Bitcoins: les utiliser est une infraction (Office des changes)

Le 21 novembre 2017 à 7h17

Modifié 21 novembre 2017 à 7h17

Les transactions effectuées via les monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation des changes, passible de sanctions et d'amendes prévues par les textes en vigueur, a mis en garde l'Office des changes.

Régissant à l’utilisation par certaines personnes physiques et morales de monnaies virtuelles dans la réalisation de leurs transactions financières, et dans le cadre de l'exercice de ses missions de contrôle des opérations de change, l’Office exhorte, dans un communiqué publié lundi 20 novembre, les personnes concernées à se conformer aux dispositions de la réglementation des changes qui stipulent que les transactions financières avec l’étranger doivent être effectuées via les intermédiaires agréés et avec les devises étrangères cotées par Bank Al-Maghrib.

S’agissant d’un système de paiement occulte et non adossé à un organisme financier, le recours aux monnaies virtuelles comporte d’importants risques pour leurs utilisateurs, a précisé la même source.

L’Office des changes, en collaboration avec Bank Al-Maghrib et le Groupement professionnel des banques du Maroc, "suivent avec intérêt" l’évolution des monnaies virtuelles au Maroc, conclut le texte.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : Communiqué de presse 31 Mai 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.