Nouveau programme du MEN: les engagements chiffrés d'Amzazi

Saïd Amzazi, ministre de l'Education nationale, a pris des engagements chiffrés pour les prochaines années. Il s'agit notamment de mesures sociales, d'amélioration des prestations liées à l'enseignement, de qualité de l'enseignement, de généralisation du préscolaire, de mesures en faveur de l'internat, de la restauration, du préscolaire, des bourses, du transport et enfin de lutte contre l'abandon scolaire et de requalification des personnes qui ont quitté l'école sans obtenir de diplôme.

Dans un exposé devant le Roi Mohammed VI, ce lundi 17 septembre 2018 au Palais royal de Rabat, le ministre a donné les chiffres et pris les engagements suivants:

PROGRAMME TAYSSIR (chiffres arrondis):

-Nombre de bénéficiaires en 2008:  88.000.

-Nombre de bénéficiaires en 2018:  706.000.

-Communes ciblées en 2008: 132.

-Communes ciblées en 2018: 434.

-OBJECTIF A LA RENTREE 2018-2019: 1.381.000 élèves supplémentaires pour atteindre un total de 2.087.000 bénéficiaires. Pour le primaire, toutes les communes rurales et pour le collège, toutes les communes rurales et urbaines seront couvertes. Coût total: 2.170 MDH (dont 1.539 MDH de coût additionnel).

Le programme Tayssir, qui consiste en une allocation mensuelle conditionnée à la poursuite des études, a entraîné une baisse mécanique de l'abandon scolaire.

Après l'instauration du registre social unifié, les bénéficiaires de Tayssir seront ceux qui sont inscrits au Ramed.

PRESCOLAIRE: GENERALISATION POUR LES 4-5 ANS EN 2027

Actuellement, le préscolaire couvre 49,6% de la population cible. Pour cette rentrée 2018-2019, 100.000 enfants supplémentaires seront scolarisés sur un effectif non scolarisé de 100.000 enfants. 4.000 salles de classe sont nécessaires pour absorber cet effectif.

M. Amzazi annonce un taux de couverture de 67% en 2021, puis une généralisation du préscolaire pour les 4-5 ans en 2027.

Le préscolaire commencera alors à cibler les 3 ans à partir de 2028.

La généralisation à l'horizon 2027 nécessitera 50.000 salles de classe et la formation de 56.000 éducateurs et 950 animateurs.

HEBERGEMENT ET RESTAURATION

-Dès cette rentrée 2018-2019, on passe à 1.443.000 élèves bénéficiaires, ce qui nécessite un budget additionnel de 570 MDH (coût total 1.475 MDH).

-En 2024, couverture de la majorité des communes et mise à niveau des restaurants, réfectoires, internats, avec l'implication des collectivités territoriales en tant que partenaires.

-Elargir le réseau des écoles communales en milieu rural. D'ici 2021, 150 nouveaux établissements sont prévus.

-Lancement cette année des travaux de 4 cités universitaires supplémentaires et de 2 annexes, représentant au total 4.900 lits et 6 restaurants universitaires additionnels.

FORMATION PROFESSIONNELLE

-1.200 lits supplémentaires sont prévus dans la formation professionnelle pour 8 internats avec restauration.

-Le nombre de bourses de stagiaires accordées passera de 10.000 à 60.000 dès cette rentrée.

TRANSPORT SCOLAIRE

C'est une prestation déléguée aux collectivités territoriales.

-154.000 bénéficiaires l'année dernière.

-193.000 bénéficiaires cette année.

-325.000 bénéficiaires en 2021.

DIVERS

-Diversification de l'offre scolaire et son adaptation au marché de l'emploi, priorité aux formations les plus demandées.

-Une formation-alternance sera institutionnalisée dans toutes les filières universitaires avec les opérateurs économiques.

-Avec les opérateurs économiques, sera créé un centre de formation des cadres de maîtrise et des auto-entrepreneurs, à Casablanca, dès cette rentrée.

-80 nouvelles écoles de seconde chance seront créées à l'horizon 2021, ciblant les jeunes de 13 à 18 ans en situation d'abandon scolaire.

-Les langues étrangères deviendront des langues d'enseignement de certaines matières, essentiellement scientifiques et techniques, et seront par ailleurs renforcées.

La présentation de M. Amzazi peut être feuilletée ici.

LIRE EGALEMENT SUR LE MEME SUJET:

TAYSSIR: LE DETAIL DES NOUVELLES MESURES DE LA RENTREE

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Nouveau programme du MEN: les engagements chiffrés d'Amzazi

Saïd Amzazi, ministre de l'Education nationale, a pris des engagements chiffrés pour les prochaines années. Il s'agit notamment de mesures sociales, d'amélioration des prestations liées à l'enseignement, de qualité de l'enseignement, de généralisation du préscolaire, de mesures en faveur de l'internat, de la restauration, du préscolaire, des bourses, du transport et enfin de lutte contre l'abandon scolaire et de requalification des personnes qui ont quitté l'école sans obtenir de diplôme.

Dans un exposé devant le Roi Mohammed VI, ce lundi 17 septembre 2018 au Palais royal de Rabat, le ministre a donné les chiffres et pris les engagements suivants:

PROGRAMME TAYSSIR (chiffres arrondis):

-Nombre de bénéficiaires en 2008:  88.000.

-Nombre de bénéficiaires en 2018:  706.000.

-Communes ciblées en 2008: 132.

-Communes ciblées en 2018: 434.

-OBJECTIF A LA RENTREE 2018-2019: 1.381.000 élèves supplémentaires pour atteindre un total de 2.087.000 bénéficiaires. Pour le primaire, toutes les communes rurales et pour le collège, toutes les communes rurales et urbaines seront couvertes. Coût total: 2.170 MDH (dont 1.539 MDH de coût additionnel).

Le programme Tayssir, qui consiste en une allocation mensuelle conditionnée à la poursuite des études, a entraîné une baisse mécanique de l'abandon scolaire.

Après l'instauration du registre social unifié, les bénéficiaires de Tayssir seront ceux qui sont inscrits au Ramed.

PRESCOLAIRE: GENERALISATION POUR LES 4-5 ANS EN 2027

Actuellement, le préscolaire couvre 49,6% de la population cible. Pour cette rentrée 2018-2019, 100.000 enfants supplémentaires seront scolarisés sur un effectif non scolarisé de 100.000 enfants. 4.000 salles de classe sont nécessaires pour absorber cet effectif.

M. Amzazi annonce un taux de couverture de 67% en 2021, puis une généralisation du préscolaire pour les 4-5 ans en 2027.

Le préscolaire commencera alors à cibler les 3 ans à partir de 2028.

La généralisation à l'horizon 2027 nécessitera 50.000 salles de classe et la formation de 56.000 éducateurs et 950 animateurs.

HEBERGEMENT ET RESTAURATION

-Dès cette rentrée 2018-2019, on passe à 1.443.000 élèves bénéficiaires, ce qui nécessite un budget additionnel de 570 MDH (coût total 1.475 MDH).

-En 2024, couverture de la majorité des communes et mise à niveau des restaurants, réfectoires, internats, avec l'implication des collectivités territoriales en tant que partenaires.

-Elargir le réseau des écoles communales en milieu rural. D'ici 2021, 150 nouveaux établissements sont prévus.

-Lancement cette année des travaux de 4 cités universitaires supplémentaires et de 2 annexes, représentant au total 4.900 lits et 6 restaurants universitaires additionnels.

FORMATION PROFESSIONNELLE

-1.200 lits supplémentaires sont prévus dans la formation professionnelle pour 8 internats avec restauration.

-Le nombre de bourses de stagiaires accordées passera de 10.000 à 60.000 dès cette rentrée.

TRANSPORT SCOLAIRE

C'est une prestation déléguée aux collectivités territoriales.

-154.000 bénéficiaires l'année dernière.

-193.000 bénéficiaires cette année.

-325.000 bénéficiaires en 2021.

DIVERS

-Diversification de l'offre scolaire et son adaptation au marché de l'emploi, priorité aux formations les plus demandées.

-Une formation-alternance sera institutionnalisée dans toutes les filières universitaires avec les opérateurs économiques.

-Avec les opérateurs économiques, sera créé un centre de formation des cadres de maîtrise et des auto-entrepreneurs, à Casablanca, dès cette rentrée.

-80 nouvelles écoles de seconde chance seront créées à l'horizon 2021, ciblant les jeunes de 13 à 18 ans en situation d'abandon scolaire.

-Les langues étrangères deviendront des langues d'enseignement de certaines matières, essentiellement scientifiques et techniques, et seront par ailleurs renforcées.

La présentation de M. Amzazi peut être feuilletée ici.

LIRE EGALEMENT SUR LE MEME SUJET:

TAYSSIR: LE DETAIL DES NOUVELLES MESURES DE LA RENTREE

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.