Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil 

Nouvelles révélations sur les méthodes de travail de la NSA 

Lundi 25 novembre 2013 à 12h02
Nouvelles révélations sur les méthodes de travail de la NSA
Edward Snowden, à l'origine des révélations, est aujourd'hui réfugié en Russie. 

Un rare document interne de l’agence d’espionnage américaine, qui vient d’être publié par le New York Times, dévoile sa vision et sa mission pour les années à venir. Cette synthèse fait partie des informations révélées par Edward Snowden.

Le document n’est pas tout récent, il date de février 2012, mais il n’a été rendu public que le weekend dernier par le New York Times. Il s’agit d’une synthèse de 5  pages réalisée par la National Security Agency (NSA). Intitulé Sigint Strategy 2012-2016, il offre un aperçu exceptionnel de la vision, de la mission et des valeurs de la NSA. Il fait partie des nombreux documents rendus publics par Edward Snowden aujourd’hui réfugié à Moscou.

Ainsi, la NSA  indique que son rôle et celui de sa division SIGINT (Signals Intelligence) sont d’assurer l’avance décisive (THE decisive hedge dans le texte original, lettres majuscules comprises) « pour faire avancer le spectre entier des intérêts nationaux américains. »

Sur sa mission, la NSA la définit comme consistant « à défendre la nation grâce aux avantages dérivés du système SIGINT avec un personnel compétent, entraîné et équipé pour accéder et mettre à jour les secrets de nos adversaires ».

En mettre de valeurs, le document insiste sur l’effort constant «  à améliorer notre savoir, notre personnel, notre technologie et nos produits ».

Après avoir expliqué les enjeux de l’espionnage extérieur à l’ère de l’informatisation croissante de tous les systèmes de relations, en incluant les enjeux de sécurité et de protection des personnalités, des institutions et des entreprises américaines, SIGINT expose « Les 5 défis et objectifs que le leadership de SIGINT doit relever » pour rapprocher son environnement de travail avec ce que les milieux officiels en attendent jusqu’en 2016.

Maîtriser les réseaux globaux

Le document parle de méthodes pour révolutionner les analyses, maîtriser les réseaux globaux, partager rapidement l’information pertinente, employer des approches multidisciplinaires, contrer les méthodes adverses de cryptage et les pratiques de cyber sécurité des ennemis.
Pour cela, ajoute le document, la NSA doit « promouvoir l’émergence d’un environnement qui encourage et récompense l’innovation, la prise de risque et la réactivité » et notamment « fournir à chacun la formation et les expériences nécessaires pour diriger les services de SIGINT et être apte à occuper n’importe quel poste de direction dans la communauté du renseignement ».

Le document de SIGINT, rédigé telle une feuille de route avec de vastes objectifs, souligne également à l’attention de Washington « l’inadéquation des lois américaines avec  les besoins de la NSA de conduire un travail de large surveillance ».

Le New York Times indique dans son édition du  22 novembre  que le document original de Signals Intelligence a été rendu public par l’Américain Edward J. Snowden actuellement réfugié à Moscou.

Cependant, comme le note le quotidien new-yorkais, les appels de la NSA depuis février 2012 n’ont pas été entendus sachant que le Congrès américain a plutôt agi pour limiter le rôle et les pouvoirs de la NSA et les révélations de Snowden depuis le début de cette année ont accéléré cette tendance. Cependant, dans le monde par définition opaque du renseignement et de l’espionnage, où se trouvent la vérité et la transparence ?

Depuis l’affaire Snowden, l’opinion publique sait que malgré la collaboration entre les services américains, anglais, canadiens, australiens et néo-zélandais, les services américains revendiquent la nécessité d’espionner leurs plus proches alliés dès qu’ils considèrent que des intérêts américains sont en jeu. De manière officielle, Londres a autorisé la NSA à espionner ses propres citoyens.

Selon des documents révélés par Edward J. Snowden, ancien employé du FBI, la NSA a également réussi à infiltrer les serveurs de Google et de Yahoo accédant ainsi à une masse importante d’informations.

De même,  la puissance des ordinateurs des services britanniques permet aujourd’hui à ceux-ci de capter les communications qui passent par les câbles sous-marins entre l’Europe et l’Amérique du Nord et ensuite de trier les communications par mots-clés avant de partager ces informations.

Une carte du trésor aux pouvoirs de surveillance exceptionnels

Enfin, d’autres documents de la NSA dévoilés au cours de ces derniers mois parlent d’un programme du nom de code Carte du trésor (Treasure Map) qui fournit « une carte interactive en quasi-temps réel du réseau Internet global ».

Selon ces documents, Treasure Map collecte les données de Wi-Fi et de géolocalisation de 30 à 50 millions d’adresses IP à la fois. Treasure Map peut localiser « tout appareil, n’importe où, tout le temps ».

Mais selon des responsables américains du renseignement, Treasure Map « n’agit que sur les réseaux des ministères des affaires étrangères et de la défense » étrangers.

Cependant, révèle le New York Times, Treasure Map, grâce à un autre programme dénommé Packaged Goods (Produits emballés), a pu avoir accès à des serveurs Internet dans 13 pays au moins dont l’Allemagne, la Pologne, le Danemark, l’Afrique du Sud, Taiwan, la Russie, la Chine et Singapour.

Plus récemment, la presse internationale a révélé que des institutions d’Etats européens et sud-américains et les téléphones portables de la chancelière allemande et de la présidente brésilienne étaient sur écoute.

Dans le quotidien Le Monde de vendredi 22 novembre, Tim Berners-Lee, l'un des pères fondateurs du web en 1990 s’alarme de la montée de la surveillance et des menaces posées à la démocratie : « Internet et les réseaux sociaux  encouragent de plus en plus les gens à s’organiser et à agir, indique-t-il. Cela menace certains gouvernements et entraîne une augmentation de la surveillance et de la censure, qui menace à son tour l’avenir de  la démocratie. »

 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close