Les locaux de l’AMPL fermés, la liquidation entamée

Après la décision judiciaire de dissolution, les locaux de l'Association des pilotes de lignes (AMPL) ont été officiellement fermés. Ses actifs sont soumis au régime de la liquidation.

Les locaux de l’AMPL fermés, la liquidation entamée

Le 5 octobre 2021 à 11h49

Modifié 5 octobre 2021 à 11h53

Après la décision judiciaire de dissolution, les locaux de l'Association des pilotes de lignes (AMPL) ont été officiellement fermés. Ses actifs sont soumis au régime de la liquidation.

Après la dissolution, place à la liquidation de l’Association marocaine des pilotes de ligne. L’exécution effective de cette décision judiciaire a été entamée le 27 septembre 2021, apprend Médias24 de source judiciaire. Des commissaires judiciaires se sont déplacés au siège de l’association, à Casablanca, pour procéder à sa fermeture.

Les deux fonctionnaires  étaient accompagnés, entre autres, par Mohammed Tougani, expert chargé de mener la liquidation portant sur les actifs de l’AMPL. L’opération a eu lieu, en présence de Hicham Falaki, président de l’association, désormais, dissoute.

Le jugement de dissolution a été prononcé le 25 novembre 2020. A la demande de Royal Air Maroc, le tribunal de première instance avait acté la nullité de l’association, sa dissolution, la fermeture de ses locaux ainsi que la liquidation de ses actifs. La décision est devenue exécutoire après sa confirmation, en juin 2021, par la Cour d’appel de Casablanca.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : INDICATEURS TRIMESTRIELS AU 31 MARS 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.