A l’origine de la prochaine vague de chaleur, des masses de chergui

La vague de chaleur que s’apprête à subir le Maroc s’explique par les masses d’air chaud en provenance du grand Sahara, qui sont rapportées par les vents du sud-est, suite à l’activation d’une dépression thermique saharienne, très active durant la saison estivale.

A l’origine de la prochaine vague de chaleur, des masses de chergui

Le 8 juillet 2021 à 18h15

Modifié 9 juillet 2021 à 9h40

La vague de chaleur que s’apprête à subir le Maroc s’explique par les masses d’air chaud en provenance du grand Sahara, qui sont rapportées par les vents du sud-est, suite à l’activation d’une dépression thermique saharienne, très active durant la saison estivale.

Le Maroc s’apprête à connaître « une hausse sensible [des températures] qui dépassera la normale mensuelle de 5 à 10 degrés », a indiqué mercredi dans un communiqué la Direction générale de la météorologie, rattachée au ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Cette vague de chaleur s’explique par « la remontée d’une masse d’air sec et chaud par le Sud ». Il s’agit plus précisément des vents de type « chergui », indique le communiqué.

Contacté par Médias24, Hussein Youabd, chargé de communication à la Direction de la météorologie nationale, précise qu’il s’agit d’un phénomène opéré par « les vents du sud-est qui rapportent ces masses d’air chaud en provenance du grand Sahara suite à l’activation d’une dépression thermique saharienne ».

Et d’ajouter : « C’est cette dépression thermique saharienne qui, durant les mois de juillet et août, est très active. Il y a donc plus de chaleur et des vents du sud-est qui font remonter ces masses d’air vers le centre ou le nord du Maroc, voire jusqu’à l’Espagne et le sud de la France. Le phénomène de chergui augmente les températures de 5 à 10° par rapport à la moyenne. C’est justement ce qui est prévu dès vendredi 9 juillet. »

Un phénomène accéléré par le réchauffement climatique ?

Effectivement, cette vague de chaleur, avec des températures comprises entre 30 et 48 degrés, « intéressera la majeure partie du pays notamment les provinces Sud, le Souss, les plaines de Tadla, Al-Haouz, Rhamna, Chiadma, Tensift, les plateaux de phosphate-Oulmess, le Saiss, le Gharb, le Loukkous, Chaouia, Abda, l’Oriental et le Sud-est ».

« Il est également prévu de fortes températures sur les régions côtières de la zone Atlantique du Maroc, de vendredi à lundi, entre 30 et 37 degrés. Cette hausse des températures continuera d’intéresser les régions centre, sud et sud-est du pays, mais une baisse se fera sentir à partir de mardi sur le nord et l’est du pays », précise Hussein Youabd.

Concernant le « dôme de chaleur » qui se forme actuellement entre l’Espagne et le Maghreb, dont l’information a été rapportée par le journal régional français Sud-Ouest, Hussein Youabd préfère ne pas employer ce terme, qu’il juge inapproprié concernant le Maroc. « On ne peut pas vraiment employer cette expression pour le Maroc. Ce dôme de chaleur intéresse généralement beaucoup plus les latitudes nord. Chez nous, ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel pour les mois de juillet et août », dit-il.

Citant François Gourand, ingénieur prévisionniste à Météo-France, le journal Sud-Ouest indique par ailleurs qu’« il n’est pas impossible que des records soient battus dans le nord du Maroc et de l’Algérie ». Sollicité sur ce point, Hussein Youabd préfère ne pas s’avancer.

Enfin, quant à savoir si ce phénomène de masses d’air chaud est accéléré par le réchauffement climatique, Hussein Youabd répond sobrement que « le réchauffement climatique a effectivement un effet sur l’accentuation des vagues de chaleur observées en été, ainsi que sur leur durée ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Communiqué post AGO du 7 juin 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.