Raja-Bayern, les billets introuvables, le marché noir grimpe

La qualification du Raja pour la finale de la coupe du monde des clubs 2013 a suscité un immense engouement au point que les billets sont introuvables dans les circuits autorisés. Cela a entraîné une intense activité sur le marché noir. Les prix s’envolent.  

Raja-Bayern, les billets introuvables, le marché noir grimpe

Le 19 décembre 2013 à 16h48

Modifié 19 décembre 2013 à 16h48

La qualification du Raja pour la finale de la coupe du monde des clubs 2013 a suscité un immense engouement au point que les billets sont introuvables dans les circuits autorisés. Cela a entraîné une intense activité sur le marché noir. Les prix s’envolent.  

« En raison d'une très forte affluence, vous ne pouvez accéder à la billetterie en ligne pour le moment », lit-on sur le site de la FIFA ce jeudi 19 décembre. Exit l’achat en ligne, il reste quelques points de vente répartis à travers le Maroc. Nous avons contacté les points de vente à Casa, Rabat et Marrakech, et nous avons remarqué que les billets sont épuisés.

Reste le stade Mohammed V de Casablanca, où des billets devraient être mis en vente ce jeudi. Depuis ce matin, le standard téléphonique et les guichets ont été pris d'assaut, ce qui a provoqué une jolie pagaille autour du stade d’Honneur avec des spectateurs faisant la queue pendant de longues heures, en espérant que la vente soit lancée.

« Le système est bloqué, et nous attendons le feu verts des organisateurs pour ouvrir le guichet», déclare un employé du stade, qui ne donne pas de détails sur les prix ou le nombre de billets qui seront mis sur le marché.

Cette cacophonie profite au marché noir. Ce jeudi, des vendeurs à la sauvette ont commencé à proposer des billets autour du stade.

Un billet de la catégorie 3 qui coûte normalement 175 DH n’est pas sur le marché. Celui de la catégorie 2 qui coûte 555 DH se négocie autour de 1100 DH, alors que la catégorie 1 qui coûte normalement 1100 DH se vend à 1500 DH.

Sur les sites de petites annonces, nous avons dénombré environ 1.000 annonces, et les prix sont très variés. Un annonceur gourmand vend à 9.000 DH un billet de catégorie 2, qui coûte normalement  555 DH. « Les organisateurs n’arrivent pas à gérer correctement ces quelques matchs. Je me demande comment vont-ils gérer l'organisation de la CAN 2015 qui se jouera au Maroc », estime un supporter du RAJA présent sur place, qui prétend que des employés du stade font partie du circuit de ce marché du noir.


C’est la société Sportfive, leader européen et africain dans la gestion des droits marketing et audiovisuels sportifs, qui gère la billetterie. Mais son contrat signé avec le comité d’organisation lui impose de garder le silence.

Les responsables du comité d'organisation ne répondent pas.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : devient le premier gestionnaire indépendant d’actifs immobiliers locatifs suite à la prise de contrôle de REIM Partners

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.