Elections 2021 : Où se présentent les chefs de partis ?

[MISE A JOUR].- Akhannouch à Agadir, El Otmani et Benbdellah à Rabat-Océan, Baraka à Larache et Ouahbi à Taroudant-Nord. Voici les circonscriptions où les chefs des principaux partis seront candidats, leurs rivaux et les résultats des élections de 2015/2016.

Elections 2021 : Où se présentent les chefs de partis ?

Le 18 août 2021 à 18h07

Modifié 30 août 2021 à 9h10

[MISE A JOUR].- Akhannouch à Agadir, El Otmani et Benbdellah à Rabat-Océan, Baraka à Larache et Ouahbi à Taroudant-Nord. Voici les circonscriptions où les chefs des principaux partis seront candidats, leurs rivaux et les résultats des élections de 2015/2016.

La candidature d’un chef de parti aux élections est souvent considérée comme une entreprise risquée. Car si se confronter au vote populaire est moralement souhaitable pour tout leader politique, sa légitimité peut être ébranlée en cas d’échec. Pire encore: pour un dirigeant de grand parti, ne pas arriver en tête de sa circonscription est un désaveu.

Les chefs de partis de cinq formations politiques ont finalement tous décidé de se présenter.

Aziz Akhannouch, président du RNI, est le seul à avoir préféré les communales aux législatives en briguant la mairie d’Agadir.

Saâd Eddine El Otmani, le chef du gouvernement sortant et secrétaire général du PJD, se présente dans la circonscription hautement symbolique de Rabat Océan.

Nabil Benabdellah, secrétaire général  du PPS, se présente également dans la circonscription Rabat-L’Océan, dans le cadre des législatives.

Nizar Baraka du parti de l’Istiqlal se présente à Larache, quant à Abdellatif Ouahbi du PAM, il espère rempiler pour un nouveau mandat à la circonscription de Taroudant-Nord.

Mohamed Sajid, secrétaire général de l’UC , se présente aux régionales de Casablanca-Settat comme tête de liste dans la circonscription de Sidi Bernoussi.

Driss Lachgar, secrétaire général de l’USFP avait déjà annoncé pour sa part qu’il ne sera pas candidats aux élections du 8 septembre. A ce jour, la décision des autres chefs de partis n’est pas connue.

Akhannouch à Agadir

Sans surprise, Aziz Akhannouch a choisi de se présenter dans son fief d’Agadir. Toutefois ce qui a étonné, c’est son choix des communales au lieu des législatives. Le président du RNI va essayer donc d’arracher la mairie d’Agadir à ses rivaux du PJD. Ces derniers ont préféré présenter comme tête de liste Mohamed Ben Faquih, le sixième vice-président du conseil communal actuel, plutôt que le président sortant Salah El Malouki.

Dans la même circonscription, le PAM sera représenté par Hamid Ouahbi, entrepreneur et coordinateur régional du parti, quand Jamal Diwany mènera la liste de l’Istiqlal. L’USFP qui, à travers Tariq Kabbage, a géré la ville pendant de longues années avant le PJD, a décidé quant à lui de présenter M’Hamed Akernane comme tête de liste.

En 2015, c’est le PJD qui avait remporté la mairie d’Agadir avec la majorité des sièges. Il était suivi du PAM et de la liste indépendante de Tariq Kabbage qui avaient pris 10 sièges chacun. Le RNI comme l’USFP n’avaient pu avoir que 6 sièges chacun.

 

El Otmani et Benabdellah à Rabat-Océan

Saâd Eddine El Otmani (PJD) et nabil Benabdellah (PPS) se présenteront à Rabat-Océan, souvent surnommée la circonscription de la mort. Mais c’était avant la modification du quotient électoral. Aujourd’hui, 4 sièges sont en jeu, probablement pour 4 partis différents. Mais ces quatre places seront très disputées. L’enjeu pour le secrétaire général du PJD sera plutôt d’arriver en tête, que de remporter un siège. Pour Benabdellah, il s’agira de faire partie des 4 élus. Il y aura un affrontement PJD-PPS-RNI-Istiqlal-PAM-USP.

Elotmani et Benabdellah y affronteront, chacun pour ce qui le concerne, Mehdi Bensaïd, membre du bureau politique du PAM et Abderrahim Ouaslam du RNI. L’Istiqlal sera représenté par le membre de son bureau exécutif, Abdelilah Idrissi Bouzidi. Tandis que Badre Tnacheri Ouazzani, par ailleurs président de l’ordre national des vétérinaires, sera tête de liste de l’USFP.

En 2016, le PJD avait réussi à porter deux de ses candidats au parlement à partir de cette circonscription qui compte quatre sièges en tout grâce à 29.531 voix. Il s’agit du maire sortant de Rabat Mohamed Sadiki et de Abdellatif Benyacoub. Le PAM avait réussi à y prendre un siège pour Abdelfattah El Aouni (15.358). C’est Omar Balafrej qui avait réussi à avoir le quatrième siège, avec 8.048 voix, sous les couleurs de l’alliance de la Fédération de gauche démocratique.

Benabdellah n’a pas choisi la circonscription la plus facile, c’est tout à son honneur.

Nizar Baraka à Larache

Le secrétaire général de l’Istiqlal avait confié à Médias24 que s’il se présentait, ce serait dans son fief familial de Larache. C’est désormais chose faite, mais ce ne sera pas une tâche facile, puisque son parti était arrivé en 2016 loin derrière, en huitième place, avec seulement 5% des voix.

Nizar Baraka devra affronter dans cette circonscription qui compte 4 sièges, l’ex-député et vice-président du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Saïd Khairoun du PJD. Tandis le PAM aura pour tête de liste Mohammed Hamani.

Le député UC Abdelaziz Ouadki, élu en 2016 avec 10.633 voix, lui aussi brigue un nouveau mandat. Même chose pour le député Mohamed Simou, anciennement MP, élu avec 18.106 voix, qui se présente cette fois sous les couleurs du RNI. Les autres députés sortants qui représentent la circonscription sont Mohamed El Hamdaoui (PJD) élu avec 16.178 voix et Amal Boukir (PAM) élue avec 11.740 voix.

 

Ouahbi à Taroudant-Nord

Abdellatif Ouahbi est candidat au parlement pour un autre mandat dans la circonscription de Taroudant-Nord. La dernière fois il a réussi à avoir un siège sur les trois que compte la circonscription, avec 15.512 voix. Les autres sièges ont été remportés par Hamid El Bahja (RNI), avec 29.587 voix, et Mustapha El Kourdi (PJD), avec 19.138 voix.

Cette fois-ci, il se présente en tant que secrétaire général de son parti. Il devra affronter entre autres, Lahcen Essaadi du RNI, Mhamed Ait Bella Selmane du PJD et Abdelaziz El Bahja de l’Istiqlal.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MICRODATA: Communique financier trimestriel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.