Nouvelles bornes permettant d'enregistrer soi-même ses bagages

Après 10 ans d'attente, le terminal 1 de l'aéroport Mohammed V a ouvert, samedi 26 janvier, ses portes au public. Lors d’une visite guidée, le directeur général de l’ONDA a dévoilé toutes les nouveautés censées améliorer l'expérience des passagers. Il a aussi révélé que d'autres chantiers plus ambitieux seront lancés. Après une phase d’études en cours, des travaux d’agrandissement du terminal 3 permettront de porter la capacité de l’aéroport à 23 millions en 2025 puis à 34 millions en 2035.

Une semaine après l’inauguration royale et 10 ans après le lancement du chantier, la presse a pu visiter le nouveau terminal 1 de l'Aéroport Mohammed V qui s’étend désormais sur 76.000 m2 contre 38.000 m2 avant les travaux.

Une visite menée au pas de course par Mohamed Zouheir El Oufir, Directeur général de l’Office national des aéroports, qui a fait faire aux journalistes le parcours normal d’un voyageur, c’est-à-dire de l’enregistrement des bagages à l’étape ultime précédant l’embarquement dans l’avion.

Rappelons d’abord que cette aérogare, autrefois réservée aux compagnies étrangères et à quelques vols domestiques de la RAM, est désormais dédiée à la compagnie nationale et à ses partenaires.

En attendant le déménagement progressif des comptoirs des transporteurs étrangers vers le terminal 2, la RAM a commencé à desservir des vols vers Paris. Ce n’est qu’en mars prochain qu’elle prendra entièrement possession des lieux pour ses vols locaux et vers l’Amérique, l’Afrique, l’Asie et l’Europe.

6 milliards de DH pour l'extension du terminal 3

Lors de la visite du terminal 1, le directeur de l’ONDA a fait plusieurs annonces importantes dont la première concerne le libre-accès des accompagnants des voyageurs à tous les aéroports du Maroc après plusieurs années d’interdiction pour raison de sécurité. Selon lui, les centaines de caméras installées permettent de tracer toutes les personnes présentes dans les aérogares.

Il a également révélé que la transformation du T1 qui a permis de doubler la capacité d’accueil de l’aéroport (de 7 à 14 millions) n’est que la première partie d’un programme de développement qui prévoit des travaux d’extension du terminal 3 et la construction d’une nouvelle tour de contrôle.

Selon lui, des études sont en cours afin de déterminer la nature des travaux qui devront être menés pour faire passer le terminal 3 d’une superficie de 4.000 à 200.000 mètres carrés.

L’ONDA a prévu une enveloppe de 6 MMDH pour mener ce chantier qui permettra de faire passer la capacité d’accueil totale de l’aéroport à 23 millions de passagers en 2025 et 34 millions à l’horizon 2035.

En attendant le lancement de ce chantier, El Oufir a fait découvrir les nombreuses nouveautés du terminal 1 qui, selon lui, est le plus moderne de toutes les aérogares du Royaume.

Des bornes libre-service d'enregistrement et 57 postes de contrôle de police au terminal 1

S’étendant sur 76.000 mètres carrés, il permet à lui seul d’accueillir 7 millions de passagers tandis que le T2 (66.000 m2) et le T3 (4.000 m2) traitent les autres 7 millions.

En dehors des 8 nouveaux postes de stationnement d’avions dont 3 pour gros porteurs type Boeing Dreamliner 787 et 1 dédié à l’Airbus 380, le terminal possède, comme à l’aéroport de Marrakech, un Walkthrough commercial de boutiques duty-free implantées dans le circuit du passager.

La vraie nouveauté qui permet d’éviter les longues files d’attente lors de l’enregistrement des bagages concerne les bornes libre-service (BLS) permettant aux passagers de procéder eux-mêmes à cette tâche sans compter 52 nouveaux comptoirs physiques avec des préposés à l’enregistrement.

Idem pour les comptoirs de police dont le nombre a été porté à 57 postes pour, là encore, fluidifier les opérations (39 postes à l’embarquement départ et 18 embarquement transit).

Equipé d’une couverture Wifi gratuite, l’aérogare recèle 1.600 caméras de surveillance dont une partie mettra définitivement fin aux vols de bagages sachant qu’il n’y a plus aucun angle mort dans l’aéroport.

Pour la propreté des blocs sanitaires, l'enregistrement des bagages, la qualité de l’offre commerciale des boutiques ou des points de restauration, des bornes de satisfaction « Happy or not » ont été installées pour faire remonter immédiatement à la direction générale un éventuel mécontentement.

A l’issue de la visite, il apparait que l’ONDA semble avoir pris conscience des récriminations passées des passagers en faisant un benchmark qui devrait s’avérer utile pour regagner leur confiance.

Il reste à espérer que ces nouveautés permettront également de faire remonter le premier aéroport du Maroc dans les classements annuels comme celui d’EDream qui ne l’avait pas épargné dans le passé.

Ci-après, visite guidée filmée:

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Nouvelles bornes permettant d'enregistrer soi-même ses bagages

Après 10 ans d'attente, le terminal 1 de l'aéroport Mohammed V a ouvert, samedi 26 janvier, ses portes au public. Lors d’une visite guidée, le directeur général de l’ONDA a dévoilé toutes les nouveautés censées améliorer l'expérience des passagers. Il a aussi révélé que d'autres chantiers plus ambitieux seront lancés. Après une phase d’études en cours, des travaux d’agrandissement du terminal 3 permettront de porter la capacité de l’aéroport à 23 millions en 2025 puis à 34 millions en 2035.

Une semaine après l’inauguration royale et 10 ans après le lancement du chantier, la presse a pu visiter le nouveau terminal 1 de l'Aéroport Mohammed V qui s’étend désormais sur 76.000 m2 contre 38.000 m2 avant les travaux.

Une visite menée au pas de course par Mohamed Zouheir El Oufir, Directeur général de l’Office national des aéroports, qui a fait faire aux journalistes le parcours normal d’un voyageur, c’est-à-dire de l’enregistrement des bagages à l’étape ultime précédant l’embarquement dans l’avion.

Rappelons d’abord que cette aérogare, autrefois réservée aux compagnies étrangères et à quelques vols domestiques de la RAM, est désormais dédiée à la compagnie nationale et à ses partenaires.

En attendant le déménagement progressif des comptoirs des transporteurs étrangers vers le terminal 2, la RAM a commencé à desservir des vols vers Paris. Ce n’est qu’en mars prochain qu’elle prendra entièrement possession des lieux pour ses vols locaux et vers l’Amérique, l’Afrique, l’Asie et l’Europe.

6 milliards de DH pour l'extension du terminal 3

Lors de la visite du terminal 1, le directeur de l’ONDA a fait plusieurs annonces importantes dont la première concerne le libre-accès des accompagnants des voyageurs à tous les aéroports du Maroc après plusieurs années d’interdiction pour raison de sécurité. Selon lui, les centaines de caméras installées permettent de tracer toutes les personnes présentes dans les aérogares.

Il a également révélé que la transformation du T1 qui a permis de doubler la capacité d’accueil de l’aéroport (de 7 à 14 millions) n’est que la première partie d’un programme de développement qui prévoit des travaux d’extension du terminal 3 et la construction d’une nouvelle tour de contrôle.

Selon lui, des études sont en cours afin de déterminer la nature des travaux qui devront être menés pour faire passer le terminal 3 d’une superficie de 4.000 à 200.000 mètres carrés.

L’ONDA a prévu une enveloppe de 6 MMDH pour mener ce chantier qui permettra de faire passer la capacité d’accueil totale de l’aéroport à 23 millions de passagers en 2025 et 34 millions à l’horizon 2035.

En attendant le lancement de ce chantier, El Oufir a fait découvrir les nombreuses nouveautés du terminal 1 qui, selon lui, est le plus moderne de toutes les aérogares du Royaume.

Des bornes libre-service d'enregistrement et 57 postes de contrôle de police au terminal 1

S’étendant sur 76.000 mètres carrés, il permet à lui seul d’accueillir 7 millions de passagers tandis que le T2 (66.000 m2) et le T3 (4.000 m2) traitent les autres 7 millions.

En dehors des 8 nouveaux postes de stationnement d’avions dont 3 pour gros porteurs type Boeing Dreamliner 787 et 1 dédié à l’Airbus 380, le terminal possède, comme à l’aéroport de Marrakech, un Walkthrough commercial de boutiques duty-free implantées dans le circuit du passager.

La vraie nouveauté qui permet d’éviter les longues files d’attente lors de l’enregistrement des bagages concerne les bornes libre-service (BLS) permettant aux passagers de procéder eux-mêmes à cette tâche sans compter 52 nouveaux comptoirs physiques avec des préposés à l’enregistrement.

Idem pour les comptoirs de police dont le nombre a été porté à 57 postes pour, là encore, fluidifier les opérations (39 postes à l’embarquement départ et 18 embarquement transit).

Equipé d’une couverture Wifi gratuite, l’aérogare recèle 1.600 caméras de surveillance dont une partie mettra définitivement fin aux vols de bagages sachant qu’il n’y a plus aucun angle mort dans l’aéroport.

Pour la propreté des blocs sanitaires, l'enregistrement des bagages, la qualité de l’offre commerciale des boutiques ou des points de restauration, des bornes de satisfaction « Happy or not » ont été installées pour faire remonter immédiatement à la direction générale un éventuel mécontentement.

A l’issue de la visite, il apparait que l’ONDA semble avoir pris conscience des récriminations passées des passagers en faisant un benchmark qui devrait s’avérer utile pour regagner leur confiance.

Il reste à espérer que ces nouveautés permettront également de faire remonter le premier aéroport du Maroc dans les classements annuels comme celui d’EDream qui ne l’avait pas épargné dans le passé.

Ci-après, visite guidée filmée:

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.