Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ENTREPRISES

Saham: C'est Moulay Mhammed qui pilotera la transformation du groupe après la cession 

Jeudi 8 mars 2018 à 13h59

C’est un virage à 90 degrés qu’opère le groupe détenu par le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy, en cédant sa poule aux œufs d’or, le pôle assurances, et en se transformant en fonds d’investissement panafricain. Explications du top management.

1,050 milliard de dollars. C’est le prix auquel Moulay Hafid Elalamy a cédé son pôle assurances construit 13 ans durant et regroupé sous la houlette de Saham Finance à son partenaire sud-africain Sanlam.

Saham Finances, c’est un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars, 26 pays d’implantation, 65 filiales et 3.000 collaborateurs. Ce pôle représente 65% du chiffre d’affaires global de Saham Group.

L’information annoncée en avant-première par Médias24 a fait l’objet d’une conférence de presse tôt dans la matinée du jeudi 8 mars. Moulay Mhamed Elalamy accompagné de la directrice générale de Saham Finances Nadia Fettah et de Raymond Farhat, le conseiller du président MHE se sont prêtés au jeu des questions réponses pour expliquer les raisons pour lesquelles le groupe a décidé de céder ce pôle et de se transformer en un fonds d’investissement panafricain.

La conférence s’est déroulée sans la présence du principal intéressé MHE, et des Sud-africains dont l’absence s’explique par des impératifs de communication dans leur marché où ils sont cotés en bourse.

Voici les principaux messages du management du groupe Saham qui opère un changement stratégique dans son positionnement en se transformant en un fonds d’investissement panafricain.

Détails sur le deal

"L’entrée de Sanlam dans notre capital la première fois était à leur initiative et ça tombait bien car nous avions deux partenaires qui se désengageaient [SFI et Abraaj Group, ndlr], mais pour cette opération, nous leur avons demandé de monter dans le capital", explique Raymond Farhat, l’homme qui a mené de front les négociations pour la conclusion de ce deal.

Pour ce dernier, "la transaction est très simple, Saham voulait se transformer en un fonds d’investissement. Pour ce faire, nous avons décidé de céder notre participation dans le pôle assurances à notre partenaire Sanlam".

"Sanlam est un partenaire de choix avec qui nous travaillons depuis 2016. Ils sont complémentaires à Saham finances au niveau métier et au niveau géographie. Pour nous, c’était le meilleur partenaire possible pour reprendre Saham finances."

"Saham finances est arrivée à maturité. Elle a besoin d’un repreneur qui puisse la faire redécoller", ajoute pour sa part Moulay Mhammed Elalamy.

Le closing de l’opération se fera vers juillet et au plus tard vers novembre 2018.

Interpelé sur la pluvalue réalisée par le groupe depuis son engagement dans le secteur de l'assurance en 2005 à aujourd'hui, le top management répond qu'elle est "de 0". « Ce n’est pas comme cela qu’on voit les choses. Sur plus de 20 ans d’existence, le groupe Saham n’a jamais distribué de dividende de son histoire. L’ensemble des produits de Saham a toujours été réinvesti. Partant de cette logique, je peux vous dire que la plus-value sera de 0 parce que tout l'argent sera réinvesti", répond Moulay Mhamed Elalamy.

L'actuel management reste en place, à l'exception du fils de MHE qui quittera ses fonctions de directeur général de Saham Assurances pour se concentrer sur la transformation stratégique de Saham Group.

Nadia Fettah continuera donc à occuper ses fonctions de directrice générale de Saham Finances. Les Sud-africains ont également une licence pour l'utilisation de la marque Saham.

Qu'en est-il du reste du personnel? "Ma condition pour rester, c’est de continuer sur la même ligne qu’on avait jusqu’à maintenant à savoir prendre soin de nos gens, car ce sont eux qui ont fait ça, et continuer à travailler sur ce volet. Je crois en les compétences des équipes de Saham finances. C’est une question de croissance extrêmement importante", déclare à Médias24 Nadia Fettah.

Et pour ce qui est de la présence de MHE lors de la conclusion de ce deal, Moulay Mhamed Elalamy assure avoir "signé le contrat de la vente de Sanlam et du rachat des parts de Wendel lui-même".

La transformation en fonds d’investissement

L’idée de se transformer en un fonds d’investissement trottait dans la tête du top management "depuis un moment", affirme Moulay Mhammed Elalamy. "Réinvestir, c’est ce que nous savons faire de mieux avec une capacité d’exécution inégalée", ajoute-t-il.

Le montant de la cession, à savoir 1,05 milliard de dollars, sera "entièrement" injecté dans le fonds d’investissement qui naîtra de la transformation de Saham SA. Mais le groupe espère lever des fonds à la fois au niveau national et international. Le top management ne s’avance pas sur la taille cible qu’il espère pour ce nouveau fond. "On sait qu’il y a un minima d’un milliard de dollars", répond Moulay Mhammed Elalamy. "Nous sommes le meilleur candidat pour refédérer des investisseurs et raconter de belles histoires sur le continent".

"La vision de Saham est d’être un investisseur engagé. Notre objectif est de nous positionner sur des métiers nouveaux, créateurs d’emploi et innovants".

Aucune indication ne sera donnée sur la nature de ces nouveaux métiers, mais le top management affirme lors de la conférence vouloir se renforcer dans leurs métiers historiques: services aux entreprises (dont l'offshoring), Education, Santé, Immobilier et Agriculture. "On réinvestira plus fort sur nos métiers historiques."

Quid des informations sur la cession du pôle santé? "Notre pôle santé est parmi les seules plateformes de qualité au Maroc en termes de taille et de structuration. Ce qui fait que nous avons été approchés par plusieurs investisseurs institutionnels qui cherchent à entrer dans le territoire sur ce métier-là. On a structuré la démarche de ces investisseurs en passant via une banque d’affaires", répond Moulay Mhamed Elalamy à une question de Médias24. Sans plus de précision.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close