Après le doublement de la capacité d’accueil des passagers de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, l’ONDA va lancer un vaste chantier pour tripler celle de l’aéroport de la capitale à partir de 2021. La construction d'un troisième terminal permettra d’absorber le flux croissant de passagers jusqu’en 2040.

Les ouvertures croissantes de nouvelles lignes impactent de plus en plus la fluidité du trafic des passagers dans les grands aéroports marocains qui arrivent à saturation.

Pour éviter de se retrouver dans la situation de l’aéroport casablancais qui a reçu en 2017, 9 millions de passagers pour une capacité de traitement de 7 millions, l’ONDA va construire un nouveau terminal à l’aéroport Rabat-Salé.

Avec ses deux terminaux, l’aéroport de la capitale est en mesure d’accueillir 2 millions de passagers chaque année. D’une superficie de 16.000 mètres carrés, le T1 traite 1,5 million de passagers tandis que le deuxième, de 3.600 m2, reçoit 500.000 visiteurs pour les vols empruntés par les pèlerins (Haj et Omra).

Capable d’accueillir 12 gros porteurs et moyens courriers ainsi que cinq avions légers (type jet privé …), l’aéroport de Rabat est, pour l’instant, connecté à 12 aéroports européens et un au Moyen-Orient.

En attendant l’ouverture de nouvelles lignes par d’autres compagnies aériennes, il est desservi par la RAM, Ryanair, Air France, Tui Fly, Etihad Airways et depuis jeudi 12 avril par Transavia.

Dans un souci d’anticipation pour absorber le flux croissant de passagers, l’ONDA a donc lancé un projet de construction d’un 3ème terminal, capable d’accueillir, à lui seul, quatre millions de passagers.

Au total, le 6ème aéroport du Maroc en termes de trafic passagers sera en mesure de recevoir 6 millions de voyageurs en 2021, date à laquelle les travaux d’agrandissement devraient être terminés. Selon une source de l’office, cette capacité d’accueil suffira à absorber le flux croissant jusqu’à 2040.

Une fois que le terminal 3 sera construit, la superficie de la plateforme aéroportuaire quadruplera en passant de 20.000 m2 actuellement à 80.000 grâce au nouveau bâtiment de 60.000 m2.

Concernant l’aménagement extérieur, l’ONDA a prévu la construction d’un parking de 1.300 places avec des voies d’accès au terminal, et l’extension d’un nouveau parking d’avions qui permettra d’accueillir 6 avions supplémentaires dont des gros porteurs de type A380 sans limitation de charges.

Précisons en effet, que la piste actuelle d’une longueur de 3.500 mètres et 45 m de largeur peut faire décoller ou atterrir des Boeing 747 mais pas les énormes A380 ou B787 sans limiter, au préalable, leur charge.

Il est donc probable, qu’à terme, la compagnie Etihad Airways qui assure la liaison Abou Dhabi-Rabat mobilise un gros porteur de type A380 comme l’a déjà fait Emirates entre Dubaï et Casablanca.

Hormis les nouvelles infrastructures, le terminal sera équipé d’un système de traitement des bagages en sous-sol et de six passerelles télescopiques pour monter ou descendre dans les avions.

L’ONDA a budgétisé un investissement de 1,5 MMDH pour construire le nouveau terminal. Les travaux devraient démarrer en septembre 2018 et leur date prévisionnelle d’achèvement est annoncée pour le premier trimestre 2021.

Il reste à espérer que le chantier ne s’éternisera pas pendant 10 ans comme ce fut le cas pour le terminal 1 de Casablanca, lancé en 2009 qui a duré près d'une décennie et qui ne sera inauguré officiellement qu’en juin prochain.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Après le doublement de la capacité d’accueil des passagers de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, l’ONDA va lancer un vaste chantier pour tripler celle de l’aéroport de la capitale à partir de 2021. La construction d'un troisième terminal permettra d’absorber le flux croissant de passagers jusqu’en 2040.

Les ouvertures croissantes de nouvelles lignes impactent de plus en plus la fluidité du trafic des passagers dans les grands aéroports marocains qui arrivent à saturation.

Pour éviter de se retrouver dans la situation de l’aéroport casablancais qui a reçu en 2017, 9 millions de passagers pour une capacité de traitement de 7 millions, l’ONDA va construire un nouveau terminal à l’aéroport Rabat-Salé.

Avec ses deux terminaux, l’aéroport de la capitale est en mesure d’accueillir 2 millions de passagers chaque année. D’une superficie de 16.000 mètres carrés, le T1 traite 1,5 million de passagers tandis que le deuxième, de 3.600 m2, reçoit 500.000 visiteurs pour les vols empruntés par les pèlerins (Haj et Omra).

Capable d’accueillir 12 gros porteurs et moyens courriers ainsi que cinq avions légers (type jet privé …), l’aéroport de Rabat est, pour l’instant, connecté à 12 aéroports européens et un au Moyen-Orient.

En attendant l’ouverture de nouvelles lignes par d’autres compagnies aériennes, il est desservi par la RAM, Ryanair, Air France, Tui Fly, Etihad Airways et depuis jeudi 12 avril par Transavia.

Dans un souci d’anticipation pour absorber le flux croissant de passagers, l’ONDA a donc lancé un projet de construction d’un 3ème terminal, capable d’accueillir, à lui seul, quatre millions de passagers.

Au total, le 6ème aéroport du Maroc en termes de trafic passagers sera en mesure de recevoir 6 millions de voyageurs en 2021, date à laquelle les travaux d’agrandissement devraient être terminés. Selon une source de l’office, cette capacité d’accueil suffira à absorber le flux croissant jusqu’à 2040.

Une fois que le terminal 3 sera construit, la superficie de la plateforme aéroportuaire quadruplera en passant de 20.000 m2 actuellement à 80.000 grâce au nouveau bâtiment de 60.000 m2.

Concernant l’aménagement extérieur, l’ONDA a prévu la construction d’un parking de 1.300 places avec des voies d’accès au terminal, et l’extension d’un nouveau parking d’avions qui permettra d’accueillir 6 avions supplémentaires dont des gros porteurs de type A380 sans limitation de charges.

Précisons en effet, que la piste actuelle d’une longueur de 3.500 mètres et 45 m de largeur peut faire décoller ou atterrir des Boeing 747 mais pas les énormes A380 ou B787 sans limiter, au préalable, leur charge.

Il est donc probable, qu’à terme, la compagnie Etihad Airways qui assure la liaison Abou Dhabi-Rabat mobilise un gros porteur de type A380 comme l’a déjà fait Emirates entre Dubaï et Casablanca.

Hormis les nouvelles infrastructures, le terminal sera équipé d’un système de traitement des bagages en sous-sol et de six passerelles télescopiques pour monter ou descendre dans les avions.

L’ONDA a budgétisé un investissement de 1,5 MMDH pour construire le nouveau terminal. Les travaux devraient démarrer en septembre 2018 et leur date prévisionnelle d’achèvement est annoncée pour le premier trimestre 2021.

Il reste à espérer que le chantier ne s’éternisera pas pendant 10 ans comme ce fut le cas pour le terminal 1 de Casablanca, lancé en 2009 qui a duré près d'une décennie et qui ne sera inauguré officiellement qu’en juin prochain.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.