Le ministère des Mines et de la géologie de la République de Guinée a signé, le 19 décembre, une convention permettant aux sociétés minières, Managem (Maroc) et Avocet mining (Afrique de l'Ouest), d’exploiter de l’or dans la préfecture de Mandiana en Guinée.

L'information a été confirmée par Avocet mining, mardi 20 décembre dans un communiqué. La société a indiqué que la convention pour le projet Tri-k a été signée par le ministre des Mines et de la géologie de la Guinée, Abdoulaye Magassouba, le président directeur de Managem, Imad Toumi, et Jim Wynn, d'Avocet mining. 

"Cette convention aura pour objectif de produire environ 100.000 onces et 3 tonnes d’or par an", a confié M. Toumi à Guinee 7. Managem a lancé ses études de faisabilité qui dureront une année et permettront à court terme de lancer la construction de cette mine. "Nous espérons un démarrage de la production commerciale à l’horizon 2019", a-t-il fait savoir.

Cependant, l’accord reste soumis à l’approbation des actionnaires d'Avocet mining, lors d’une réunion qui se tiendra jeudi 22 décembre. Ensuite, il sera soumis à l’Assemblée nationale de la Guinée pour ratification.

Pour rappel, l’annonce du projet Tri-k a été faite lundi 10 octobre dernier par Managem. Le groupe minier acquiert 40% de la mine d’or, avec comme projet de monter dans le capital pour atteindre 70% en 2017, si les niveaux des réserves s’avèrent supérieurs à 30 tonnes ou 60% dans le cas contraire. Les estimations d’Avocet mining situent ces réserves à 90 tonnes.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le ministère des Mines et de la géologie de la République de Guinée a signé, le 19 décembre, une convention permettant aux sociétés minières, Managem (Maroc) et Avocet mining (Afrique de l'Ouest), d’exploiter de l’or dans la préfecture de Mandiana en Guinée.

L'information a été confirmée par Avocet mining, mardi 20 décembre dans un communiqué. La société a indiqué que la convention pour le projet Tri-k a été signée par le ministre des Mines et de la géologie de la Guinée, Abdoulaye Magassouba, le président directeur de Managem, Imad Toumi, et Jim Wynn, d'Avocet mining. 

"Cette convention aura pour objectif de produire environ 100.000 onces et 3 tonnes d’or par an", a confié M. Toumi à Guinee 7. Managem a lancé ses études de faisabilité qui dureront une année et permettront à court terme de lancer la construction de cette mine. "Nous espérons un démarrage de la production commerciale à l’horizon 2019", a-t-il fait savoir.

Cependant, l’accord reste soumis à l’approbation des actionnaires d'Avocet mining, lors d’une réunion qui se tiendra jeudi 22 décembre. Ensuite, il sera soumis à l’Assemblée nationale de la Guinée pour ratification.

Pour rappel, l’annonce du projet Tri-k a été faite lundi 10 octobre dernier par Managem. Le groupe minier acquiert 40% de la mine d’or, avec comme projet de monter dans le capital pour atteindre 70% en 2017, si les niveaux des réserves s’avèrent supérieurs à 30 tonnes ou 60% dans le cas contraire. Les estimations d’Avocet mining situent ces réserves à 90 tonnes.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.