C'est clairement un pas vers l'apaisement. Le premier grand pas et pas le dernier selon nos sources. A l'occasion de la Fête du Trône, le Roi Mohammed VI a gracié 1.178 personnes. Parmi ces graciés, figurent plusieurs dizaines de détenus du "hirak" ainsi que les jeunes faisant partie de la jeunesse du PJD et condamnés pour apologie du terrorisme.

La chaîne Al Aoula qui a été la première à annoncer cette grace, a précisé qu'une jeune femme fait partie des détenus du hirak qui ont été graciés. Aucun nom de bénéficiaire n'a été communiqué. Médias24 apprend toutefois que la chanteuse Silya fait partie des bénéficiaires. Le nombre précis de graciés n'a pas été communiqué à l'heure où nous mettions en ligne. Une source sûre nous a toutefois indiqué qu'il s'agit de "plusieurs dizaines, au moins une quarantaine, voire bien plus".

La grâce royale, précise le communiqué officiel, a concerné des détenus du hirak "n'ayant pas commis de crimes ou actes graves lors des événements d'Al Hoceima et ce, en considération de leurs conditions familiales et humaines et en concrétisation de la haute sollicitude dont SM le Roi entoure ses fidèles sujets dans cette région".

"Pour les mêmes considérations et par cette même glorieuse occasion, SM le Roi a bien voulu accorder sa grâce aux jeunes membres du PJD qui sont emprisonnés pour apologie du terrorisme".

Selon des sources de haut niveau, "il s'agit d'un premier et grand pas vers l'apaisement". Il fait s'attendre à de nouvelles décisions similaires dans un futur proche. Le mois d'aout par exemple, recèle deux rendez-vous propices: la Révolution du Roi et du peupe (20 aout) et la Fête de la jeunesse (21 aout).

EN graciant en même temps les jeunes du PJD, le Roi se situe également au-dessus du champ partisan.

Voici le fac similé du communiqué officiel:

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

C'est clairement un pas vers l'apaisement. Le premier grand pas et pas le dernier selon nos sources. A l'occasion de la Fête du Trône, le Roi Mohammed VI a gracié 1.178 personnes. Parmi ces graciés, figurent plusieurs dizaines de détenus du "hirak" ainsi que les jeunes faisant partie de la jeunesse du PJD et condamnés pour apologie du terrorisme.

La chaîne Al Aoula qui a été la première à annoncer cette grace, a précisé qu'une jeune femme fait partie des détenus du hirak qui ont été graciés. Aucun nom de bénéficiaire n'a été communiqué. Médias24 apprend toutefois que la chanteuse Silya fait partie des bénéficiaires. Le nombre précis de graciés n'a pas été communiqué à l'heure où nous mettions en ligne. Une source sûre nous a toutefois indiqué qu'il s'agit de "plusieurs dizaines, au moins une quarantaine, voire bien plus".

La grâce royale, précise le communiqué officiel, a concerné des détenus du hirak "n'ayant pas commis de crimes ou actes graves lors des événements d'Al Hoceima et ce, en considération de leurs conditions familiales et humaines et en concrétisation de la haute sollicitude dont SM le Roi entoure ses fidèles sujets dans cette région".

"Pour les mêmes considérations et par cette même glorieuse occasion, SM le Roi a bien voulu accorder sa grâce aux jeunes membres du PJD qui sont emprisonnés pour apologie du terrorisme".

Selon des sources de haut niveau, "il s'agit d'un premier et grand pas vers l'apaisement". Il fait s'attendre à de nouvelles décisions similaires dans un futur proche. Le mois d'aout par exemple, recèle deux rendez-vous propices: la Révolution du Roi et du peupe (20 aout) et la Fête de la jeunesse (21 aout).

EN graciant en même temps les jeunes du PJD, le Roi se situe également au-dessus du champ partisan.

Voici le fac similé du communiqué officiel:

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.