Le Maroc poursuit ses avancées sur le continent africain. Sur décision du Roi, le Royaume a formulé une demande d'adhésion à la Cedeao, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest.

Le Maroc a informé Mme Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Libéria et présidente en exercice de la CEDEAO de sa volonte d'adhérer à cet ensemble régional en tant que membre à part entière, annonce un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Cette demande se fait en conformité avec les dispositions du traité fondateur de la CEDEAO, et en satisfaction totale de ses critères d'adhésion. La démarche du Maroc vient couronner les liens forts aux niveaux politique, humain, historique, religieux et économique avec les pays membres de la CEDEAO, souligne le communiqué.

Dans le contexte de la tournée royale en Afrique, et notamment dans certains pays d'Afrique de l'Ouest, et sur instructions du Roi, le Maroc a informé la présidente du Libéria et présidente en exercice de la CEDEAO de sa volonté d'adheéer à cet ensemble régional.

Ces liens avec les pays membres de la CEDEAO se sont renforces aux cours des dernières années, a travers les 23 visites royales dans 11 pays de la région.

Plusieurs centaines d'accords conclus au cours de ces visites royales, ont donné une impulsion forte à la coopération bilatérale avec les 15 pays membres de l'organisation.

 

La veille, jeudi 23 février à Rabat, le président de la commission de la CEDEAO Marcel Alain De Souza, a annoncé la mise en place d'une équipe chargée de l'élaboration d'un programme de rencontres entre le Maroc et la CEDEAO dans l’objectif de donner "un nouveau souffle aux échanges commerciaux".

"Ces rencontres porteront sur plusieurs domaines, notamment les infrastructures, les routes, le secteur maritime, l’aérien, ainsi que l’agriculture", a précisé M. Souza dans une déclaration à la presse à l’issue d’une entrevue avec le ministre délégué chargé des petites entreprises et de l'intégration du secteur informel, Mamoune Bouhdoud, tenue en marge du forum "Arab Africa Trade Bridges", organisé les 22 et 23 février à Rabat.

Mettant l’accent sur le secteur agricole, M. Souza a indiqué que sur "les 80% de terres cultivables dont dispose la CEDEAO, seulement 20% sont exploités".

Par ailleurs, le responsable a exprimé l’ambition de la CEDEAO de construire des hôpitaux de référence afin de réduire le nombre d’évacuations médicales qui sont généralement "coûteuses".

"Le partenariat privé public ce projet fera l’objet d’une table ronde qui sera organisée à Abidjan (Côte d’Ivoire) et dont le Maroc sera invité", a-t-il ajouté.

Sur un autre registre, M. Souza a invité le Maroc à appuyer la prise de participation au capital de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC).

"Nous sommes déjà en contact avec la BMCE pour qu’elle prenne une partie du capital de la BIDC, ce qui permettra d’avoir une ligne de crédit pour l’import-export et favoriser les échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO", a-t-il noté.

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le Maroc poursuit ses avancées sur le continent africain. Sur décision du Roi, le Royaume a formulé une demande d'adhésion à la Cedeao, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest.

Le Maroc a informé Mme Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Libéria et présidente en exercice de la CEDEAO de sa volonte d'adhérer à cet ensemble régional en tant que membre à part entière, annonce un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Cette demande se fait en conformité avec les dispositions du traité fondateur de la CEDEAO, et en satisfaction totale de ses critères d'adhésion. La démarche du Maroc vient couronner les liens forts aux niveaux politique, humain, historique, religieux et économique avec les pays membres de la CEDEAO, souligne le communiqué.

Dans le contexte de la tournée royale en Afrique, et notamment dans certains pays d'Afrique de l'Ouest, et sur instructions du Roi, le Maroc a informé la présidente du Libéria et présidente en exercice de la CEDEAO de sa volonté d'adheéer à cet ensemble régional.

Ces liens avec les pays membres de la CEDEAO se sont renforces aux cours des dernières années, a travers les 23 visites royales dans 11 pays de la région.

Plusieurs centaines d'accords conclus au cours de ces visites royales, ont donné une impulsion forte à la coopération bilatérale avec les 15 pays membres de l'organisation.

 

La veille, jeudi 23 février à Rabat, le président de la commission de la CEDEAO Marcel Alain De Souza, a annoncé la mise en place d'une équipe chargée de l'élaboration d'un programme de rencontres entre le Maroc et la CEDEAO dans l’objectif de donner "un nouveau souffle aux échanges commerciaux".

"Ces rencontres porteront sur plusieurs domaines, notamment les infrastructures, les routes, le secteur maritime, l’aérien, ainsi que l’agriculture", a précisé M. Souza dans une déclaration à la presse à l’issue d’une entrevue avec le ministre délégué chargé des petites entreprises et de l'intégration du secteur informel, Mamoune Bouhdoud, tenue en marge du forum "Arab Africa Trade Bridges", organisé les 22 et 23 février à Rabat.

Mettant l’accent sur le secteur agricole, M. Souza a indiqué que sur "les 80% de terres cultivables dont dispose la CEDEAO, seulement 20% sont exploités".

Par ailleurs, le responsable a exprimé l’ambition de la CEDEAO de construire des hôpitaux de référence afin de réduire le nombre d’évacuations médicales qui sont généralement "coûteuses".

"Le partenariat privé public ce projet fera l’objet d’une table ronde qui sera organisée à Abidjan (Côte d’Ivoire) et dont le Maroc sera invité", a-t-il ajouté.

Sur un autre registre, M. Souza a invité le Maroc à appuyer la prise de participation au capital de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC).

"Nous sommes déjà en contact avec la BMCE pour qu’elle prenne une partie du capital de la BIDC, ce qui permettra d’avoir une ligne de crédit pour l’import-export et favoriser les échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO", a-t-il noté.

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.