Cancer: plus de 200.000 malades pris en charge au Maroc en 2016

Le nombre de malades atteints de cancer pris en charge par l'Etat marocain est passé de 21.957 en 2009 à 200.000 en 2016, selon le ministère de la Santé.  

Cancer: plus de 200.000 malades pris en charge au Maroc en 2016

Le 21 novembre 2017 à 14h51

Modifié 21 novembre 2017 à 14h51

Le nombre de malades atteints de cancer pris en charge par l'Etat marocain est passé de 21.957 en 2009 à 200.000 en 2016, selon le ministère de la Santé.  

Le Maroc enregistre 40.000 nouveaux cas de cancer chaque année, relève le ministère.

Le cancer du sein arrive en tête chez les femmes (36%), suivi de celui du col de l'utérus (11,2%).

Selon les données du ministères, plus de 1.616.481 femmes ont bénéficié du test de dépistage du cancer du sein (soit un taux de participation de 32.8%). 1.238 cancers ont été diagnostiqués en 2016 dans le cadre du programme de détection précoce.

Au niveau du cancer du col de l’utérus, près de 216.196 femmes ont bénéficié du test de dépistage. 99 cas de cancer ont été diagnostiqués en 2016 dans le cadre du programme de dépistage du cancer du col utérin, intégré dans les soins de santé primaires au niveau de 8 régions (Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Darâa-Tafilalet, Beni Mellal-Khouribga, Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et Sous Massa).

Chez les hommes, le cancer du poumon affiche un taux de 22%, suivi de celui de la prostate (12,6%) et du côlon et du rectum (7,9%).

100 MDH pour les médicaments anticancéreux

Le budget du ministère de la Santé alloué aux médicaments anticancéreux est passé de 11 millions de DH en 2009 à plus de 100 MDH en 2016.

Pour faire face à cette maladie, première cause de mortalité dans le monde, une série d'actions ont été menées à l'échelle nationale:

– la réduction des facteurs de risque, 

– l’application des stratégies préventives fondées sur des bases factuelles,

– la promotion du dépistage précoce,

– la prise en charge des patients,

– la construction, le réaménagement et l’équipement de 9 centres régionaux d’oncologie (Rabat, Casablanca, Al Hoceima, Fès, Marrakech, Agadir, Oujda, Meknès, Tanger),

– la construction et l’équipement de 2 pôles d’onco-gynécologie à Rabat et Casablanca,

– la création de deux services d’hémato-oncologie pédiatrique (Rabat, Casablanca),

– deux services sont en cours de construction au CHU de Fès et de Marrakech,

– la construction et l’équipement de 3 services de chimiothérapie de proximité (Casablanca, Beni Mellal, Errachidia et Nador),

– un projet de création de service de chimiothérapie est en cours à Tétouan,

– la mise en place d’un programme de lutte contre le tabac (un guide national d’aide au sevrage tabagique, formation en méthodes d’aide au sevrage tabagique de 1.200 médecins et l’intégration dans les soins de santé primaires et les soins de routine de conseils pour le sevrage tabagique, dans les hôpitaux y compris les CHU.

Pour ce qui est des soins palliatifs:

– l’élaboration d’une stratégie et d’un guide des soins palliatifs (en cours de validation),

– la mise en place de 5 projets pilotes au niveau de cinq régions (Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès, Oriental),

– la formation de 100 professionnels de Santé en soins palliatifs et accompagnement psychosocial.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : communication trimestrielle T2 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Déclaration du nouveau Maire de Tanger

Déclaration de Mehdi Bensaid suite à l’annonce de la coalition gouvernementale