Le RNI, le PAM et l’Istiqlal dominent le conseil régional de Casablanca-Settat

26 est le nombre de sièges que le RNI a pu remporter au conseil régional de Casablanca-Settat sur un total de 75. Le PJD, qui n'est plus qu'à 2 sièges, a en fait perdu 28 sièges par rapport à 2015.

Le RNI, le PAM et l’Istiqlal dominent le conseil régional de Casablanca-Settat

Le 9 septembre 2021 à 17h22

Modifié 9 septembre 2021 à 17h33

26 est le nombre de sièges que le RNI a pu remporter au conseil régional de Casablanca-Settat sur un total de 75. Le PJD, qui n'est plus qu'à 2 sièges, a en fait perdu 28 sièges par rapport à 2015.

En faisant élire 26 de ses candidats aux élections régionales à Casablanca-Settat, le RNI s’est octroyé plus du tiers des sièges du conseil de la région. Alors qu’il avait 30 sièges en 2015, et malgré le fait qu’il était dans l’opposition au sein de ce conseil, le PJD s’est effondré, n’obtenant que 2 sièges, selon les résultats officiels qui se basent sur les chiffres de 95% des bureaux de vote.

Le PAM est arrivé second avec 21 sièges, suivi de l’Istiqlal avec 17 sièges. Ce trio de tête, composé du RNI, du PAM et de l’Istiqlal, s’est approprié 85% du conseil régional de Casablanca-Settat. L’UC a obtenu 4 sièges, et garde le même nombre de conseillers par rapport à 2015. Le PPS a réussi à porter 3 de ses candidats au conseil, tandis que l’USFP  doit se contenter de 2 seulement.

Le RNI a besoin d’une alliance avec 12 conseillers supplémentaires pour créer une majorité et remporter la présidence.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.