Les comptes de la RAM seront-ils déficitaires en 2017?

La RAM a subi une perte d'exploitation de 561 MDH au cours des 9 premiers mois de son exercice, selon notre confrère Le 360. Selon une source autorisée de la RAM, ce chiffre ne reflète pas du tout la réalité des comptes officiels qui seront connus à la fin du mois d’octobre. Qui a tort, qui a raison? Il faudra attendre fin octobre pour le savoir.

"Contrairement à ce qui a été publié, la RAM ne sera pas déficitaire au terme de son exercice fiscal 2017 qui sera clos à la fin du mois courant. Nous communiquerons le moment venu sur le résultat d’exploitation et tout le monde verra bien que cette prétendue perte d’exploitation de 561 millions de DH est une invention", promet une source autorisée de la compagnie qui "ne comprend pas d’où vient ce chiffre qui, selon elle, ne reflète pas le bilan comptable de la société publique".

Selon notre confrère, la RAM a affiché une croissance de ses performances commerciales qui a cependant été entachée par une importante augmentation des charges d’exploitation ayant déséquilibré son exercice qui démarre le 1er novembre et se termine le 31 octobre de l’année suivante.

Se basant sur des données chiffrées, l’article en question, bien précis, annonce qu’entre le 1er novembre 2016 et le 31 juillet 2017, la compagnie a réalisé 10,5 MMDH de chiffre d’affaires (soit une hausse de 8% par rapport à la même période de 2016) contre 11 MMDH de dépenses d’exploitation.

Expliquant la perte d’exploitation de 561 MDH par une augmentation de 13,5% des charges d’exploitation (hausse de 23% du cours moyen du baril de pétrole, effet de change défavorable et augmentation des coûts sociaux), l’article précise cependant que ce déficit devrait s’atténuer durant les trois derniers mois de l’exercice car l’essentiel des coûts ont déjà été amortis.

Si l’honnêteté de notre confrère ni celle de notre source n’est pas à remettre en question, la RAM a diligenté une enquête interne après cette publication.

La publication officielle du bilan comptable du transporteur aérien qui aura lieu au lendemain du 31 octobre permettra d’en savoir plus sur la réalité de sa santé financière.

Rappelons qu'en 2011, Driss Benhima, prédecesseur de Hamid Addou avait dû faire appel à l'Etat pour aider la compagnie qui était proche du dépôt de bilan. Un contrat-programme avait été signé pour injecter 1,6 MMDH qui avaient servi en majorité à financer un plan de départs volontaires pour baisser la pression salariale. Grâce à cette subvention et à la fermeture de lignes jugées peu rentables, la compagnie était sortie de son marasme financier pour renouer avec les bénéfices jusqu'au départ de l'ancien président début 2016.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Les comptes de la RAM seront-ils déficitaires en 2017?

La RAM a subi une perte d'exploitation de 561 MDH au cours des 9 premiers mois de son exercice, selon notre confrère Le 360. Selon une source autorisée de la RAM, ce chiffre ne reflète pas du tout la réalité des comptes officiels qui seront connus à la fin du mois d’octobre. Qui a tort, qui a raison? Il faudra attendre fin octobre pour le savoir.

"Contrairement à ce qui a été publié, la RAM ne sera pas déficitaire au terme de son exercice fiscal 2017 qui sera clos à la fin du mois courant. Nous communiquerons le moment venu sur le résultat d’exploitation et tout le monde verra bien que cette prétendue perte d’exploitation de 561 millions de DH est une invention", promet une source autorisée de la compagnie qui "ne comprend pas d’où vient ce chiffre qui, selon elle, ne reflète pas le bilan comptable de la société publique".

Selon notre confrère, la RAM a affiché une croissance de ses performances commerciales qui a cependant été entachée par une importante augmentation des charges d’exploitation ayant déséquilibré son exercice qui démarre le 1er novembre et se termine le 31 octobre de l’année suivante.

Se basant sur des données chiffrées, l’article en question, bien précis, annonce qu’entre le 1er novembre 2016 et le 31 juillet 2017, la compagnie a réalisé 10,5 MMDH de chiffre d’affaires (soit une hausse de 8% par rapport à la même période de 2016) contre 11 MMDH de dépenses d’exploitation.

Expliquant la perte d’exploitation de 561 MDH par une augmentation de 13,5% des charges d’exploitation (hausse de 23% du cours moyen du baril de pétrole, effet de change défavorable et augmentation des coûts sociaux), l’article précise cependant que ce déficit devrait s’atténuer durant les trois derniers mois de l’exercice car l’essentiel des coûts ont déjà été amortis.

Si l’honnêteté de notre confrère ni celle de notre source n’est pas à remettre en question, la RAM a diligenté une enquête interne après cette publication.

La publication officielle du bilan comptable du transporteur aérien qui aura lieu au lendemain du 31 octobre permettra d’en savoir plus sur la réalité de sa santé financière.

Rappelons qu'en 2011, Driss Benhima, prédecesseur de Hamid Addou avait dû faire appel à l'Etat pour aider la compagnie qui était proche du dépôt de bilan. Un contrat-programme avait été signé pour injecter 1,6 MMDH qui avaient servi en majorité à financer un plan de départs volontaires pour baisser la pression salariale. Grâce à cette subvention et à la fermeture de lignes jugées peu rentables, la compagnie était sortie de son marasme financier pour renouer avec les bénéfices jusqu'au départ de l'ancien président début 2016.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.