Anas Doukkali, ministre de la Santé, a lancé un large mouvement de remplacement dans les directions centrales et régionales.

Suite à des inspections qu’il a diligentées au sein de différents services, le ministère de la Santé a transmis deux rapports d’inspection à la Cour des comptes. Ces deux rapports concernent la gestion du secteur des médicaments et la délivrance des AMM (autorisations de mise sur le marché), annonce un communiqué du ministère.

Le département invoque les dispositions de la loi 62-99 relative aux juridictions financières.

Le ministère dément ainsi les informations relatives à l’existence d’un ou de plusieurs dossiers transmis à la justice concernant les secteurs du médicament et la délivrance des AMM.

Ces informations mettaient en cause l’ancien directeur du médicament, M. Bouazza.

Selon les informations de Médias24 recueillies auprès de deux sources autorisées, le dossier n’a effectivement pas été transmis au parquet. En plus de la Cour des comptes, les rapports ont été communiqués au Chef du gouvernement.

Le ministère a également lancé une procédure de recrutement/remplacement de 5 directeurs centraux et de deux directeurs d'institutions relevant de la Santé publique:

-le directeur de l'Institut Pasteur.

-le directeur du CHU Mohammed VI de Marrakech.

-le directeur de la population.

-le directeur des médicaments et de la pharmacie.

-le directeur de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies.

-le directeur des hôpitaux et des soins ambulatoires.

-le directeur des ressources humaines.

Selon nos informations, les jurys relatifs aux candidatures pour ces 7 postes se sont tenus du lundi au jeudi cette semaine. Pour chaque poste, trois noms sont proposés au ministre, accompagnés d'évaluations et de dossiers complets.

Le communiqué du ministère annonce que ce département a récemment entrepris de changer tous les directeurs centraux et régionaux "afin d'apporter du sang neuf". Il précise que les différents départements du ministère ont subi plusieurs inspections, notamment de la part de la Cour des comptes, sans que celles-ci ne mettent en relief des infractions relevant du droit pénal.

Anas Doukkali a succédé à Lahoussine Louardi à la tête de ce département. Tous les deux sont du PPS.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Anas Doukkali, ministre de la Santé, a lancé un large mouvement de remplacement dans les directions centrales et régionales.

Suite à des inspections qu’il a diligentées au sein de différents services, le ministère de la Santé a transmis deux rapports d’inspection à la Cour des comptes. Ces deux rapports concernent la gestion du secteur des médicaments et la délivrance des AMM (autorisations de mise sur le marché), annonce un communiqué du ministère.

Le département invoque les dispositions de la loi 62-99 relative aux juridictions financières.

Le ministère dément ainsi les informations relatives à l’existence d’un ou de plusieurs dossiers transmis à la justice concernant les secteurs du médicament et la délivrance des AMM.

Ces informations mettaient en cause l’ancien directeur du médicament, M. Bouazza.

Selon les informations de Médias24 recueillies auprès de deux sources autorisées, le dossier n’a effectivement pas été transmis au parquet. En plus de la Cour des comptes, les rapports ont été communiqués au Chef du gouvernement.

Le ministère a également lancé une procédure de recrutement/remplacement de 5 directeurs centraux et de deux directeurs d'institutions relevant de la Santé publique:

-le directeur de l'Institut Pasteur.

-le directeur du CHU Mohammed VI de Marrakech.

-le directeur de la population.

-le directeur des médicaments et de la pharmacie.

-le directeur de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies.

-le directeur des hôpitaux et des soins ambulatoires.

-le directeur des ressources humaines.

Selon nos informations, les jurys relatifs aux candidatures pour ces 7 postes se sont tenus du lundi au jeudi cette semaine. Pour chaque poste, trois noms sont proposés au ministre, accompagnés d'évaluations et de dossiers complets.

Le communiqué du ministère annonce que ce département a récemment entrepris de changer tous les directeurs centraux et régionaux "afin d'apporter du sang neuf". Il précise que les différents départements du ministère ont subi plusieurs inspections, notamment de la part de la Cour des comptes, sans que celles-ci ne mettent en relief des infractions relevant du droit pénal.

Anas Doukkali a succédé à Lahoussine Louardi à la tête de ce département. Tous les deux sont du PPS.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.