Fonds Mohammed VI : le décret de lancement bientôt en conseil du gouvernement

Le décret permettant le lancement du Fonds Mohammed VI pour l'investissement sera examiné en conseil du gouvernement dans quelques jours. C'est ce que révèle le ministre Mohamed Benchaaboun lors d'un événement ce vendredi.

Fonds Mohammed VI : le décret de lancement bientôt en conseil du gouvernement

Le 29 janvier 2021 à 14h42

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Le décret permettant le lancement du Fonds Mohammed VI pour l'investissement sera examiné en conseil du gouvernement dans quelques jours. C'est ce que révèle le ministre Mohamed Benchaaboun lors d'un événement ce vendredi.

Le décret permettant le lancement du Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera examiné en Conseil du gouvernement dans quelques jours. C’est ce que révèle le ministre Mohamed Benchaâboun lors d’un événement ce vendredi.

Le lancement du Fonds Mohammed VI pour l’investissement n’est plus qu’une question de jours, à en croire le ministre de l’Economie et des Finances. 

Invité de la première édition de l’événement « Les Matins HEC », Mohamed Benchaâboun s’est prononcé (à partir de la 34ème minute, ndlr) sur ce Fonds tant attendu et qui doit jouer un rôle important dans la relance de l’économie marocaine après la crise. 

« La loi relative à la création du Fonds a été publiée au bulletin officiel. Dans quelques jours nous allons passer le décret qui fixe les statuts pour que ce Fonds soit opérationnel », assure le ministre qui ajoute que « le conseil d’administration de ce Fonds va démarrer bientôt ». 

Cette intervention a été l’occasion pour revenir sur la genèse du Fonds, son rôle et son fonctionnement. 

« La problématique de la relance s’est posée quand on a fait un confinement comme celui du Maroc. Une centaine de jours qui ont fait perdre à l’économie une centaine de milliards de PIB. Il fallait envisager une relance, une relance massive, vigoureuse », avance le ministre. 

« Sa majesté a envisagé un fonds d’investissement stratégique et en même temps il a annoncé 120 MMDH injectés dans l’économie. 75 MMDH devaient aller vers les crédits garantis par l’Etat et 45 MMDH devaient servir à promouvoir l’investissement », poursuit le ministre.

« Ce Fonds doit servir de catalyseur à l’investissement. L’Etat s’est engagé à y injecter 15 MMDH et à mobiliser des financements de l’économie à hauteur de 45 MMDH. Et puis bien évidemment l’investissement lui-même sera plus important ». 

Les banques jouent le rôle d’interface

« Au préalable nous allons mettre en place un ensemble d’outils en partenariat avec le secteur bancaire pour accompagner l’investissement et renforcer les fonds propres des entreprises essentiellement en quasi-fonds propres. C’est-à-dire, en dette subordonnée, prêt participatif,… », explique Benchaâboun. 

« Sur le principe de fonctionnement, l’interface sera le système bancaire parce qu’il faut qu’il y ait des projets d’investissement étudiés. Le financement se fera sous forme de décaissements de la part du Fonds. Il y aura de l’investissement donc des crédits d’investissement seront débloqués par les banques ». 

Le ministre explique que tout ce qui ira dans les fonds participatifs et le haut du bilan sera pris en charge par le Fonds. 

Par ailleurs, Mohamed Benchaâboun explique que ce Fonds sera structuré dans une première phase autour de six Fonds thématiques, l’un d’eux sera réservé à l’innovation qui aura un fonctionnement spécifique au besoin de ce secteur. 

« On va essayer de fédérer le maximum d’initiatives pour les accompagner dans le cadre d’une approche qui cadre avec la particularité du secteur », avance le ministre.  

Le plus important est que le Fonds Mohammed VI chapeaute l’ensemble avec deux objectifs. « Le premier objectif est de créer l’effet de levier pour passer de 15 MMDH à 45 MMDH. Le second est de structurer les fonds thématiques pour que les équipes de gestion dédiées à chaque secteur soient spécialisées dans le domaine dans le sens qu’une équipe de gestion qui s’occupe de l’innovation ne peut pas être la même que celle qui va s’occuper du secteur du tourisme ou de l’infrastructure ».

 

>>Lire aussi :

Fonds Mohammed VI pour l’investissement: Benchaâboun sollicite l’appui de l’UE

Fonds Mohammed VI : les premiers financements seront débloqués avant la fin de l’année

Fonds Mohammed VI pour l’Investissement: plus de 3,13 MMDH pour la Santé

Relance : Il est temps de renforcer les capitaux propres et l’investissement (Experts)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: Activité du Premier Semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.