La Fédération royale marocaine de football a saisi la FIFA pour les erreurs d'arbitrage, annonce Fouzi Lekjaa, président de la FRMF, lors d'une interview accordée à Médi1 TV.

"L’arbitrage était très mauvais", a-t-il déclaré. "J’en ai informé le président de la FIFA, oralement et par écrit", a-t-il ajouté.

"Ce n’est pas possible que la FIFA investisse des milliards de dollars dans une nouvelle technologie (VAR), censée diminuer les injustices et les erreurs d'arbitrage, et ne pas l'utiliser quatre fois dans un même match". 

"Je crois que les responsables de la FIFA doivent prendre ces choses plus au sérieux, sinon les nouvelles technologies ne serviront à rien".  

Dans la lettre envoyée par M. Lekjaa au président de la FIFA, le président de le FRMF explique que: "la gravité desdites erreurs arbitrales est d’autant plus manifeste que lors de ces deux matches (face au Portugal et face à l’Espagne), le recours à la vidéo assistance aux arbitres (VAR) n’a servi qu’à préserver les intérêts de nos concurrents. En témoigne le non recours à cette technologie, censée amoindrir le biais de subjectivité arbitrale, dans le cas de penalties non sifflés en faveur du Maroc face au Portugal (4e, 30e, et 80e minutes). En revanche, elle a été utilisée pour valider indûment le 2e but de l’Espagne entaché par plusieurs erreurs : une sortie de but non signalée par les arbitres aboutit à un corner qui a été exécuté du mauvais côté, et qui a donné lieu à ce deuxième but espagnol".

"Nous savons compter, Monsieur le Président, sur votre sens hautement éthique et votre attachement au respect du droit, en vue de prendre les mesures qui s’imposent et procéder aux ajustements nécessaires à l’effet de réparer ces injustices et garantir les conditions d’une compétition assurant une égalité des chances à toutes les équipes qui doit primer sur toute autre considération", conclut-il. 
 

En effet, l'arbitrage a été très défavorable au Maroc, surtout lors des deux matchs contre le Portugal et l'Espagne. 

Lors de la rencontre face à l'équipe portugaise, l'arbitre américain Mark Geiger a privé le Maroc de deux penalties. 

Lors du match contre l'Espagne, le corner lancé par un joueur espagnol devait être re-tiré, puisque le ballon est sorti du côté gauche, et a été joué du côté droit. Le but a permis à l'équipe espagnole d'égaliser et d'être en tête du groupe B. 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

La Fédération royale marocaine de football a saisi la FIFA pour les erreurs d'arbitrage, annonce Fouzi Lekjaa, président de la FRMF, lors d'une interview accordée à Médi1 TV.

"L’arbitrage était très mauvais", a-t-il déclaré. "J’en ai informé le président de la FIFA, oralement et par écrit", a-t-il ajouté.

"Ce n’est pas possible que la FIFA investisse des milliards de dollars dans une nouvelle technologie (VAR), censée diminuer les injustices et les erreurs d'arbitrage, et ne pas l'utiliser quatre fois dans un même match". 

"Je crois que les responsables de la FIFA doivent prendre ces choses plus au sérieux, sinon les nouvelles technologies ne serviront à rien".  

Dans la lettre envoyée par M. Lekjaa au président de la FIFA, le président de le FRMF explique que: "la gravité desdites erreurs arbitrales est d’autant plus manifeste que lors de ces deux matches (face au Portugal et face à l’Espagne), le recours à la vidéo assistance aux arbitres (VAR) n’a servi qu’à préserver les intérêts de nos concurrents. En témoigne le non recours à cette technologie, censée amoindrir le biais de subjectivité arbitrale, dans le cas de penalties non sifflés en faveur du Maroc face au Portugal (4e, 30e, et 80e minutes). En revanche, elle a été utilisée pour valider indûment le 2e but de l’Espagne entaché par plusieurs erreurs : une sortie de but non signalée par les arbitres aboutit à un corner qui a été exécuté du mauvais côté, et qui a donné lieu à ce deuxième but espagnol".

"Nous savons compter, Monsieur le Président, sur votre sens hautement éthique et votre attachement au respect du droit, en vue de prendre les mesures qui s’imposent et procéder aux ajustements nécessaires à l’effet de réparer ces injustices et garantir les conditions d’une compétition assurant une égalité des chances à toutes les équipes qui doit primer sur toute autre considération", conclut-il. 
 

En effet, l'arbitrage a été très défavorable au Maroc, surtout lors des deux matchs contre le Portugal et l'Espagne. 

Lors de la rencontre face à l'équipe portugaise, l'arbitre américain Mark Geiger a privé le Maroc de deux penalties. 

Lors du match contre l'Espagne, le corner lancé par un joueur espagnol devait être re-tiré, puisque le ballon est sorti du côté gauche, et a été joué du côté droit. Le but a permis à l'équipe espagnole d'égaliser et d'être en tête du groupe B. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.