L’ONEE achève avec succès les essais de mise en service de la Centrale solaire photovoltaïque Erfoud

La deuxième phase des tests de la Centrale solaire photovoltaïque d'Erfoud a été lancée. Ils portent, entre autres, sur l’évaluation des performances de la centrale et de sa production, qui seront effectués lors de l’exploitation.

L’ONEE achève avec succès les essais de mise en service de la Centrale solaire photovoltaïque Erfoud

Le 1 octobre 2021 à 11h11

Modifié 1 octobre 2021 à 11h32

La deuxième phase des tests de la Centrale solaire photovoltaïque d'Erfoud a été lancée. Ils portent, entre autres, sur l’évaluation des performances de la centrale et de sa production, qui seront effectués lors de l’exploitation.

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi a effectué, jeudi 30 septembre, une visite technique au site de la Centrale solaire photovoltaïque d’Erfoud, afin de s’enquérir de l’achèvement des travaux de ce projet important, ainsi que des résultats des essais techniques de sa mise en service et exploitation.

Il a été ainsi procédé au lancement de la deuxième phase de ces tests. Ils portent, entre autres, sur l’évaluation des performances de cette centrale solaire et de sa production et qui seront effectués lors de l’exploitation.

La centrale photovoltaïque d’Erfoud est l’une des 3 centrales en bout de ligne qui composent le complexe solaire photovoltaïque « Noor Tafilalet » de 120 MW.

Elle est située dans la commune d’Aarab Sebbah Ziz, à environ 8 km au nord-ouest de la ville d’Erfoud, sur une superficie de 60 ha. Cette centrale, dont le coût global est d’environ 379 millions de DH, est financée par la Banque mondiale et le Fonds de technologie propre. Quant au coût global du complexe solaire photovoltaïque « Noor Tafilalet », il est de 1,05 milliard de DH.

Disposant d’une irradiation annuelle inclinée globale de 2.397 kWh/m2, parmi les meilleures au Maroc, le site a constitué un atout pour l’implantation de la Centrale d’Erfoud qui a été développée pour améliorer la qualité de service dans la région d’Erfoud, située en bout du réseau 60 KV à distance lointaine du poste de transformation THT/HT d’Errachidia, engendrant ainsi des chutes de tension de l’ordre de 15% dans la région.

Le productible moyen annuel d’environ 72 GWh permettra l’alimentation d’environ 34.000 foyers, ainsi que le renforcement de la qualité des services (résolution des problèmes de chutes de tension et de ses conséquences économiques).

Avec la mise en service de la Centrale solaire photovoltaïque d’Erfoud en particulier, et celle du Complexe solaire photovoltaïque « Noor Tafilalet », la capacité solaire installée au Maroc augmentera d’environ 17%.

Ce projet répond donc, parfaitement, à la stratégie globale de décarbonation et permettra ainsi de mettre à la disposition des particuliers et, plus principalement, des industriels, une énergie verte et à des coûts très compétitifs.

Trois centrales aux caractéristiques modernes

Les centrales photovoltaïques d’Erfoud, Zagora et Missour se distinguent par des caractéristiques différentes, de celles des centrales solaires photovoltaïques classiques, a souligné le DG de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi.

Ces centrales photovoltaïques contribuent au renforcement des capacités de production, en énergie solaire photovoltaïque et jouent un rôle important, dans le maintien de l’équilibre du réseau électrique national, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP, à l’occasion de la visite technique effectuée au site de la centrale solaire photovoltaïque d’Erfoud.

La réalisation des centrales photovoltaïques d’Erfoud, Zagora et Missour a pour objet, notamment, d’éviter les chutes de tension, estimées à 15%, enregistrées dans les régions situées en bout de ligne. Ces régions, qui souffrent de la contrainte de chutes de la tension du réseau électrique, possèdent des potentialités considérables dans le domaine de l’énergie solaire, a-t-il souligné.

Grâce à leurs caractéristiques et leur progrès technologiques, ces stations photovoltaïques permettent, aujourd’hui, d’avoir une source de production renouvelable, à un coût très compétitif inférieur à 30 cDH/kWh, alors qu’il était de l’ordre de 3,50 DH/kWh en 2009.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS S1 2020 : STABILITE DES INDICATEURS ET RESILIENCE FACE A UNE CRISE SANITAIRE EXCEPTIONNELLE !

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.