Grèves des enseignants : Amzazi fait le point

Au Parlement, le ministre de l'Education nationale a fait le point, sur la situation des enseignants, cadres des académies régionales et sur les dossiers en suspens.

Grèves des enseignants : Amzazi fait le point

Le 19 avril 2021 à 16h26

Modifié 19 avril 2021 à 16h47

Au Parlement, le ministre de l'Education nationale a fait le point, sur la situation des enseignants, cadres des académies régionales et sur les dossiers en suspens.

Premier commentaire officiel de Saaid Amzazi sur les récents mouvements de protestation des enseignants.

Contrarié, le ministre refuse de parler de « crise ». Une qualification qui, pour lui, est « incorrecte et loin d’être objective ». « Il s’agit de problèmes que nous travaillons dur à résoudre », a-t-il insisté.

« Le recrutement régional n’a jamais été imposé »

Amzazi est catégorique. « Le recrutement régional n’a jamais été imposé. Les concours affichent, chaque année, des taux de participation élevés. Les candidats y adhèrent, volontairement, et, après avoir pris connaissance de toutes les conditions », a-t-il précisé, chiffres à l’appui: 74.000 candidats en 2016, 165.000 en 2018 et 280.000 en 2020.

Sur le dialogue, avec les syndicats et les représentants des enseignants, le ministre a loué le bilan de son département, faisant état de 12 dossiers concernant trois catégories:

  • 7 dossiers résolus au profit de 45.000 personnes,
  • 3 dossiers en phase d’étude, pour lesquels des propositions ont été soumises aux autres secteurs ministériels concernés.
  • 2 dossiers en cours de règlement.

Ces deux derniers dossiers concernent les cadres de l’administration pédagogique, de planification et d’orientation. Le ministre a affirmé avoir élaboré 2 décrets, pour la révision du cycle de formation des cadres de l’administration pédagogique qu’il a soumis au ministère des Finances. Le département d’Amzazi a reçu des observations qu’il a étudiées, en vue de la résolution définitive de ce dossier.

Amzazi a indiqué que le dossier des cadres de planification et d’orientation connait, également, un progrès notable. Il leur permettra d’être classés à l’échelle 11 au lieu de l’échelle 10. Deux projets de décrets sont, aussi, en cours d’élaboration et de discussion, avec les départements concernés.

« Le dialogue social connaît, certes, une tiédeur, à certaines périodes mais le ministère n’en est pas responsable. Il n’acceptera pas, non plus, d’imposer un plafond au dialogue et les demandes devraient être raisonnables et tenir compte de l’intérêt public », a-t-il souligné.

Saaid Amazazi n’a pas manqué de rappeler « l’abandon définitif du contrat et l’adoption d’un nouveau statut, avec les mêmes garanties et privilèges dont bénéficient les employés du secteur public, notamment,en matière de promotion, d’accès aux postes de responsabilité et de participation aux concours ».

« Le ministère veille à garantir le temps scolaire et le droit des élèves à l’enseignement, à faire respecter le devoir professionnel et à prendre les mesures pédagogiques et administratives nécessaires à cet effet. Toutes les questions doivent être résolues, de manière responsable et raisonnable », a-t-il conclut.

(A partir de 2h06min08)

A lire aussi


Les messages de Nasser Bourita à l’AIPAC, le puissant lobby américain pro-israélien

Invité mercredi 5 mai à une conversation avec le lobby "American Israel Public Affairs Committee" (AIPAC), Nasser Bourita est revenu sur l’évolution des relations du Maroc avec sa population juive puis avec Israël et les Etats-Unis. Dans un deuxième temps, il a expliqué que la remise en cause de l’intégrité territoriale du Maroc par le polisario, aidé par l’Iran, pourrait menacer toute la stabilité régionale.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.