Polémique autour d’un appel à projets lancé par le ministère délégué chargé des MRE

Des associations œuvrant en faveur des Marocains résidant à l'étrangers dénoncent un "retard" dans le traitement de leurs dossiers suite à un appel à projets lancé par le ministère délégué chargé des MRE. La tutelle rassure que les dossiers sont toujours en cours de traitement.

Polémique autour d’un appel à projets lancé par le ministère délégué chargé des MRE

Le 17 février 2021 à 16h29

Modifié 10 avril 2021 à 23h20

Des associations œuvrant en faveur des Marocains résidant à l'étrangers dénoncent un "retard" dans le traitement de leurs dossiers suite à un appel à projets lancé par le ministère délégué chargé des MRE. La tutelle rassure que les dossiers sont toujours en cours de traitement.

Le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger a lancé un appel à projets au profit des associations œuvrant en faveur des jeunes marocains et d’origine marocaine résidant à l’étranger pendant la période du 11 septembre 2020 au 11 décembre 2020

Deux mois après, les associations ayant soumis leurs demandes dénoncent un « retard » dans le traitement des dossiers.

Dans un courriel parvenu à Médias 24, les représentants des associations « crient au scandale » et « s’interrogent sur l’issue de leurs projets ».

Du côté du département de tutelle, l’on apprend que les dossiers sont en cours de traitement. 

« Un comité au sein du ministère délégué est actuellement en train d’étudier ces dossiers et de les préparer afin de les présenter, par la suite, au comité interministériel de sélection mis en place à cet effet par le ministère. La sélection est prévue fin février 2021« , affirme El Mokhtar El Hamdouni, chef de division du développement du tissu associatif des Marocains du monde au ministère, en charge de ces dossiers.

Depuis la fin du délai de dépôt des dossiers auprès de différentes représentations diplomatiques et consulaires du Royaume et après réception des projets, des contacts ont été établis avec des associations pour la reconstitution de leurs dossiers (manque de documents, PV, statuts, assemblée générale…), explique notre interlocuteur. Les dossiers poursuivent leur procédure normale de traitement, poursuit-il. L’objectif étant de soumettre la totalité des dossiers reçus au comité de sélection.

Ce comité est composé de représentants de certains départements ministériels et institutions nationales concernés par la communauté marocaine résidant à l’étranger.

Un cahier de charge « clair »

Pour la première fois, le ministère délégué a adopté un cahier de charges comme alternative au manuel de procédures utilisé auparavant. « Ce nouveau processus permet la clarification des différents aspects liés à la gestion de ce partenariat, notamment les références législatives et règlementaires, les populations cibles, le cofinancement du partenariat, les modalités de mise en œuvre, les engagements des parties, ainsi que le mode de suivi et d’évaluation des projets subventionnés », explique M. El Hamdouni.

Parmi les clauses décriées par les associations en question: les engagements de financement auprès des bailleurs.

« La mobilisation des cofinancements à hauteur de 50% minimum du coût global du projet fait partie des dispositions nécessaires pour le montage du dossier. Les projets sélectionnés sont ensuite financés à hauteur de 50% par le ministère délégué », souligne M. El Hamdouni.

« Le ministère délégué a reçu un certain nombre de dossiers de demande de soutien présentés par un ensemble d’associations œuvrant dans divers pays de résidence à travers le monde », poursuit notre source.

Les projets proposés portent sur le soutien scolaire des enfants des MRE qui se trouvent en difficulté scolaire, l’accompagnement des jeunes marocains ou d’origine marocaine à l’étranger, l’accompagnement de certaines catégories des MRE en situation difficile, la promotion de la culture marocaine dans les pays d’accueil au profit des jeunes marocains à l’étranger, la promotion de la situation de la femme Marocaine résidante à l’étranger notamment celle de la nouvelle génération, la promotion du vivre ensemble et la mobilisation des compétences marocaines.

Lors de la sélection des projets présentés par les associations, le comité adoptera un certain nombre de critères portant notamment sur la consistance des projets, leurs impacts sur les catégories ciblées, l’expérience de l’association en la matière…

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

COMMUNIQUE ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 28 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.