EXCLUSIF. Système d'information agile, un EDI pour la gestion des commandes avec les fournisseurs, paiement par carte bancaire à partir de 1 DH et recharges téléphoniques en mode top up: autant de leviers technologiques utilisés par le discounter turc BIM pour accélérer sa croissance, sur le marché marocain, afin d'atteindre 500 magasins d'ici 2019.

Le nerf de guerre pour réussir dans la grande distribution n'est pas seulement l'étendue du réseau et l'agressivité de l'offre tarifaire sur les produits, mais aussi l'investissement dans un système d'information agile et évolutif.
 
C'est l'un des axes de compétitivité du discounter BIM dont la stratégie de développement offensive au Maroc s'appuie sur la densification de ses points de vente et l'optimisation de ses trois centres logistiques de Aïn Sebaâ, Bouskoura et Zenata.
 
Aujourd'hui, après huit ans de présence sur le marché local, le hard-discounter turc qui emploie plus de 2.000 personnes, dispose de 380 points de vente sur plusieurs villes du pays avec une moyenne d'ouverture de 50 nouveaux magasins par an.
 
Cette course de densification du réseau de vente, puisque BIM ambitionne d'atteindre 500 magasins à l'horizon 2019, s'appuie sur l'existence d'un progiciel de gestion ERP pour retail de l'éditeur SAP et une infrastructure réseau Cisco. Deux pré-requis qui facilitent l'interconnexion par ADSL ou 4G de chaque magasin avec ses trois centrales d'achat et le reporting de fin de journée.
 
Si l'infrastructure technologique de la filiale marocaine de BIM est hébergée physiquement au Maroc, il n'en demeure pas moins qu'elle bénéficie d'un backup quotidien directement dans le data center de BIM en Turquie.
 
La gestion de la relation avec les fournisseurs n'est pas en reste. L'entreprise s'active pour déployer un nouveau système d'échanges de données informatisées (EDI) aves ses fournisseurs locaux pour mieux optimiser la passation des commandes de sa plate-forme logistique et de stockage. Un virage technologique qui s'inscrit dans la logique d'optimisation de gestion de l'approvisionnement de ses magasins, dont la superficie varie entre 200 et 300 m2 avec toujours 600 produits référencés et cinq employés.
 
Parallèlement, BIM a réussi à démocratiser le paiement électronique dans ses magasins en adoptant une politique agressive à savoir, la possibilité pour les clients d'utiliser la carte bancaire comme mode de paiement à partir de 1 DH. Une démarche qui a permis de réduire la prédominance du paiement en espèces, qui prévaut jusqu'à présent dans le réseau des autres distributeurs concurrents.
 
Sur un autre registre, capitalisant sur la densité du réseau et l'importance du trafic de la clientèle, l'entreprise a profité du boom du marché des télécoms dominé par le pré-payé pour conclure des partenariats d'interconnexion directe avec les trois opérateurs pour offrir la recharge téléphonique en mode top up. Un positionnement qui s'inscrit dans une vision de diversification des recettes en intégrant un levier de croissance par les produits immatériels.
Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

EXCLUSIF. Système d'information agile, un EDI pour la gestion des commandes avec les fournisseurs, paiement par carte bancaire à partir de 1 DH et recharges téléphoniques en mode top up: autant de leviers technologiques utilisés par le discounter turc BIM pour accélérer sa croissance, sur le marché marocain, afin d'atteindre 500 magasins d'ici 2019.
 

Le nerf de guerre pour réussir dans la grande distribution n'est pas seulement l'étendue du réseau et l'agressivité de l'offre tarifaire sur les produits, mais aussi l'investissement dans un système d'information agile et évolutif.
 
C'est l'un des axes de compétitivité du discounter BIM dont la stratégie de développement offensive au Maroc s'appuie sur la densification de ses points de vente et l'optimisation de ses trois centres logistiques de Aïn Sebaâ, Bouskoura et Zenata.
 
Aujourd'hui, après huit ans de présence sur le marché local, le hard-discounter turc qui emploie plus de 2.000 personnes, dispose de 380 points de vente sur plusieurs villes du pays avec une moyenne d'ouverture de 50 nouveaux magasins par an.
 
Cette course de densification du réseau de vente, puisque BIM ambitionne d'atteindre 500 magasins à l'horizon 2019, s'appuie sur l'existence d'un progiciel de gestion ERP pour retail de l'éditeur SAP et une infrastructure réseau Cisco. Deux pré-requis qui facilitent l'interconnexion par ADSL ou 4G de chaque magasin avec ses trois centrales d'achat et le reporting de fin de journée.
 
Si l'infrastructure technologique de la filiale marocaine de BIM est hébergée physiquement au Maroc, il n'en demeure pas moins qu'elle bénéficie d'un backup quotidien directement dans le data center de BIM en Turquie.
 
La gestion de la relation avec les fournisseurs n'est pas en reste. L'entreprise s'active pour déployer un nouveau système d'échanges de données informatisées (EDI) aves ses fournisseurs locaux pour mieux optimiser la passation des commandes de sa plate-forme logistique et de stockage. Un virage technologique qui s'inscrit dans la logique d'optimisation de gestion de l'approvisionnement de ses magasins, dont la superficie varie entre 200 et 300 m2 avec toujours 600 produits référencés et cinq employés.
 
Parallèlement, BIM a réussi à démocratiser le paiement électronique dans ses magasins en adoptant une politique agressive à savoir, la possibilité pour les clients d'utiliser la carte bancaire comme mode de paiement à partir de 1 DH. Une démarche qui a permis de réduire la prédominance du paiement en espèces, qui prévaut jusqu'à présent dans le réseau des autres distributeurs concurrents.
 
Sur un autre registre, capitalisant sur la densité du réseau et l'importance du trafic de la clientèle, l'entreprise a profité du boom du marché des télécoms dominé par le pré-payé pour conclure des partenariats d'interconnexion directe avec les trois opérateurs pour offrir la recharge téléphonique en mode top up. Un positionnement qui s'inscrit dans une vision de diversification des recettes en intégrant un levier de croissance par les produits immatériels.
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.