Eté 2021 : Manque de visibilité sur l’organisation de l’opération Marhaba

Deux mois avant le début de la saison estivale, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la faisabilité de l’opération Marhaba qui encadre le retour estival au Maroc de millions MRE. Si plusieurs sources officielles nous assurent que les préparatifs ont déjà commencé, l’évolution actuelle de la situation sanitaire ne permet pas de garantir que cette opération aura lieu.

Eté 2021 : Manque de visibilité sur l’organisation de l’opération Marhaba

Le 16 avril 2021 à 14h10

Modifié 16 avril 2021 à 14h18

Deux mois avant le début de la saison estivale, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la faisabilité de l’opération Marhaba qui encadre le retour estival au Maroc de millions MRE. Si plusieurs sources officielles nous assurent que les préparatifs ont déjà commencé, l’évolution actuelle de la situation sanitaire ne permet pas de garantir que cette opération aura lieu.

Faute de visibilité sanitaire, nul n’est en mesure de garantir que les nombreux Marocains résidents à l’étranger, pourront visiter le Maroc, par voie routière puis maritime.

Même incertitude qu’en avril 2020

En effet, tout comme l’année dernière à la même période, règne aujourd’hui une incertitude sur la faisabilité de l’opération Marhaba qui nécessite, non seulement, une préparation de plusieurs mois, mais également une coordination préalable, avec les pays européens où les MRE devront transiter.

Sachant qu’il reste encore deux mois, avant son démarrage officiel et que les autorités n’excluent pas une amélioration de la situation épidémiologique au Maroc et à l’international, nos interlocuteurs déclarent que les préparatifs ont bien commencé pour ne pas être pris au dépourvu, le cas échéant.

Malgré le manque de visibilité, la marine marchande a commencé les préparatifs

C’est notamment le cas d’une source de la marine marchande qui affirme que, quoi qu’il advienne d’ici l’été, son institution est obligée de préparer l’opération, sur le plan technique.

« N’ayant aucune idée de l’évolution future de la situation sanitaire et du contexte international, avec de nombreuses fermetures de frontières, nous n’avons aucune visibilité pour les mois à venir.

« Cela ne doit pas nous empêcher de travailler, normalement, pour préparer l’arrivée des MRE, au cas où la donne change rapidement.

Sauf annulation, le dispositif maritime sera le même qu’en 2019

« Pour cela, la marine marchande se doit d’être prête le jour J, pour mettre à leur disposition les bateaux qui seront, éventuellement, utilisés entre les ports français, espagnols, italiens et marocains.

« Si personne n’est capable d’estimer le flux éventuel de MRE qui rentrera au Maroc, en cas d’amélioration de la situation sanitaire, il n’en demeure pas moins qu’à l’heure où on se parle, nous avons mobilisé le même dispositif maritime qu’en 2019, c’est-à-dire avant l’apparition de la pandémie qui a démarré en 2020.

Le nombre de navires mis à disposition dépendra des flux de passagers

« Pour l’instant, nous travaillons, comme si de rien n’était, en se préparant à recevoir un nombre de passagers équivalent à celui du trafic de 2019, soit une capacité journalière totale de 40.000 passagers sur l’axe Tanger Med-Algesiras, avec 27 navires au total dont 13 navires à l’aller et 14 au retour.

« Ainsi, si la pandémie continue, nous mobiliserons moins de navires qu’en période normale mais si elle devait disparaître, il y en aura évidemment beaucoup plus, pour ne pas être dépassé par un rush.

Une réunion à venir avec la marine espagnole sera déterminante

« Dès la semaine prochaine, la marine marchande tiendra une réunion bilatérale avec son homologue espagnole qui sera déterminante pour décider, s’il faut poursuivre les préparatifs de transport maritime.

« Ce n’est qu’au terme de cette rencontre que nous devrions avoir plus de visibilité », conclut, optimiste, notre interlocuteur qui ne table pas, pour l’instant, sur une annulation pure et simple de l’opération.

Dès la levée des restrictions, Tanger Med sera prêt à répondre à la demande des MRE

Interrogée à son tour, une source proche du complexe portuaire Tanger Med qui centralise une bonne partie des arrivées et des départs de navires dédiées au transport de passagers et, notamment MRE, précise d’emblée que, « dès la levée des restrictions relatives au mouvement des passagers, le port-passagers se tiendra prêt à déployer le dispositif portuaire, pour l’accueil des Marocains du monde ».

« Disposant des capacités de traitement et des procédures de gestion opérationnelle pour répondre aux besoins des flux de passagers? tant en terme de qualité que de services, Tanger Med saura faire preuve de réactivité si l’opération Marhaba est bien maintenue entre le 15 juin et le 15 septembre.

« En effet, son infrastructure portuaire a permis d’accueillir en 2019 près de 2,8 millions de passagers? principalement durant la période Marhaba », résume notre interlocuteur qui suit le dossier.

« Quoiqu’il arrive, les équipes de la fondation Mohammed V seront mobilisées »

Initiateur en 2001 de l’opération Marhaba, la fondation Mohammed V pour la solidarité nous déclare que? tant qu’il y aura des MRE qui veulent revenir dans leur pays durant l’été, ses équipes resteront mobilisées? comme cela avait été le cas l’été dernier? même si les flux de voyageurs étaient moindres.

« En effet, malgré les nombreuses restrictions de voyages et de circulation, la fondation avait? quand même, ouvert 13 sites d’assistance sur 20, avec des effectifs déployés du 17 juillet au 15 septembre.

400 à 500 assistantes sociales seront bien sur le terrain

« Pour l’instant, nous nous préparons à organiser l’opération Marhaba au Maroc et à l’étranger, avec des services d’assistance pour accompagner les MRE qui prendront la route, durant l’été prochain..

« Pour cela, notre association est en train de mobiliser 400 à 500 assistantes sociales, médecins, infirmiers qui seront présents, aux ports empruntés par nos concitoyens résidents à l’étranger », conclut notre interlocuteur qui insiste sur le fait que, quoique décide le gouvernement, la fondation dont le rôle est, avant tout humanitaire, sera bien présente pour prendre soin des voyageurs MRE …

Au final, si l’opération est, tout à fait, faisable d’un point de vue technique, il faudra d’abord attendre de voir l’évolution de la situation épidémiologique en Europe, aujourd’hui dramatique, et de connaître la décision des autorités marocaines, sur un feu vert ou pas, avant d’estimer ces flux futurs.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : Communication financière Situation au 30 Juin 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.