Le groupe Forafric entièrement cédé à YCAP

C'est un grand événement dans le monde de la minoterie industrielle. Le groupe Forafric, fleuron national, a été cédé à un fonds d'investissement, YCAP ainsi qu'au fonds souverain gabonais FGIS. Les acquéreurs veulent en faire un champion africain. Les investissements se poursuivront.

Lors de la 5ème édition du Global Entrepreneurship Summit à Marrakech, le Président du groupe Ycap, Yariv El Baz, a annoncé la signature d'un accord pour l'acquisition de l'ensemble des sociétés du groupe Forafric-Maymouna, conjointement avec le Fonds Gabonais d'Investissements Stratégiques. Il s'agit en fait d'un compromis de vente, le closing de l'opération est prévu dans environ un mois.
Ycap est un groupe financier international qui opère dans divers secteurs tels que l'énergie, l'agro-alimentaire ou encore les grands projets d'infrastructure.
Créé en 1943, le groupe Forafric est le leader marocain des semoules  et des farines. Il a été développé par Houcine Benjelloun, l'un des  entrepreneurs précurseurs du secteur et homme d'affaires très en vue au Maroc.

Le groupe Forafric dispose de 4 unités de production pour la trituration de blé dur et la transformation de blé tendre. Les travaux d'extension des grands  moulins de Tensift en feront le plus grand moulin du Maroc. Le groupe dispose de 500 T. de capacité d'écrasement journalière de blé dur. Dans le blé tendre, il dispose d'une capacité de 650 T./j en train d'être portée à 900 T./j.
Le groupe dispose également d'unités de stockage de presque 100.000  tonnes. Enfin, il possède une société de distribution dédiée aux circuits grandes et moyennes surfaces où sa marque MayMouna domine les ventes avec 50% de parts de marché.

Au cours du mois de ramadan dernier, le groupe s'est lancé dans de nouveaux segments, couscous, pâtes, riz, légumineuses et blé précuit.

Forafric a été créée en 1943, et s'est spécialisée dans le négoce. Elle était une filiale d’un groupe européen, avant que la famille Benjelloun la rachète dans les années 80.

Durant les années 80 et 90, la société devient leader d’importation de blé. En 1997, le groupe rachète une usine de production existante et se lance dans l’industrie de transformation de blé à Essaouira. Des marques «éphémères» ont été produites à cette époque. Le Groupe Forafric a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,3 milliard de DH en 2013.

La sucess story de Maymouna commence donc au début des années 2000. Le groupe Forafric ayant procédé à la construction de sa 1ère semoulerie à Ain Sbaa à Casablanca baptisée ‘Les Grandes Semouleries du Maroc’ en 2003 pour la production du blé dur, avec une capacité 250 tonnes par jour. La marque Maymouna est née la même année.

En 2005, la 2e unité de production de blé dur est construite à Safi ‘Les Grandes Semouleries de Safi’ ayant la même capacité de production que la première. Et en 2007, une 3e unité de production de blé tendre a vu le jour à Marrakech ‘Les Grands Moulins de Tensift.


Yariv El Baz, président de YCAP, se félicite de cette opération qui selon ses dires, permettra d'entrer dans ce secteur par le fleuron de l'industrie céréalière du Maroc. "Nous avons l'ambition d'en faire un champion  africain créateur de valeur et d'emplois, grâce à l'implantation de  nouvelles unités en Afrique  subsaharienne. Cette ambition correspond  parfaitement à  la volonté de Sa Majesté le Roi Mohamed VI de  développer la coopération Sud-Sud."

Yariv Elbaz est marocain. Il est âgé de 38 ans. Il est diplômé en Finances des grandes écoles françaises (ESCP-EAP).

 

Le montant de la transaction n'a pas été divulgué. Cependant, Médias 24 est en mesure de révéler que la valeur d'entreprise a été fixée à 100 millions de dollars, plus ou moins les ajustements nécessaires.

L'esprit qui mène les futurs propriétaires consiste à ne rien changer, mais plutôt développer l'entreprise et renforcer les investissements, à la fois en direction du marché marocain et du continent africain. Le groupe continuera à investir au MAroc, à développer au Maroc et à se développer en Afique conjointement avec des partenaires locaux.

FGIS est le fonds souverain du Gabon, dédié à des investissements stratégiques. Il est le partenaire de Maroc Telecom dans la filiale gabonaire de l'opérateur marocain. Il a déjà réalisé des investissements avec YCAP.


Ycap a été accompagné sur cette opération par le cabinet marocain Valyans. Forafric a été conseillé par Atlas Capital pour la partie financière et par Allen & Overy pour la partie juridique.

 


 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Le groupe Forafric entièrement cédé à YCAP

C'est un grand événement dans le monde de la minoterie industrielle. Le groupe Forafric, fleuron national, a été cédé à un fonds d'investissement, YCAP ainsi qu'au fonds souverain gabonais FGIS. Les acquéreurs veulent en faire un champion africain. Les investissements se poursuivront.

Lors de la 5ème édition du Global Entrepreneurship Summit à Marrakech, le Président du groupe Ycap, Yariv El Baz, a annoncé la signature d'un accord pour l'acquisition de l'ensemble des sociétés du groupe Forafric-Maymouna, conjointement avec le Fonds Gabonais d'Investissements Stratégiques. Il s'agit en fait d'un compromis de vente, le closing de l'opération est prévu dans environ un mois.
Ycap est un groupe financier international qui opère dans divers secteurs tels que l'énergie, l'agro-alimentaire ou encore les grands projets d'infrastructure.
Créé en 1943, le groupe Forafric est le leader marocain des semoules  et des farines. Il a été développé par Houcine Benjelloun, l'un des  entrepreneurs précurseurs du secteur et homme d'affaires très en vue au Maroc.

Le groupe Forafric dispose de 4 unités de production pour la trituration de blé dur et la transformation de blé tendre. Les travaux d'extension des grands  moulins de Tensift en feront le plus grand moulin du Maroc. Le groupe dispose de 500 T. de capacité d'écrasement journalière de blé dur. Dans le blé tendre, il dispose d'une capacité de 650 T./j en train d'être portée à 900 T./j.
Le groupe dispose également d'unités de stockage de presque 100.000  tonnes. Enfin, il possède une société de distribution dédiée aux circuits grandes et moyennes surfaces où sa marque MayMouna domine les ventes avec 50% de parts de marché.

Au cours du mois de ramadan dernier, le groupe s'est lancé dans de nouveaux segments, couscous, pâtes, riz, légumineuses et blé précuit.

Forafric a été créée en 1943, et s'est spécialisée dans le négoce. Elle était une filiale d’un groupe européen, avant que la famille Benjelloun la rachète dans les années 80.

Durant les années 80 et 90, la société devient leader d’importation de blé. En 1997, le groupe rachète une usine de production existante et se lance dans l’industrie de transformation de blé à Essaouira. Des marques «éphémères» ont été produites à cette époque. Le Groupe Forafric a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,3 milliard de DH en 2013.

La sucess story de Maymouna commence donc au début des années 2000. Le groupe Forafric ayant procédé à la construction de sa 1ère semoulerie à Ain Sbaa à Casablanca baptisée ‘Les Grandes Semouleries du Maroc’ en 2003 pour la production du blé dur, avec une capacité 250 tonnes par jour. La marque Maymouna est née la même année.

En 2005, la 2e unité de production de blé dur est construite à Safi ‘Les Grandes Semouleries de Safi’ ayant la même capacité de production que la première. Et en 2007, une 3e unité de production de blé tendre a vu le jour à Marrakech ‘Les Grands Moulins de Tensift.


Yariv El Baz, président de YCAP, se félicite de cette opération qui selon ses dires, permettra d'entrer dans ce secteur par le fleuron de l'industrie céréalière du Maroc. "Nous avons l'ambition d'en faire un champion  africain créateur de valeur et d'emplois, grâce à l'implantation de  nouvelles unités en Afrique  subsaharienne. Cette ambition correspond  parfaitement à  la volonté de Sa Majesté le Roi Mohamed VI de  développer la coopération Sud-Sud."

Yariv Elbaz est marocain. Il est âgé de 38 ans. Il est diplômé en Finances des grandes écoles françaises (ESCP-EAP).

 

Le montant de la transaction n'a pas été divulgué. Cependant, Médias 24 est en mesure de révéler que la valeur d'entreprise a été fixée à 100 millions de dollars, plus ou moins les ajustements nécessaires.

L'esprit qui mène les futurs propriétaires consiste à ne rien changer, mais plutôt développer l'entreprise et renforcer les investissements, à la fois en direction du marché marocain et du continent africain. Le groupe continuera à investir au MAroc, à développer au Maroc et à se développer en Afique conjointement avec des partenaires locaux.

FGIS est le fonds souverain du Gabon, dédié à des investissements stratégiques. Il est le partenaire de Maroc Telecom dans la filiale gabonaire de l'opérateur marocain. Il a déjà réalisé des investissements avec YCAP.


Ycap a été accompagné sur cette opération par le cabinet marocain Valyans. Forafric a été conseillé par Atlas Capital pour la partie financière et par Allen & Overy pour la partie juridique.

 


 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.