Affaire Tina Milon: Nouveau rebondissement.

La jeune ressortissante ivoirienne accuse cinq membres des forces auxiliaires de l'avoir violée pendant sept heures d'affilée, suscitant émotion et indignation. L'examen médical dit le contraire. Affaire à suivre.

Affaire Tina Milon: Nouveau rebondissement.

Le 8 août 2013 à 18h42

Modifié 8 août 2013 à 18h42

La jeune ressortissante ivoirienne accuse cinq membres des forces auxiliaires de l'avoir violée pendant sept heures d'affilée, suscitant émotion et indignation. L'examen médical dit le contraire. Affaire à suivre.

Cette jeune ivoirienne qui accuse cinq éléments des forces auxiliaires de l’avoir violée durant 7 heures, de 16h à 23h, le jeudi 1er août dernier, entame un recours en justice, avec l’aide de l’AMDH et du réseau Chabaka. A ce stade, l’affaire connaît déjà des rebondissements.

Cinq jours après les faits, le 6 août, Tina Milon a été accueillie au service des urgences de Tanger et de la cellule des femmes battues. Durant cette visite, la victime n’a pas été auscultée. Le médecin s’est contenté de retranscrire les déclarations de la victime dans un certificat médical, indique un communiqué conjoint de l’AMDH et de Chabaka. (en fac similé, ce premier certificat médical)

Faisant suite à cela, le procureur général du roi auprès de la cour d’appel a donné ses instructions, hier mercredi 7 août, pour soumettre la victime à un examen médical en vue d’établir si la jeune ivoirienne a subi, ou pas, des actes de violences et de viol.

Le même jour, la victime est présentée devant un spécialiste pour un deuxième examen. En même temps, le wali de la région de Tanger a exprimé son indignation, quant à cette affaire, et a ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les responsables de ce crime, tout en assurant qu’il veillera, personnellement, à la sécurité de la victime.

«Actuellement, la jeune ivoirienne bénéficie d’un soutien psychologique assuré par un médecin bénévole, Dr Bakhat, en attendant que l’affaire ne trouve un dénouement» a assuré l’avocat de la victime Me Mohamed Benslimane.

Les résultats du deuxième examen médical ont été rendus publics aujourd’hui. Et on apprend, par un communiqué de la wilaya de Tanger, que «la ressortissante ivoirienne ne porte aucune trace d'abus sexuel ou de violence corporelle».

Contacté par Médias 24, l’avocat de la victime n’a pas souhaité se prononcer sur les futurs recours. Najib Skkaki, membre de la coordination AMDH-Chabaka, en charge du dossier, nous informe, de son côté que «l’AMDH et Chabaka, tiendront, ce soir, une réunion urgente pour décider l’action à entreprendre». Affaire à suivre…

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultat Mutandis au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.