Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE

Décompensation du sucre: voici le scénario retenu 

Mardi 27 février 2018 à 17h19
Décompensation du sucre: voici le scénario retenu
 

EXCLUSIF. La décompensation partielle (sur certains produits et pour une hausse limitée du prix) du sucre est ‘’imminente’’ apprend Médias24 de source sûre. Elle portera dans un premier temps, uniquement sur le sucre granulé. Les détails.

La signature du décret de décompensation partielle d'une seule catégorie de sucre est toujours "imminente". Le contenu du décret a toutefois subi des changements à plusieurs reprises.

C'est finalement le sucre granulé seul qui subira une augmentation de 40 ct/kg, applicable en une seule fois. Il n'y aura pas d'autre hausse du sucre en 2018. Telle est la position officielle du gouvernement en ce mardi 27 février, apprend Médias24 de source sûre.

Une décision qui a été mûrement pensée afin de préserver le pouvoir d’achat des couches défavorisées sur les produits de première nécessité. C’est la raison pour laquelle cette augmentation porte sur le sucre granulé qui, au Maroc, est essentiellement consommé par les classes moyennes et supérieures – ainsi que les industriels.

Le processus de décompensation du sucre, qui revient régulièrement au-devant de la scène médiatique et politique, a fait l’objet de nombreuses hésitations en raison du caractère sensible de cette mesure, et surtout de son impact économique et social.

Plusieurs scénarios avaient été envisagés:

-augmentation de 10 ct/mois, sur un an

-augmentation de 10 à 20 ct appliquée tous les 2 mois, pendant une année

-augmentation de 60 à 80 ct, en une seule fois.

Finalement, le Chef du gouvernement a opté pour 0,40 DH par kilo, en une seule fois.

Des études d’impact sont en cours de finalisation, afin d’évaluer l’étendue des retombées économiques sur chaque maillon de la filière: agriculteurs-producteurs de betterave sucrière, Cosumar, industriels et bien sûr consommateurs. Une chaîne de valeur dont les maillons ont parfois des intérêts contradictoires…

Les décrets signés dans... "une semaine ou deux"

Cette première étape du processus de décompensation du sucre fera l’objet d'un décret, dont la signature par le chef de gouvernement est ‘’imminente’’. Selon une source sûre, ce décret verra le jour dans une à 2 semaines maximum. Avec des répercussions sur les prix qui suivront dans la foulée…

Le Maroc consomme annuellement 1.250.000 tonnes de sucre. Le granulé représente 55% de la consommation annuelle, dont 200.000 à 250.000 tonnes utilisées par l’industrie.
Le sucre en petits morceaux ne représente que 2% de la consommation. Les 43% restants sont répartis entre le sucre en lingots et les pains de sucre.

Au titre de l’exercice 2018, la Loi de Finances alloue un budget de 3,5 MMDH à la compensation du sucre, selon le dernier rapport d’activité de la Caisse de compensation.

Cependant, un rétropédalage demeure dans le domaine du possible, compte tenu de la portée politique et sociale de cette mesure. Il est en effet difficile d’affirmer avec certitude que le gouvernement entamera dès mars 2018 la décompensation du sucre granulé. Du moins pas avant que l’encre n’ait séché sur le décret d’application… Ce genre de réforme à retombées politiques et sociales, n'est certain que lorsque les textes sont signés...

>>Lire aussi : Décompensation du sucre: Daoudi dément, Médias24 persiste

 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close