La teneur en plomb dans les peintures utilisées au Maroc enfin réglementée

La présence de ce métal toxique dans les peintures à usage domestique n’était pas réglementée jusqu’à présent au Maroc. Désormais, les peintures et les vernis importés, fabriqués, commercialisés et utilisés dans le royaume ne devront pas contenir un taux de plomb supérieur à 90 PPM (partie par million).

La teneur en plomb dans les peintures utilisées au Maroc enfin réglementée

Le 14 juin 2021 à 8h48

Modifié 14 juin 2021 à 8h50

La présence de ce métal toxique dans les peintures à usage domestique n’était pas réglementée jusqu’à présent au Maroc. Désormais, les peintures et les vernis importés, fabriqués, commercialisés et utilisés dans le royaume ne devront pas contenir un taux de plomb supérieur à 90 PPM (partie par million).

La teneur en plomb dans les peintures utilisées au Maroc fait enfin l’objet d’une réglementation. Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a signé un arrêté « rendant d’application obligatoire des normes marocaines ». Il s’agit précisément de l’arrêté n°959-21 du 23 chaabane 1442 (6 avril 2021), publié au Bulletin officiel le 20 mai dernier.

Voici les normes marocaines rendues d’application obligatoire conformément à cet arrêté : la norme NM 03.2.232 concernant les peintures thermodurcissables en poudre (exigences et méthodes d’essais) ; la norme NM 03.3.318 concernant les peintures et vernis (limite du plomb dans les peintures) ; la norme NM EN 149 concernant les appareils de protection respiratoire demi-masques filtrants contre les particules (exigences, essais, marquage).

Un arrêté qui vient combler un vide réglementaire

C’est la norme relative aux peintures et vernis qui retient notre attention : désormais, les peintures ET les vernis (et non pas les « peintures en vernis », comme cela est mentionné par erreur dans le Bulletin officiel) importés, fabriqués, commercialisés et utilisés au Maroc ne devront pas contenir un taux de plomb supérieur à 90 PPM (partie par million). Auparavant, aucune norme ne régissait la présence de plomb dans les peintures au Maroc.

« Cette norme concerne le plafond fixé en matière de teneur en plomb dans les peintures, notamment celles à usage domestique, c’est-à-dire celles que l’on utilise pour peindre les murs de nos foyers. Elle a donc toute son importance. L’autorité gouvernementale a jugé nécessaire de la rendre d’application obligatoire pour protéger la santé des consommateurs. Pas plus de 90 PPM : c’est la recommandation et la teneur applicable dans plusieurs pays dont les Etats-Unis, l’Inde et les Philippines », explique Mekki Kabbaj, chef du département de normalisation à l’Institut marocain de normalisation (IMANOR), joint par Médias24.

« L’arrêté rend obligatoires ces applications. Toute peinture importée ou fabriquée au Maroc, par l’industrie nationale, doit respecter cette norme. Un certificat de conformité sera exigé et, préalablement à l’octroi de ce certificat, un prélèvement sera effectué sur un échantillon et fera l’objet d’essais en laboratoires pour garantir que la teneur en plomb ne dépasse pas 90 PPM. C’est seulement à cette condition que le produit sera déclaré conforme », ajoute Mekki Kabbaj.

Les pigments contenant ce métal sont moins chers et plus facilement accessibles ; raison pour laquelle « des fabricants de peinture les utilisaient encore récemment ». « Considérant le danger, ils se sont mis d’accord pour l’utilisation de pigments contenant de plus faibles teneurs en plomb. Ce plafond a été défini avec tous les acteurs (les fabricants, les exportateurs, les laboratoires, les représentants des consommateurs, les administrations concernées, dont l’IMANOR, le ministère de l’Industrie et celui de la Santé) pour parvenir collectivement à un plafond acceptable et s’assurer que ces peintures ne présentent plus de risques pour les consommateurs », explique encore Mekki Kabbaj.

« Un niveau élevé d’exposition peut causer des lésions neurologiques graves »

Le plomb est un métal gris et bleuâtre que l’on trouve naturellement dans la croûte terrestre et le sol, mais aussi dans l’air, l’eau, les sols, les bâtiments… On en trouve aussi dans les pigments, les peintures, les soudures, les vitraux, la vaisselle en cristal, les munitions, les glaçures céramiques, les bijoux, les jouets ainsi que dans certains produits cosmétiques et médicaments traditionnels.

Sa toxicité pour l’Homme est connue depuis l’Antiquité, selon le portail d’informations scientifiques Futura Sciences. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le décrit comme une « substance toxique qui s’accumule dans l’organisme et a une incidence sur de multiples systèmes organiques. Il est particulièrement nocif pour les jeunes enfants ». « Les enfants sont effectivement très vulnérables aux effets neurotoxiques du plomb. Un niveau élevé d’exposition peut causer des lésions neurologiques graves, voire irréversibles », précise Mekki Kabbaj.

L’OMS explique également que « le plomb se diffuse dans l’organisme pour atteindre le cerveau, le foie, les reins et les os. Il est stocké dans les dents et les os, où il s’accumule au fil du temps. Pour évaluer l’exposition humaine, on mesure généralement la concentration de plomb dans le sang. Le plomb présent dans les os passe dans le sang pendant la grossesse, et le fœtus y est donc exposé au cours de son développement ».

C’est par l’inhalation de particules de plomb issues de la combustion de matériaux qui en contiennent (par exemple, le recyclage ou le décapage de peintures au plomb) et l’ingestion de poussière contaminée, d’eau (lorsqu’elle passe par des canalisations en plomb) et d’aliments (lorsqu’ils se trouvent dans des contenants à glaçure plombifère ou soudés avec ce métal), précise l’OMS, que les individus peuvent être exposés à ce métal.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Visa de l’AMMC sur la mise à jour annuelle et occasionnelle du dossier d’information relatif au programme d’émission de billets de trésorerie

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.