Elections CGEM: Marrakchi accuse Mezouar de récolter les procurations des membres pour le vote du 22 mai

Dans un courrier électronique adressé ce mercredi soir aux membres du patronat, le candidat à la présidence affirme "avoir été alerté sur de possibles pratiques qui ont cours ailleurs mais jamais au sein de la Confédération".

Voici des extraits du courrier envoyé par Hakim Marrakchi:

«Depuis le 16 Avril dernier, ma colistière Assia Benhida et moi-même menons une campagne digne, éthique et professionnelle.

Aujourd’hui, à 2 semaines de l’Assemblée Générale Ordinaire et Elective du 22 mai 2018, il semble qu’une autre campagne (NDLR, celle de Salaheddine Mezour) ait démarré pour la récolte des procurations.

Plusieurs adhérents nous ont alertés sur de possibles pratiques qui ont cours ailleurs mais jamais au sein de notre Confédération.

Nous vous demandons de garder la totale maîtrise de votre vote et de faire au mieux pour voter en personne le 22 Mai prochain.

Je sais que nombre d’entre vous partagent mes convictions et se dressent contre toute OPA allant à l’encontre des intérêts de la Confédération Générale Des Entreprises Du Maroc et de ses adhérents.

Une CGEM indépendante à même de défendre les seuls intérêts des entreprises, voilà l’unique combat que je souhaite mener avec votre soutien.»

Notons que la pratique de la récolte des procurations n'a rien d'illégal. Tout membre de la CGEM (Mezouar en est un) peut être mandaté par un autre membre pour voter à sa place aux élections prévues le 22 mai.

Et selon des sources bien informées contactées par Médias24, cette pratique n'est pas nouvelle au sein de la confédération.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Elections CGEM: Marrakchi accuse Mezouar de récolter les procurations des membres pour le vote du 22 mai

Dans un courrier électronique adressé ce mercredi soir aux membres du patronat, le candidat à la présidence affirme "avoir été alerté sur de possibles pratiques qui ont cours ailleurs mais jamais au sein de la Confédération".

Voici des extraits du courrier envoyé par Hakim Marrakchi:

«Depuis le 16 Avril dernier, ma colistière Assia Benhida et moi-même menons une campagne digne, éthique et professionnelle.

Aujourd’hui, à 2 semaines de l’Assemblée Générale Ordinaire et Elective du 22 mai 2018, il semble qu’une autre campagne (NDLR, celle de Salaheddine Mezour) ait démarré pour la récolte des procurations.

Plusieurs adhérents nous ont alertés sur de possibles pratiques qui ont cours ailleurs mais jamais au sein de notre Confédération.

Nous vous demandons de garder la totale maîtrise de votre vote et de faire au mieux pour voter en personne le 22 Mai prochain.

Je sais que nombre d’entre vous partagent mes convictions et se dressent contre toute OPA allant à l’encontre des intérêts de la Confédération Générale Des Entreprises Du Maroc et de ses adhérents.

Une CGEM indépendante à même de défendre les seuls intérêts des entreprises, voilà l’unique combat que je souhaite mener avec votre soutien.»

Notons que la pratique de la récolte des procurations n'a rien d'illégal. Tout membre de la CGEM (Mezouar en est un) peut être mandaté par un autre membre pour voter à sa place aux élections prévues le 22 mai.

Et selon des sources bien informées contactées par Médias24, cette pratique n'est pas nouvelle au sein de la confédération.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.