RAM: Le directeur de la communication porte plainte contre l’ex-président de l’AMPL

S’appuyant sur plusieurs messages jugés insultants reçus de la part de Hicham Falaki qui présidait l’AMPL jusqu’à son récent licenciement, le directeur de la communication de la RAM a déposé, mercredi 2 septembre, une plainte, à son nom, pour diffamation auprès du tribunal de 1ère instance de Casablanca en réclamant à l'auteur des messages 1 dirham symbolique de dédommagement. Hakim Challot a également envoyé au SNPM des captures d’écran où le défendeur affirme détester tous les journalistes marocains capables de se vendre au plus offrant et dénués de tous principes.

RAM: Le directeur de la communication porte plainte contre l’ex-président de l’AMPL

Le 2 septembre 2020 à 11h22

Modifié 11 avril 2021 à 2h47

S’appuyant sur plusieurs messages jugés insultants reçus de la part de Hicham Falaki qui présidait l’AMPL jusqu’à son récent licenciement, le directeur de la communication de la RAM a déposé, mercredi 2 septembre, une plainte, à son nom, pour diffamation auprès du tribunal de 1ère instance de Casablanca en réclamant à l'auteur des messages 1 dirham symbolique de dédommagement. Hakim Challot a également envoyé au SNPM des captures d’écran où le défendeur affirme détester tous les journalistes marocains capables de se vendre au plus offrant et dénués de tous principes.

Après avoir dénoncé à maintes reprises, par voie de communiqués de presse, le management de la RAM pour le licenciement de 140 employés de la compagnie, dont 65 pilotes, c’est au tour de l’ex-président de l’AMPL, Hicham Falaki, d’être attaqué à titre personnel, devant la justice civile de la capitale économique.

Estimant avoir été insulté par une série de messages téléphoniques, communiqués à la justice, qui remettent en cause « son patriotisme et son sentiment d’appartenance à la compagnie’, le demandeur Hakim Challot réclame au défendeur 1 dirham symbolique pour laver son honneur.

Le directeur a également saisi les instances du Syndicat national de la presse marocaine (SNMP) en leur envoyant d’autres messages de Falaki où ce dernier fait part de sa « détestation des journalistes qui écrivent des mensonges à 2 balles et sont capables de se vendre au plus offrant car dénués de tout principe ».

S’il n’appartient pas à Médias24 de prendre parti dans cette affaire, l’auteur de ces lignes se doit de préciser qu’il a récemment été personnellement traité par l’ex-président de l’AMPL de « vendu au PDG de la RAM » et qu’il était « de notoriété publique à l’AMPL qu’il lui faisait plusieurs faveurs dont des invitations à des cocktails et des inaugurations à l’étranger ».

Des accusations infondées et diffamatoires et surtout injustes sachant que notre rédaction a toujours donné la parole aussi bien au management qu’à ses détracteurs qu’ils soient de source syndicale ou de l’AMPL.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire ce récent article daté du 3 juillet dernier où l’AMPL a eu tout le loisir de s’exprimer et de dénoncer librement le plan de licenciement de Abdelhamid Addou…

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Communiqué de Presse Indicateurs trimestriels T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Le Maroc renonce à organiser une assemblée mondiale du tourisme à Marrakech