Report de la rentrée scolaire: « toutes les missions sont concernées et sont obligées d’appliquer cette décision » (MEN)

Le report de la rentrée scolaire a suscité la surprise des missions étrangères au Maroc, qui ont même, pour certaines, annoncé le maintien de leur organisation habituelle, avant de se rétracter. Le ministère de l’Education nationale assure pour sa part qu’il s’agit d’une injonction qui concerne toutes les missions, et que celles-ci en ont été informées.

Report de la rentrée scolaire: « toutes les missions sont concernées et sont obligées d’appliquer cette décision » (MEN)

Le 7 septembre 2021 à 18h27

Modifié 7 septembre 2021 à 21h18

Le report de la rentrée scolaire a suscité la surprise des missions étrangères au Maroc, qui ont même, pour certaines, annoncé le maintien de leur organisation habituelle, avant de se rétracter. Le ministère de l’Education nationale assure pour sa part qu’il s’agit d’une injonction qui concerne toutes les missions, et que celles-ci en ont été informées.

Le report de la rentrée scolaire a été annoncée, lundi 6 septembre dans la soirée, par le ministère de l’Education nationale. Cette décision concerne les écoles publiques, privées et les missions étrangères au Maroc, selon le communiqué du ministère. Les crèches privées et publiques, les foyers féminins et les centres de formation professionnelle, relevant du ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, sont également concernés.

Dans des messages adressés aux parents d’élèves le soir même, certaines missions, ayant déjà effectué leur rentrée scolaire début septembre, ont informé ces derniers du maintien de leur organisation habituelle, pour ce mardi 7 septembre. Tel est le cas de l’Ecole belge et de la George Washington Academy.

« Vous êtes nombreux à vous interroger suite à la publication du communiqué du ministère de l’Education nationale, paru ce soir et relatif au report de la rentrée scolaire. En réponse à vos interrogations nous vous informons que nos équipes seront présentes demain selon l’organisation habituelle, en attendant d’étudier avec les autorités le cas des établissements scolaires dont nous faisons partie, et qui ont déjà effectué leur rentrée scolaire et mis en place tous les moyens de poursuite de la scolarité en conformité avec les directives préalablement communiquées par les autorités ».

Dans un autre document envoyé aux parents ce mardi en fin de journée, l’Ecole précise ce qui suit : suite à la décision relative au report de la rentrée scolaire, « nous avons tout d’abord tenu à assurer un fonctionnement normal de nos écoles aujourd’hui, afin de ne pas prendre de court enfants et parents. Nous avons ensuite entrepris de vérifier auprès des autorités dans quelle mesure cette décision s’appliquerait à nos établissements puisque ceux-ci ont effectué leur rentrée depuis le premier septembre. Il en ressort que la décision des autorités est ferme et s’applique à tous les établissements, y compris ceux en activité ».

« Les cours étant ainsi suspendus durant plus de 3 semaines, nous avons décidé de réaménager notre calendrier scolaire en vue de rattraper les jours d’interruption qui nous séparent du 1er octobre. Ce nouveau calendrier, respectant le nombre de jours prévus d’enseignement et prenant en compte l’équilibre nécessaire entre périodes d’activité et de repos, vous sera communiqué prochainement et entrera en vigueur à la reprise. »

La GWA a pour sa part, dans un premier temps, expliqué aux parents que « plus tôt dans l’année, lorsque l’ouverture des écoles a été retardée (une première fois au 10 septembre, NDLR), nous avons demandé conseil aux autorités (marocaines, NDLR) et elles nous ont informé que cela ne s’appliquait pas à la GWA. Nous confirmons à nouveau cette information, sauf indication contraire. Veuillez noter que nous sommes ouverts selon notre calendrier publié ».

Au moment de la rédaction de cet article, un nouveau courrier a été adressé aux parents par la GWA, les informant que « toutes les écoles, quel que soit leur type, seront fermées jusqu’au 1er octobre, afin de faciliter le programme de vaccination des étudiants âgés de 12 à 17 ans ».

« Nous sommes prêts pour l’apprentissage en ligne et avons soumis une demande auprès du ministère de l’Éducation pour l’adopter immédiatement », lit-on sur ledit message, ajoutant que « l’école ouvrira ses portes, mais les étudiants ne sont pas autorisés à assister aux cours en présentiel pour le moment. Nous serons également ouverts en tant que centre de vaccination pour nos étudiants », conclut l’établissement.

« Toutes les missions sont obligées d’appliquer la décision relative au report de la rentrée scolaire »

Contacté par nos soins ce mardi matin, le ministère de l’Education nationale nous a assuré que « toutes les missions étrangères au Maroc sont concernées par la décision de report de la rentrée scolaire. Celles-ci doivent également l’appliquer ». Elles n’ont donc aucun choix et ne peuvent pas, de ce fait, maintenir leur organisation actuelle, notamment pour celles ayant déjà effectué leur rentrée.

Rappelons que ce report est motivé, selon le MEN, par :

– L’amélioration de la situation épidémiologique dans le pays et la nécessité de consolider les acquis réalisés face à l’épidémie de « Covid-19 », et de renforcer la tendance à la baisse des cas enregistrés ;

– Le bon déroulement de la campagne nationale de vaccination en général et le processus de vaccination pour les tranches d’âge « 12-17 ans » et « 18 ans et plus » en particulier. L’objectif est de permettre à tous les apprenants de bénéficier de ce processus qui contribuera grandement à l’atteinte de l’immunité collective ;

– Assurer la protection de la santé et de la sécurité des enfants scolarisés, des cadres éducatifs et administratifs et de tous ceux qui fréquentent les établissements d’enseignement, de formation et universitaires ;

– La nécessité d’éviter la survenance de tout revers épidémiologique, notamment par l’émergence de foyers au sein des établissements d’enseignement et de formation.

« Le report de la rentrée, une décision sage et scientifique »

Joint par Médias24, un membre du Comité scientifique nous apprend que la décision relative au report de la rentrée a été longuement discutée avec le ministère de l’Education nationale.

« La rentrée concerne au moins 11 millions d’élèves au niveau national. Durant les premiers jours, les parents auront certainement envie d’accompagner leurs enfants, et ce sont donc 15 à 16 millions de personnes qui seront regroupées devant les écoles », ce qui représente un grand risque quant à la propagation du virus.

« La situation épidémiologique continue de s’améliorer, et nous sommes à près de 400.000 élèves vaccinés par la première dose au lundi 6 septembre. Nous somme également à 50% des personnes ayant reçu la seconde dose du vaccin au niveau national, et à 60% pour la première. »

« Le report de la rentrée est donc une décision sage et scientifique visant à éviter la relance de l’épidémie. »

« Notre but est de vacciner le maximum d’étudiants (sur une cible de 3 millions environ, NDLR) et de permettre notamment la réouverture des cités universitaire » afin de mettre fin au calvaire des élèves, ajoute notre interlocuteur. Ce dernier incite ainsi les parents « à profiter de ce laps de temps pour faire vacciner leurs enfants, afin de permettre un retour à l’éducation présentielle au niveau de tous les établissements ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

ATLANTA SANAD : Etats de synthèse au 31.12.2020 et Rapports pour AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.