 18.000 postes.

Par ailleurs, le taux d'activité a augmenté de 0,2 point, passant de 49% à 49,2%.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : Indicateurs d’activité du T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.