Exclusif. Le gouvernement supprimera la subvention du sucre en 2016

Plus de 3 milliards de DH sont alloués chaque année à la subvention du sucre. Le gouvernement se prépare à les réorienter vers l’investissement public et le fonds de cohéesion sociale.  

Exclusif. Le gouvernement supprimera la subvention du sucre en 2016

Le 10 août 2015 à 10h16

Modifié 11 avril 2021 à 2h37

Plus de 3 milliards de DH sont alloués chaque année à la subvention du sucre. Le gouvernement se prépare à les réorienter vers l’investissement public et le fonds de cohéesion sociale.  

Le gouvernement abandonnera, dès janvier 2016 dans le cade de la loi des Finances, les subventions accordées à la filière sucrière, apprend Médias 24 de sources sûres. Il reste à savoir si cet abandon se fera d'une manière progressive comme pour les carburants ou d'un seul coup.

Nos sources ne nous ont pas indiqué quel scénario adoptera le gouvernement pour gérer l'impact sur le consommateur. Une supression brutale pourrait se répercuter sur le prix à la vente. La hausse dépasserait les 2 DH par kilogramme de sucre. Un scénario progressif n'est donc pas à exclure pour atténuer la brutalité de la vérité des prix sur le marché local.

Lire aussi : Benkirane: "la subvention du sucre sera progressivement supprimée"

Dans le cas d'une suppression totale, le pays fera l’économie de quelque 3,2 milliards de DH pour l’année 2016, si l'on se base sur le montant de la subvention accordée au marché sucrier en 2014. Pour l’année 2015, et selon les chiffres de la caisse de compensation, la subvention a atteint, jusqu’à fin mai dernier, 1,4 milliard de DH. Le sucre granulé absorbe jusqu’à 55% de cette enveloppe.

L’essentiel de l’engagement de la caisse de compensation se concentre sur la production locale. La subvention du sucre importé ne représente que 15 millions de dirhams au titre des cinq premiers mois de l’année 2015.

En revanche, la production locale est lourdement soutenue. L’année 2014-2015 a été marquée par une bonne production atteignant 478.000 tonnes de sucre. Le taux de couverture des besoins du marché par la production locale s’est situé à 40% en 2014. Le pari de la filière est d’arriver à un taux de couverture de 55% à l’horizon 2020 grâce à une intensification de la production par hectare. Cette dernière doit atteindre, en 2016, 12T/ha. La suppression de la subvention tombe, donc, au bon moment.

La note de cadrage du projet de loi des Finances 2016, émanant du chef du gouvernement, a fait référence à une baisse des dépenses de compensation, mais sans citer expressément qu'il s'agira du sucre. La note parle de baisse des subventions de compensation pour réorienter les économies à réaliser vers le fonds de cohésion sociale, la santé, l’infrastructure sanitaire et les investissements publics. Ainsi, 950 MDH seront consacrés à la mise à niveau des hôpitaux régionaux, y compris au niveau des équipements et pas seulement de l'infrastructure. Grâce au Ramed, la Santé est publique ets désormais soumise à une très forte pression dans toutes les régions du Maroc.

Pour ce qui concerne le gaz butane, aucune décision définitive n'est prise. Le gouvernement a la volonté de supprimer cette subvention mais la formule finale de ciblage des couches défavorisées qui recevront une aide directe, n'a pas été (encore) mise au point. A priori, la caisse de compensation maintiendra les ou une partie des  subventions du gaz butane en 2016, le seul produit qui demeurera soutenu par l’Etat depuis la suppression des subventions du gasoil 50ppm et prochainement du sucre.

Pour l’année 2014, la caisse de compensation a pris en charge une subvention de 13,2 milliards de DH pour le gaz butane. De janvier à mai 2015, cette subvention a été de 4,49 milliards de DH. Les partenaires financiers du royaume, notamment le FMI, verront d’un bon œil la disparition de la subvention du gaz butane. Mais politiquement, le gouvernement ne peut franchir ce pas aussi brutalement. Un projet basé sur le ciblage des bénéficiaires est toujours en cours et personne ne peut, pour l’instant, avancer une date pour sa mise en exécution.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Indicateurs trimestriels au 31.12.2020 de la Société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.