Grâce à la COP22, Marrakech aura sa flotte de vélos en libre-service, ce que l’on appelle des vélib’ en France, depuis son lancement à Paris, en 2007. 300 vélos seront opérationnels début novembre.

Le vélib arrive à Marrakech, première ville du continent africain à s’en équiper. Le contrat a été remporté par une société française de Montpellier, Smoove, qui gère des flottes significatives dans plusieurs pays.

L’appel d’offres a été lancé à l’occasion de la COP22, mais sa durée est de 5 ans, éventuellement renouvelable. Ce qui signifie que les Marrakchis de résidence ou de passage pourront en profiter.

Le démarrage se fera avec une flotte de 300 vélos, dans dix stations, implantées dans des endroits touristiques ou stratégiques tels que la Koutoubia ou les Jardins Majorelle.

Evidemment, les clichés ne sont jamais loin: la société française a baptisé le système qui sera mise en place Médina Bike. Ravi, le PDG de la société Smoove, Laurent Mercat, explique dans le communiqué que l’on peut “reconnaître les vrais Marrakchis à la présence d’une bicyclette devant leur maison!“

Selon le communiqué, l’appel d’offres a été lancé par l’ONUDI. Médina Bike est mis en place “en partenariat avec la structure locale Estates Vision.“ Il précise que “le modèle économique de Medina Bike inclura la contribution d’un sponsor, pour lequel les recherches sont en cours“.

Ce projet a été lancé à l’initiative du ministère marocain chargé de l’Environnement, ajoute la même source, il est coordonné par l’ONUDI et soutenu financièrement par le GEF (Global Environment Facility / Fonds pour l’environnement mondial).

Smoove affirme être l’un des “leaders mondiaux des systèmes de vélos en libre-service, grâce à des solutions innovantes: des vélos intelligents et robustes équipés d’une technologie communicante embarquée (« Smoove Box ») et des stations légères, autoportantes, alimentées par énergie solaire ne nécessitant pas de travaux de génie civil à l’installation“.

Contactée par Médias24, Hélène Papa, responsable marketing et communication de Smoove, a précisé que "l'inauguration officielle aura lieu probablement durant la deuxième semaine de la Cop22, tandis que le lancement du service aura lieu le 7 novembre, avec trois stations supplémentaires, implantées dans le site de la Cop22"

"Le système de fonctionnement sera tout à fait similaire à celui des autres pays. Il y aura trois pass en prépayé: 1 jour (à 50 DH) , une semaine et un an. Les trente premières minutes sont gratuites", a-t-elle ajouté. Une caution sera demandée aux clients, comme c'est le cas ailleurs pour garantir le respect des conditions générales d’accès et d’utilisation, conclut notre interlocutrice.

La société française est présente dans une vingtaine de villes, dont Helsinki (Finlande), Vancouver (Canada), Moscou, Montpellier, Belfort, Clermont-Ferrand, Strasbourg, Saint-Etienne, Grenoble, Valence, Avignon; Astana, Shymkent, Almaty (Kazakhstan), Batumi (Géorgie), Malacca (Malaisie), Chicago Park (USA). Elle annonce gérer actuellement plus de 715 stations de vélos, 8.800 vélos en libre-service et 13.000 vélos en location de longue durée.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Grâce à la COP22, Marrakech aura sa flotte de vélos en libre-service, ce que l’on appelle des vélib’ en France, depuis son lancement à Paris, en 2007. 300 vélos seront opérationnels début novembre.

Le vélib arrive à Marrakech, première ville du continent africain à s’en équiper. Le contrat a été remporté par une société française de Montpellier, Smoove, qui gère des flottes significatives dans plusieurs pays.

L’appel d’offres a été lancé à l’occasion de la COP22, mais sa durée est de 5 ans, éventuellement renouvelable. Ce qui signifie que les Marrakchis de résidence ou de passage pourront en profiter.

Le démarrage se fera avec une flotte de 300 vélos, dans dix stations, implantées dans des endroits touristiques ou stratégiques tels que la Koutoubia ou les Jardins Majorelle.

Evidemment, les clichés ne sont jamais loin: la société française a baptisé le système qui sera mise en place Médina Bike. Ravi, le PDG de la société Smoove, Laurent Mercat, explique dans le communiqué que l’on peut “reconnaître les vrais Marrakchis à la présence d’une bicyclette devant leur maison!“

Selon le communiqué, l’appel d’offres a été lancé par l’ONUDI. Médina Bike est mis en place “en partenariat avec la structure locale Estates Vision.“ Il précise que “le modèle économique de Medina Bike inclura la contribution d’un sponsor, pour lequel les recherches sont en cours“.

Ce projet a été lancé à l’initiative du ministère marocain chargé de l’Environnement, ajoute la même source, il est coordonné par l’ONUDI et soutenu financièrement par le GEF (Global Environment Facility / Fonds pour l’environnement mondial).

Smoove affirme être l’un des “leaders mondiaux des systèmes de vélos en libre-service, grâce à des solutions innovantes: des vélos intelligents et robustes équipés d’une technologie communicante embarquée (« Smoove Box ») et des stations légères, autoportantes, alimentées par énergie solaire ne nécessitant pas de travaux de génie civil à l’installation“.

Contactée par Médias24, Hélène Papa, responsable marketing et communication de Smoove, a précisé que "l'inauguration officielle aura lieu probablement durant la deuxième semaine de la Cop22, tandis que le lancement du service aura lieu le 7 novembre, avec trois stations supplémentaires, implantées dans le site de la Cop22"

"Le système de fonctionnement sera tout à fait similaire à celui des autres pays. Il y aura trois pass en prépayé: 1 jour (à 50 DH) , une semaine et un an. Les trente premières minutes sont gratuites", a-t-elle ajouté. Une caution sera demandée aux clients, comme c'est le cas ailleurs pour garantir le respect des conditions générales d’accès et d’utilisation, conclut notre interlocutrice.

La société française est présente dans une vingtaine de villes, dont Helsinki (Finlande), Vancouver (Canada), Moscou, Montpellier, Belfort, Clermont-Ferrand, Strasbourg, Saint-Etienne, Grenoble, Valence, Avignon; Astana, Shymkent, Almaty (Kazakhstan), Batumi (Géorgie), Malacca (Malaisie), Chicago Park (USA). Elle annonce gérer actuellement plus de 715 stations de vélos, 8.800 vélos en libre-service et 13.000 vélos en location de longue durée.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.