Maghreb Steel va désormais avoir de la visibilité. Après avoir obtenu des mesures anti-dumping, l’entreprise a conclu un accord de restructuration avec les banques. Celles-ci ont choisi un nouveau DG, Aamar Drissi, un excellent connaisseur de l’industrie.

Nos lecteurs en avaient eu la primeur dès le 2 octobre. Maghreb Steel, le leader marocain dans le domaine de la sidérurgie, le confirme dans un communiqué publié ce week end.

Il confirme l'aboutissement d'un accord de restructuration avec ses partenaires financiers, qui prévoit entre autres l'injection de 400 millions de dirhams (MDH) de fonds propres d'ici 2017, dont 200 MDH cette année.

Dans un communiqué rendu public à l'issue de son conseil d'Administration, tenu jeudi dernier, Maghreb Steel a annoncé également le démarrage imminent d'un plan de transformation industrielle et commerciale profonde. La transformation industrielle est une réforme que Aamar Drissi, le nouveau DG, sait initier et mener.

Ce plan de restructuration financière, qui vise à assurer la pérennité de l'activité du sidérurgiste marocain, a été entrepris par les actionnaires de Maghreb Steel, avec le soutien des partenaires financiers et du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie Numérique et en s'appuyant sur les études d'experts internationaux, précise le communiqué. Une étude a en effet menée par un grand cabinet.

Suite à l'élaboration de ce plan de transformation, les partenaires financiers se sont mis d'accord pour une restauration des marges de manœuvre de trésorerie à travers la restructuration de l'ensemble des encours bancaires et financiers et la mise à disposition de concours additionnels en vue d'accompagner le plan de transformation de l'entreprise.

Pour leur part, à l’initiative des banques notamment, les actionnaires se sont engagés sur un plan de transformation radical, une refonte managériale profonde, et l'injection de 400 MDH de fonds propres d'ici 2017, dont 200 MDH en 2014, souligne Maghreb Steel.

Le leader marocain dans les produits d'acier plats rappelle qu'il a entrepris durant la période 2008-2011 un investissement industriel majeur de près de 5 milliards de dirhams dans une unité sidérurgique d'une capacité d'un million de tonnes comprenant une aciérie électrique et un laminoir à chaud de produits plats (tôles et bobines).

Cet investissement d'envergure, ajoute la société, est appelé à jouer "un rôle structurant dans le développement industriel du Maroc", notamment l'industrie automobile.

Le nouveau DG Amar Drissi, remplace Youssef Sekkat.


 

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Maghreb Steel va désormais avoir de la visibilité. Après avoir obtenu des mesures anti-dumping, l’entreprise a conclu un accord de restructuration avec les banques. Celles-ci ont choisi un nouveau DG, Aamar Drissi, un excellent connaisseur de l’industrie.

Nos lecteurs en avaient eu la primeur dès le 2 octobre. Maghreb Steel, le leader marocain dans le domaine de la sidérurgie, le confirme dans un communiqué publié ce week end.

Il confirme l'aboutissement d'un accord de restructuration avec ses partenaires financiers, qui prévoit entre autres l'injection de 400 millions de dirhams (MDH) de fonds propres d'ici 2017, dont 200 MDH cette année.

Dans un communiqué rendu public à l'issue de son conseil d'Administration, tenu jeudi dernier, Maghreb Steel a annoncé également le démarrage imminent d'un plan de transformation industrielle et commerciale profonde. La transformation industrielle est une réforme que Aamar Drissi, le nouveau DG, sait initier et mener.

Ce plan de restructuration financière, qui vise à assurer la pérennité de l'activité du sidérurgiste marocain, a été entrepris par les actionnaires de Maghreb Steel, avec le soutien des partenaires financiers et du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie Numérique et en s'appuyant sur les études d'experts internationaux, précise le communiqué. Une étude a en effet menée par un grand cabinet.

Suite à l'élaboration de ce plan de transformation, les partenaires financiers se sont mis d'accord pour une restauration des marges de manœuvre de trésorerie à travers la restructuration de l'ensemble des encours bancaires et financiers et la mise à disposition de concours additionnels en vue d'accompagner le plan de transformation de l'entreprise.

Pour leur part, à l’initiative des banques notamment, les actionnaires se sont engagés sur un plan de transformation radical, une refonte managériale profonde, et l'injection de 400 MDH de fonds propres d'ici 2017, dont 200 MDH en 2014, souligne Maghreb Steel.

Le leader marocain dans les produits d'acier plats rappelle qu'il a entrepris durant la période 2008-2011 un investissement industriel majeur de près de 5 milliards de dirhams dans une unité sidérurgique d'une capacité d'un million de tonnes comprenant une aciérie électrique et un laminoir à chaud de produits plats (tôles et bobines).

Cet investissement d'envergure, ajoute la société, est appelé à jouer "un rôle structurant dans le développement industriel du Maroc", notamment l'industrie automobile.

Le nouveau DG Amar Drissi, remplace Youssef Sekkat.


 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.