Une bonne pluviométrie, remplissage des barrages, irrigation, engrais... le ministre de l'Agriculture annonce un démarrage "favorable" de l'actuelle campagne agricole au Maroc.

La saison agricole 2018-2019 a démarré dans des conditions plus favorables que lors de l'année précédente, à en croire le ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, qui s'exprimait mardi 13 novembre, à la Chambre des conseillers.

Dix ans après sa mise en œuvre, le Plan Maroc vert a contribué à insuffler une véritable dynamique dans le secteur. Il a également permis de développer les capacités et d'améliorer les conditions de travail, a dit le ministre. Il a à cet égard fait observer que les agricultures sont mobilisés en matière de renforcement des capacités en vue d'accompagner l'actuelle saison agricole.

Au 9 novembre, la moyenne des précipitations a atteint 131,4 mm, soit une progression de 137% par rapport à la normale (55 mm), a relevé le ministre. Le taux de remplissage des barrages est passé de 4 à 7,71 milliards de m3, soit une hausse d'environ 58% en comparaison avec l'année précédente. 

La réserve des barrages à usage agricole permettra ainsi de couvrir les besoins en irrigation des terres agricoles pendant deux ans, a-t-il précisé.

Les mesures en place

Concernant les mesures prises à l'occasion de l'actuelle saison agricole, le ministre de l'Agriculture a fait savoir que son département a consacré une quantité de 2,2 millions de quintaux de semences certifiés et veille à l'approvisionnement du marché avec près de 680.000 tonnes d'engrais.

Cette saison agricole "sera marquée par le début de la commercialisation de la nouvelle formule d'engrais issue du projet de Carte de fertilité des sols cultivés, destiné à répondre efficacement aux besoins en fertilisants."

Le ministre a également relevé qu'en 2019, les superficies équipées en irrigation agricole atteindront 610.000 ha, de même que la superficie assurée devrait s'établir à quelque 1,5 million d'hectares, dont un million réservé aux céréales et 500.000 aux arbres fruitiers.

D'autres mesures ont été prises pour lutter contre la cochenille de cactus, en ce sens que le ministère a pu, grâce à la recherche agronomique, mettre à disposition huit variétés de cactus résistantes à la cochenille qui ont été utilisées dans des projets régionaux.

Pour ce qui est des olives, la production a atteint 2 millions de tonnes avec une hausse de 3,22% par rapport à la campagne précédente, tandis que la production des agrumes a nettement augmenté pour totaliser 2,62 millions de tonnes, soit une progression de 17% en comparaison avec la saison écoulée, a-t-il précisé.

Au volet de la production animale, les quantités des viandes rouges ont augmenté d'environ 7% et celles des viandes blanches de 13%, alors que la production du lait a progressé de 2%, et celle des œufs de 29%. En terme d'export, le volume des exportations des primeurs a enregistré une hausse de 5%, contre 4 % pour les exportations d'agrumes et 1% pour les tomates.

Le ministre a, d'autre part, rappelé que le gouvernement a alloué 61 millions de DH pour l'acquisition des fourragères subventionnées et 32 millions répartis sur 25 préfectures et provinces. Des ressources financières et humaines ont été également mobilisées pour alléger les souffrances et les effets de la vague de froid sur les populations de certaines zones.

(Avec MAP)

 

Lire aussi: Lancement de la campagne agricole 2018-2019, records de production attendus pour les agrumes et les olives

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Une bonne pluviométrie, remplissage des barrages, irrigation, engrais... le ministre de l'Agriculture annonce un démarrage "favorable" de l'actuelle campagne agricole au Maroc.

La saison agricole 2018-2019 a démarré dans des conditions plus favorables que lors de l'année précédente, à en croire le ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, qui s'exprimait mardi 13 novembre, à la Chambre des conseillers.

Dix ans après sa mise en œuvre, le Plan Maroc vert a contribué à insuffler une véritable dynamique dans le secteur. Il a également permis de développer les capacités et d'améliorer les conditions de travail, a dit le ministre. Il a à cet égard fait observer que les agricultures sont mobilisés en matière de renforcement des capacités en vue d'accompagner l'actuelle saison agricole.

Au 9 novembre, la moyenne des précipitations a atteint 131,4 mm, soit une progression de 137% par rapport à la normale (55 mm), a relevé le ministre. Le taux de remplissage des barrages est passé de 4 à 7,71 milliards de m3, soit une hausse d'environ 58% en comparaison avec l'année précédente. 

La réserve des barrages à usage agricole permettra ainsi de couvrir les besoins en irrigation des terres agricoles pendant deux ans, a-t-il précisé.

Les mesures en place

Concernant les mesures prises à l'occasion de l'actuelle saison agricole, le ministre de l'Agriculture a fait savoir que son département a consacré une quantité de 2,2 millions de quintaux de semences certifiés et veille à l'approvisionnement du marché avec près de 680.000 tonnes d'engrais.

Cette saison agricole "sera marquée par le début de la commercialisation de la nouvelle formule d'engrais issue du projet de Carte de fertilité des sols cultivés, destiné à répondre efficacement aux besoins en fertilisants."

Le ministre a également relevé qu'en 2019, les superficies équipées en irrigation agricole atteindront 610.000 ha, de même que la superficie assurée devrait s'établir à quelque 1,5 million d'hectares, dont un million réservé aux céréales et 500.000 aux arbres fruitiers.

D'autres mesures ont été prises pour lutter contre la cochenille de cactus, en ce sens que le ministère a pu, grâce à la recherche agronomique, mettre à disposition huit variétés de cactus résistantes à la cochenille qui ont été utilisées dans des projets régionaux.

Pour ce qui est des olives, la production a atteint 2 millions de tonnes avec une hausse de 3,22% par rapport à la campagne précédente, tandis que la production des agrumes a nettement augmenté pour totaliser 2,62 millions de tonnes, soit une progression de 17% en comparaison avec la saison écoulée, a-t-il précisé.

Au volet de la production animale, les quantités des viandes rouges ont augmenté d'environ 7% et celles des viandes blanches de 13%, alors que la production du lait a progressé de 2%, et celle des œufs de 29%. En terme d'export, le volume des exportations des primeurs a enregistré une hausse de 5%, contre 4 % pour les exportations d'agrumes et 1% pour les tomates.

Le ministre a, d'autre part, rappelé que le gouvernement a alloué 61 millions de DH pour l'acquisition des fourragères subventionnées et 32 millions répartis sur 25 préfectures et provinces. Des ressources financières et humaines ont été également mobilisées pour alléger les souffrances et les effets de la vague de froid sur les populations de certaines zones.

(Avec MAP)

 

Lire aussi: Lancement de la campagne agricole 2018-2019, records de production attendus pour les agrumes et les olives

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.