Ecole Molière : une enseignante refusée pour port du voile

Le 18 septembre 2013 à 10h11

Modifié 18 septembre 2013 à 10h11

Dans son édition du mardi 17 septembre, le journal Attajdid a révélé l’affaire d’une enseignante détachée du ministère de l’éducation nationale marocain qui s’est vue refuser l’exercice de l’enseignement de la langue arabe à l’école française Molière. La raison invoquée est le port du voile, indique Hervé Demarquet, directeur de l’école, dans un courrier adressé à l’intéressée.

Il est à noter que le règlement intérieur 2013-2014 de l’école Molière stipule, dans son article 3.5 que les droits et obligations sont définis dans le « respect du principe de la laïcité », et précise que l’exercice de ces droits « ne saurait permettre des expressions publiques, des actions ou le port de signes ostentatoires à caractère discriminatoire se fondant notamment sur le sexe ou la religion ».

Toujours selon Attajdid, et d’après une déclaration de la concernée, l’enseignante ne compte pas baisser les bras.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication semestrielle 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Déclaration du nouveau Maire de Tanger

Déclaration de Mehdi Bensaid suite à l’annonce de la coalition gouvernementale